FILLES & SOIE

Seule en scène, Séverine Coulon revisite les contes de Blanche-Neige, La Petite Sirène et Peau d’âne pour questionner notre vision de la féminité. Elle évoque avec humour et dérision l’obsession des apparences inculquée aux fillettes dès leur plus jeune âge.

Les dessins, issus des trois contes de Louise Duneton, prennent des formes différentes, mués en figurines de soie, traités en théâtre d’objets, incarnés par une comédienne et marionnettiste tout en rondeurs. Elle défait les stéréotypes et transforme le récit au gré de sa fantaisie. Ces histoires au féminin parlent aux petits et aux grands, aux garçons et aux filles et ouvrent des passages insoupçonnés vers les contes de l’enfance.

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
Ouverture des abonnements
le sam. 31 août dès 09h
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
Dès le 24 sept.
12h30
J'échange
mon billet
Dès le 24 sept.
12h30
je réserve
sans abonnement
À partir du
mar. 03 déc. dès 12h30
fermer
à voir en famille
MER.8 AVR.
À 15H ET 19H
DURÉE 40 MIN
dès 5 ans
LIEUSALLE DE CRÉATION

TARIF PETITS ET GRANDS

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

librement adapté de Les Trois Contes de Louise Duneton
mise en scène Séverine Coulon
assistée de Jean-Louis Ouvrard
interprétation Séverine Coulon
collaboration artistique Louise Duneton
composition musicale Sébastien Troester
chorégraphe Lætitia Angot
création lumière Laurent Germaine
construction décors Olivier Droux
assistant mise en scène théâtre d’objet Benjamin Ducasse
Régisseuse(eur) Stéphanie Petton ou Rémi Le Bian
textes de Louise Duneton & Séverine Coulon

production déléguée Théâtre à la Coque (Hennebont–56)
co-productions Très Tôt Théâtre, scène conventionnée jeunes publics – Quimper, Le Bouffou Théâtre dans le cadre de la mission compagnonnage Marionnette (Hennebont-56), Théâtre Le Strapontin – scène de territoire pour les arts de la parole (Pont-Scorff – 56)
coopérative de production de Ancre, réseau des professionnels du jeune public en Bretagne, Centre Culturel Jacques Duhamel-Vitré, La Maison du Théâtre de Brest, CRéAM – Dives/Mer, Le Mouffetard-Théâtre des arts de la marionnette (Paris)
soutiens LA C.C.A.S Activités Sociales de l’Énergie, Le département du Morbihan, Le Conseil Régional de Bretagne
aide à la création Ce spectacle bénéficie d’une aide à la création du Ministère de la Culture et de la Communication–DRAC Bretagne
mécénat Les Pavés Du XXème (Paris)

Après des études d’art dramatique au Théâtre-École du passage (direction Niels Arestrup), elle intègre la Compagnie Tro-Héol participant à la professionnalisation et à l’implantation de celle-ci en Bretagne en 2003. L’aventure dure 9 ans et elle créé au sein de cette compagnie, son propre spectacle de marionnettes Il faut tuer Sammy (A. Madani) en 2005. Appréciant l’exigence et la qualité du travail de Serge Boulier, elle intègre le Bouffou-Théâtre à la Coque pour la création de La Mer en Pointillés (Molière du spectacle jeune public en 2007) dans laquelle elle joue depuis lors (plus de 1000 représentations). Elle est également interprète dans : Le Kitch-Club, Être Peut-être et la toute dernière création Comic Strip. Elle est aussi assistante de mise en scène et co-signe Toi du monde en 2013 avec Serge Boulier.
Depuis 2012 en tant qu’artiste associée au Théâtre à la Coque (lieu compagnonnage-marionnette) elle intervient en direction d’acteur et regard extérieur auprès des compagnies accueillies en résidences. Amoureuse de la scène depuis toujours, elle ne se limite pas aux arts de la marionnette et a collaboré à de nombreuses créations tant dans l’univers de la marionnette (Drolatic Industry, La Général Électrique, L’Arc Electrique, Les Voyageurs Immobiles, Les Yeux Creux, Appartement B, Anima Théâtre, Les Maladroits, Tro-Héol, Bouffou-Théâtre) que dans celui de la danse (Cie Eskem, Cie Ouragane) ou bien encore de la musique (Cie Cahpa).

