THE FALLING STARDUST

Neuf danseurs énergiques déclinent avec passion un art du dialogue aux horizons très larges. Puisant dans la gestuelle classique, hip-hop ou contemporaine, Amala Dianor affectionne le mélanges des genres faits de juxtapositions fertiles.

D’origine sénégalaise, issu du hip-hop, Amala Dianor a dansé avec les chorégraphes contemporains les plus divers ; de ces croisements artistiques il a gardé un goût pour le tissage des matériaux éclectiques. Dans The Falling Stardust, il amalgame, transforme, déplace les savoir-faire de chacun des interprètes afin de leur permettre d’aller au-delà de leur expertise et de puiser dans leurs immenses ressources. Amala Dianor donne ainsi naissance à une combinatoire chorégraphique sans étiquette qui fait rayonner la cohésion d’un groupe au sein duquel chacun trouve sa place.

à voir en famille
MAR.7 | MER.8 AVR.
À 20H30
DURÉE 1H
à partir de 10 ans
LIEUGRANDE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

chorégraphie Amala Dianor
interprètes Mourad Bouayad, Lucie Dubois, Baptiste Lenoir, Charlotte Louvel, Sandra Mercky, Keyla Ramos, Yukie Spruijt, Jeanne Stuart, Elena Thomas
scénographie Clément Debras
lumières Xavier Lazarini
musique Awir Leon
régie générale Nicolas Tallec
assistanat chorégraphique Rindra Rasoaveloson

coproduction Théâtre de la Ville de Paris, La Villette, POLESUD CDCN Strasbourg, CNDC d’Angers, CCN Nantes, Maison de la danse de Lyon, Festival Montpellier danse 19, Viadanse- CCNBFC de Belfort, scène conventionnée Scènes de pays dans les Mauges, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’Accueil Studio, l’Espace 1789 de Saint-Ouen, scène conventionnée pour la danse , CCM de Limoges scène conventionnée danse, L’Onde théâtre centre d’art.
avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations, la Région Pays de la Loire, la Ville d’Angers. La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la Drac Pays de la Loire, soutenue par la Ville d’Angers et la Région Pays de la Loire.
Amala Dianor est artiste associé à POLE-SUD, CDCN de Strasbourg (2016/2019).

« Tout un symbole quand on s’attaque au classique ! On y voit des danseurs, tout de noir vêtus, évoluer sur une musique aux accents parfois symphoniques. On est ici face à une danse très hybride, à la frontière de différents genres. S’il peut dérouter, Amala Dianor prouve, s’il était encore nécessaire, que le classique contemporain et le hip-hop peuvent faire bon ménage. »
Le Figaro, François Delétraz, 28 JUIN 2019

 

« Tout est fluide en permanence dans The Falling Stardust, grâce entre autres à cette troupe éphémère que le chorégraphe a composée spécialement pour cette aventure artistique. Chacune et chacun excelle dans son style. Grâce aussi aux jolis sons électroniques d’Awir Léon qui signe la partition originale du spectacle. »
Danse avec la plume, Jean-Frédéric Saumont, 30 JUIN 2019

 

« Partant d’une écriture très cadrée strictement classique, Amala Dianor déplace les mots, les lignes, change de vocabulaire pour la transformer, pour voir si elle supporte cette mutation. « En invitant des danseurs de ballet, qui ont construit leur corps, leur identité à travers le classique, explique-t-il, je voulais voir comment leur gestuel allait réagir, s’ils arriveraient à se détacher de leurs habitudes C’est une rencontre, un mariage entre différentes esthétiques et différents individus. » » .
loeildolivier.fr, Olivier Frégaville-Gratian d’Amore, 23 JUIN 2019

À voir aussi

Distributions Crédits

chorégraphie Amala Dianor
interprètes Mourad Bouayad, Lucie Dubois, Baptiste Lenoir, Charlotte Louvel, Sandra Mercky, Keyla Ramos, Yukie Spruijt, Jeanne Stuart, Elena Thomas
scénographie Clément Debras
lumières Xavier Lazarini
musique Awir Leon
régie générale Nicolas Tallec
assistanat chorégraphique Rindra Rasoaveloson

coproduction Théâtre de la Ville de Paris, La Villette, POLESUD CDCN Strasbourg, CNDC d’Angers, CCN Nantes, Maison de la danse de Lyon, Festival Montpellier danse 19, Viadanse- CCNBFC de Belfort, scène conventionnée Scènes de pays dans les Mauges, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’Accueil Studio, l’Espace 1789 de Saint-Ouen, scène conventionnée pour la danse , CCM de Limoges scène conventionnée danse, L’Onde théâtre centre d’art.
avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations, la Région Pays de la Loire, la Ville d’Angers. La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la Drac Pays de la Loire, soutenue par la Ville d’Angers et la Région Pays de la Loire.
Amala Dianor est artiste associé à POLE-SUD, CDCN de Strasbourg (2016/2019).

La presse en parle

« Tout un symbole quand on s’attaque au classique ! On y voit des danseurs, tout de noir vêtus, évoluer sur une musique aux accents parfois symphoniques. On est ici face à une danse très hybride, à la frontière de différents genres. S’il peut dérouter, Amala Dianor prouve, s’il était encore nécessaire, que le classique contemporain et le hip-hop peuvent faire bon ménage. »
Le Figaro, François Delétraz, 28 JUIN 2019

 

« Tout est fluide en permanence dans The Falling Stardust, grâce entre autres à cette troupe éphémère que le chorégraphe a composée spécialement pour cette aventure artistique. Chacune et chacun excelle dans son style. Grâce aussi aux jolis sons électroniques d’Awir Léon qui signe la partition originale du spectacle. »
Danse avec la plume, Jean-Frédéric Saumont, 30 JUIN 2019

 

« Partant d’une écriture très cadrée strictement classique, Amala Dianor déplace les mots, les lignes, change de vocabulaire pour la transformer, pour voir si elle supporte cette mutation. « En invitant des danseurs de ballet, qui ont construit leur corps, leur identité à travers le classique, explique-t-il, je voulais voir comment leur gestuel allait réagir, s’ils arriveraient à se détacher de leurs habitudes C’est une rencontre, un mariage entre différentes esthétiques et différents individus. » » .
loeildolivier.fr, Olivier Frégaville-Gratian d’Amore, 23 JUIN 2019

À voir aussi