AVION PAPIER

Spectacle vagabond en caravane, Avion Papier invite le spectateur dans un paysage enfantin et onirique à la croisée des arts numériques, de la musique et du théâtre d’objets.

À l’intérieur de ce microcinéma à roulettes, les personnages s’échappent et déambulent dans la caravane. Il y a aussi des inventions mécaniques qui cliquettent au creux de l’oreille, des jouets et objets qui font mélodie… Un musicien jongle et nous guide dans ce voyage plein de surprises.

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
Cette option n'est
pas disponible
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
Cette option n'est
pas disponible
J'échange
mon billet
Cette option n'est
pas disponible
Cette option n'est
pas disponible
je réserve
sans abonnement
À partir du
mer. 16 oct. dès 12h30
fermer
à voir en famille
SAM.16 | DIM.17 NOV.
SAM. DE 15H À 18H30 | DIM. DE 15H À 18H30
DURÉE 20 MIN
À PARTIR DE 1 AN
LIEUPLACE DE LA LIBÉRATION

TARIF UNIQUE 5€

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception Collectif La Méandre
dessins, montage, musique, machinerie, jeu
Arthur Delaval
scénario du court-métrage Guilhem Bréard
machinerie, construction Mathieu Fernandez et Jordan Bonnot
mapping Guillaume Bertrand
mise en scène Laura Dahan
aide à la mise en scène Manuel Marcos
regard extérieur et production Mélissa Azé

avec le soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté (Direction Régionale des Affaires Culturelles), le Conseil Régional Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Départemental de Saône-et-Loire, l’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette), Le Cabagnol – Cie Rue de la casse
accueil en résidence l’Espace Périphérique – Paris, Animakt – Saulx-les-Chartreux, Port Nord / Collectif La Méandre – Chalon-sur-Saône

La Méandre est une créature poétique et tentaculaire vivant en bord de Saône. Elle est la réunion de plusieurs et différentes initiatives artistiques. C’est une forme flottante, mouvante, insaisissable. Elle se livre à la spontanéité et à l’expérimentation, elle reste un chantier ouvert permanent à l’affût des gisements. Bien que sinueuse dans sa définition, elle s’attarde sur quelques axes exploratoires : chatouiller l’espace public, titiller la rue, terrains forts de jeux et d’enjeux ; rencontrer le spectateur, questionner sa place, son état, son voyage, avoir confiance en lui ; aller vers l’ailleurs, les terrains glissants, la prise de risque ; brouiller les frontières entre les pratiques artistiques, accoucher de formes ineffables. Elle regroupe actuellement une quinzaine d’artistes pluridisciplinaires : vidéastes, musiciens, plasticiens, scénographes, comédiens, danseurs… qui réunis, lui confère la magie de pouvoir (presque) tout faire elle-même.

Distributions Crédits

conception Collectif La Méandre
dessins, montage, musique, machinerie, jeu
Arthur Delaval
scénario du court-métrage Guilhem Bréard
machinerie, construction Mathieu Fernandez et Jordan Bonnot
mapping Guillaume Bertrand
mise en scène Laura Dahan
aide à la mise en scène Manuel Marcos
regard extérieur et production Mélissa Azé

avec le soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté (Direction Régionale des Affaires Culturelles), le Conseil Régional Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Départemental de Saône-et-Loire, l’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette), Le Cabagnol – Cie Rue de la casse
accueil en résidence l’Espace Périphérique – Paris, Animakt – Saulx-les-Chartreux, Port Nord / Collectif La Méandre – Chalon-sur-Saône

Biographie

La Méandre est une créature poétique et tentaculaire vivant en bord de Saône. Elle est la réunion de plusieurs et différentes initiatives artistiques. C’est une forme flottante, mouvante, insaisissable. Elle se livre à la spontanéité et à l’expérimentation, elle reste un chantier ouvert permanent à l’affût des gisements. Bien que sinueuse dans sa définition, elle s’attarde sur quelques axes exploratoires : chatouiller l’espace public, titiller la rue, terrains forts de jeux et d’enjeux ; rencontrer le spectateur, questionner sa place, son état, son voyage, avoir confiance en lui ; aller vers l’ailleurs, les terrains glissants, la prise de risque ; brouiller les frontières entre les pratiques artistiques, accoucher de formes ineffables. Elle regroupe actuellement une quinzaine d’artistes pluridisciplinaires : vidéastes, musiciens, plasticiens, scénographes, comédiens, danseurs… qui réunis, lui confère la magie de pouvoir (presque) tout faire elle-même.