« Inspiré librement du livre pour enfants Les trois contes, de Louise Duneton, ce spectacle tout public, accessible dès 5 ans, mêle astucieusement poésie et critique irrévérencieuse des injonctions faites aux filles/femmes. »
Causette, Chloé Marot, 01 mars 2017

 

« Avec comme esthétique et fil narratif l’album de Louise Duneton, Les Trois Contes, Séverine Coulon, dans sa mise en scène et son interprétation, met en perspective avec humour le diktat du devoir de beauté. Au-delà, elle évoque aussi la question de la féminité et la représentation du corps de la femme. Composé avec marionnettes de soie, écran de papier et théâtre d’objets, ce seul-en-scène est tout à la fois léger et surprenant. »
Télérama Sortir, Françoise Sabatier-Morel, 01 MARS 2017

Distributions Crédits

librement adapté de Les Trois Contes de Louise Duneton
mise en scène Séverine Coulon
assistée de Jean-Louis Ouvrard
interprétation Séverine Coulon
collaboration artistique Louise Duneton
composition musicale Sébastien Troester
chorégraphe Lætitia Angot
création lumière Laurent Germaine
construction décors Olivier Droux
assistant mise en scène théâtre d’objet Benjamin Ducasse
Régisseuse(eur) Stéphanie Petton ou Rémi Le Bian
textes de Louise Duneton & Séverine Coulon

production déléguée Théâtre à la Coque (Hennebont–56)
co-productions Très Tôt Théâtre, scène conventionnée jeunes publics – Quimper, Le Bouffou Théâtre dans le cadre de la mission compagnonnage Marionnette (Hennebont-56), Théâtre Le Strapontin – scène de territoire pour les arts de la parole (Pont-Scorff – 56)
coopérative de production de Ancre, réseau des professionnels du jeune public en Bretagne, Centre Culturel Jacques Duhamel-Vitré, La Maison du Théâtre de Brest, CRéAM – Dives/Mer, Le Mouffetard-Théâtre des arts de la marionnette (Paris)
soutiens LA C.C.A.S Activités Sociales de l’Énergie, Le département du Morbihan, Le Conseil Régional de Bretagne
aide à la création Ce spectacle bénéficie d’une aide à la création du Ministère de la Culture et de la Communication–DRAC Bretagne
mécénat Les Pavés Du XXème (Paris)

Biographie

Après des études d’art dramatique au Théâtre-École du passage (direction Niels Arestrup), elle intègre la Compagnie Tro-Héol participant à la professionnalisation et à l’implantation de celle-ci en Bretagne en 2003. L’aventure dure 9 ans et elle créé au sein de cette compagnie, son propre spectacle de marionnettes Il faut tuer Sammy (A. Madani) en 2005. Appréciant l’exigence et la qualité du travail de Serge Boulier, elle intègre le Bouffou-Théâtre à la Coque pour la création de La Mer en Pointillés (Molière du spectacle jeune public en 2007) dans laquelle elle joue depuis lors (plus de 1000 représentations). Elle est également interprète dans : Le Kitch-Club, Être Peut-être et la toute dernière création Comic Strip. Elle est aussi assistante de mise en scène et co-signe Toi du monde en 2013 avec Serge Boulier.
Depuis 2012 en tant qu’artiste associée au Théâtre à la Coque (lieu compagnonnage-marionnette) elle intervient en direction d’acteur et regard extérieur auprès des compagnies accueillies en résidences. Amoureuse de la scène depuis toujours, elle ne se limite pas aux arts de la marionnette et a collaboré à de nombreuses créations tant dans l’univers de la marionnette (Drolatic Industry, La Général Électrique, L’Arc Electrique, Les Voyageurs Immobiles, Les Yeux Creux, Appartement B, Anima Théâtre, Les Maladroits, Tro-Héol, Bouffou-Théâtre) que dans celui de la danse (Cie Eskem, Cie Ouragane) ou bien encore de la musique (Cie Cahpa).

La presse en parle

« Inspiré librement du livre pour enfants Les trois contes, de Louise Duneton, ce spectacle tout public, accessible dès 5 ans, mêle astucieusement poésie et critique irrévérencieuse des injonctions faites aux filles/femmes. »
Causette, Chloé Marot, 01 mars 2017

 

« Avec comme esthétique et fil narratif l’album de Louise Duneton, Les Trois Contes, Séverine Coulon, dans sa mise en scène et son interprétation, met en perspective avec humour le diktat du devoir de beauté. Au-delà, elle évoque aussi la question de la féminité et la représentation du corps de la femme. Composé avec marionnettes de soie, écran de papier et théâtre d’objets, ce seul-en-scène est tout à la fois léger et surprenant. »
Télérama Sortir, Françoise Sabatier-Morel, 01 MARS 2017