RELIC

Avec une douceur et une évidence déconcertante, Euripides Laskaridis nous entraîne dans son univers fascinant. Grimé en être difforme, affublé d’un costume aux protubérances grotesques, il devient le bouffon excentrique qui montre quelques vérités sans dire un mot. Du grand art !

Performance loufoque de l’artiste grec protéiforme Euripides Laskaridis, qu’on a pu croiser sous la direction de Bob Wilson ou Dimitris Papaioannou, Relic a été acclamée dans les plus grands festivals européens. Trois thèmes fondent l’identité artistique d’Euripides Laskaridis : le ridicule, la transformation et l’acceptation. Le visage entièrement masqué, il compose un personnage burlesque et fait son miel de tous les artifices lui permettant de donner vie à un imaginaire débordant. Cabaret de fortune soigneusement orchestré, Relic a le charme de l’inclassable !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
Ouverture des abonnements
le sam. 31 août dès 09h
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
Dès le 24 sept.
12h30
J'échange
mon billet
Dès le 24 sept.
12h30
je réserve
sans abonnement
À partir du
mar. 03 déc. dès 12h30
fermer
MAR.11 | MER. 12 FÉV.
À 20H30
DURÉE 45 MIN
LIEUPETITE SALLE

TARIF C

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

solo Euripides Laskaridis
chorégraphie, mise en scène, scénographie et interprétation Euripides Laskaridis
conseil artistique Tatiana Bre
conseil à la dramaturgie Alexandros Mistriotis
création costumes Angelos Mendis
création sonore Kostas Michopoulos
régie lumières Miltos Athanasiou
conseil musical Kornelios Selamsis
conseil lumières Eliza Alexandropoulou
musiques Kornelios Selamsis, Elis Regina, Vaggelis Perpiniadis

production Osmosis Performing Arts Co
coproduction Athens & Epidaurous Festival – Grèce

« Succession de numéros improbables en un chaos scénique savamment agencé, Relic est un one-(wo)man-show résolument non-conformiste, quelque part entre music-hall dadaïste et vaudeville transformiste. Souvent très drôle, grâce au sens consommé du burlesque de Laskaridis, l’interprète tout comme le metteur en scène, la pièce ne se réduit toutefois pas à une simple farce, aussi exaltante soit-elle. Foncièrement évolutive, elle prend par moments une tonalité plus sombre et laisse apparaître l’ombre de la tristesse. »
Les inrocks, Jerôme Provençal, 16 NOV 2018

« Pas si simple de faire une petite pièce sur l’inattendu, ni de répéter à rythme régulier des surprises théâtrales. Le Grec Euripides Laskaridis y arrive avec sa performance iconoclaste mais jamais dada, imprévisible mais toujours cohérente. »
Le devoir, Catherine Lalonde, 30 SEPT. 2016

Distributions Crédits

solo Euripides Laskaridis
chorégraphie, mise en scène, scénographie et interprétation Euripides Laskaridis
conseil artistique Tatiana Bre
conseil à la dramaturgie Alexandros Mistriotis
création costumes Angelos Mendis
création sonore Kostas Michopoulos
régie lumières Miltos Athanasiou
conseil musical Kornelios Selamsis
conseil lumières Eliza Alexandropoulou
musiques Kornelios Selamsis, Elis Regina, Vaggelis Perpiniadis

production Osmosis Performing Arts Co
coproduction Athens & Epidaurous Festival – Grèce

La presse en parle

« Succession de numéros improbables en un chaos scénique savamment agencé, Relic est un one-(wo)man-show résolument non-conformiste, quelque part entre music-hall dadaïste et vaudeville transformiste. Souvent très drôle, grâce au sens consommé du burlesque de Laskaridis, l’interprète tout comme le metteur en scène, la pièce ne se réduit toutefois pas à une simple farce, aussi exaltante soit-elle. Foncièrement évolutive, elle prend par moments une tonalité plus sombre et laisse apparaître l’ombre de la tristesse. »
Les inrocks, Jerôme Provençal, 16 NOV 2018

« Pas si simple de faire une petite pièce sur l’inattendu, ni de répéter à rythme régulier des surprises théâtrales. Le Grec Euripides Laskaridis y arrive avec sa performance iconoclaste mais jamais dada, imprévisible mais toujours cohérente. »
Le devoir, Catherine Lalonde, 30 SEPT. 2016