UNCANNY VALLEY
La Vallée de l’étrange

Et si demain les humanoïdes se confondaient avec les humains ? À force de nous ressembler, ces robots menacent-ils de prendre notre place ? Avec le clone d’un vrai-faux écrivain sur le plateau, Stefan Kaegi continue de semer le trouble et l’émotion comme il l’avait déjà fait à Bonlieu avec Nachlass, pièces sans personnes.

Qui est donc assis face à vous ? D’où vient sa voix ? Comment réagit son visage ? A-t-il la peau douce ? Tant que les robots ressemblent à des machines qui effectuent les tâches pénibles à notre place, tout est rassurant. Mais si, comme ici, il est à l’image de l’humain, la peur gagne ainsi que l’a constaté un professeur japonais avec son concept d’ uncanny valley, la vallée de l’étrange. Stefan Kaegi passe à la pratique. Maître du théâtre documentaire avec son collectif Rimini Protokoll multiprimé dans les festivals, l’artiste suisse confronte directement le spectateur à l’inconnu. Cette nouvelle production s’annonce aussi récréative et intrigante, qu’instructive !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
pas disponible
je réserve
sans abonnement
fermer
MER.4 | JEU.5 | VEN.6 DÉC.
À 18H30 ET 20H30
DURÉE 1H
LIEUSALLE DE CRÉATION

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

par Rimini Protokoll (Stefan Kaegi) & Thomas Melle/Müncher Kammerspiele
conception, texte et réalisation Stefan Kaegi
corps & voix Thomas Melle
équipement Evi Bauer
animation robot Chiscreatures Filmeffects GmbH
fabrication et finition artistique de la tête/coloration et des cheveux en silicone Tommy Opatz
dramaturgie Martin Valdés-Stauber
conception video Mikko Gaestel
musique Nicolas Neecke
design lumière Robert Läßig
design son et vidéo Jaromir Zezula
gestion de la production Rimini Protokoll / tournée Epona Hamdan

production Münchner Kammerspiele
coproduction Temporada Alta, Berliner Festspiele / Immersion, Feodor Elutine / Moscow / Russia, SPRING Performing Arts Festival Utrecht / The Netherlands, Triennale Teatro dell’Arte, Milano, donaufestival Krems
droits d’éxécution by Rowohlt Theater Verlag, Reinbek bei Hambur

La version française est coproduite par Le lieu unique – Centre de Culture contemporaine de Nantes, Centre culturel suisse à Paris , la Villette, ainsi que Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon et le Théâtre Vidy-Lausanne, dans le cadre de Lab e23

Stefan Kaegi produit des pièces de théâtre documentaire, des émissions de radio et des œuvres en milieu urbain dans le cadre de divers partenariats et collaboration. À l’aide de recherches, d’auditions publiques et de processus conceptuels, il donne la parole à des « experts » qui ne sont pas des acteurs formés mais qui ont quelque chose à dire. Il a fait des tournées en Europe et en Asie pendant plus de trois ans.En 2005, il a remporté le prix du jury du festival Politik im Freien Theater pour Mnemopark. En 2010, il a reçu le prix européen de la diversité culturelle. En 2011, le prix du jury pour Radio Muezzin au Festival de Théâtre de Sarajevo et il a été commissaire de la section idiome du Festival Póznan de Malte. En 2015, Remote Moscou a été nominé pour le Masque d’or en Russie. Et en 2018, il remporte le Grand prix du Festival Bitef de Belgrade pour Nachlass. Il coproduit des œuvres avec Helgard Haug et Daniel Wetzel, sous le label Rimini Protokoll. Le but de ce label est de séparer le sens de la réalité et de présenter toutes ses facettes à partir de perspectives inhabituelles. Actuellement, ils jouent Homevisit Europe comme un jeu de performance intaractif dans des dizaines de foyers à travers le monde et travaillent sur leur tétralogie Staat 1-4 sur les phénomènes de post-démocratie. Le Competence Call Center : Barcelona et le Musée d’Art, Architecture et Technologie de Lisbonne ont récemment présenté leur bio-installation Win < > win à Lisbonne. En 2007, Rimini Protokoll a reçu le prix Faust du théâtre. En 2008, il a reçu le prix européen « New Realities in Theatre », et en 2011 le Lion d’argent à la Biennale de Venise pour les arts du spectacle. Le jury d’Ars Electronica a décerné une mention d’honneur à Call Cutta in a Box et à Weltklimakonferenz. L’installation vidéo multi-joueurs Situation Rooms sur l’industrie de l’armement a reçu le prix Excelence du 17e Japan Media Festival en 2013. Et en 2015 Stefan Kaegi et Rimini Protokoll ont obtenu le Grand Prix Theater / Hans-Reinhart-Ring. Lorsqu’il ne voyage pas, Stefan Kaegi vit à Berlin, où Rimini Protokoll a son bureau.

 

Thomas Melle est né en 1975, il a étudié la littérature comparée et la philosophie à Tübingen et aux États-Unis, il est traducteur et écrivain. Ses trois romans : Sicksteren en 2011, 3000 Euros en 2014 et Die Welt im Rücken en 2016, figurent sur la liste du prix du livre allemand (Deutscher Buchpreis). Dans Die Welt im Rücken, Thomas Melle aborde le trouble bipolaire dont il souffre. En octobre 2018, sa pièce de théâtre Unheimliches Tal / Uncanny Valley, créée en collaboration avec Stefan Kaegi du groupe de théâtre Rimini Protokoll à Munich, a pour seul acteur un robot humanoïde inspiré de l’aspect physique de l’auteur, qui réfléchit à des questions existentielles d’identité et de représentation.

« Rimini Protokoll a créé un robot humanoïde qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’auteur de théâtre Thomas Melle. Le double mécanique, plus vrai que nature, monte sur les planches à la place de l’original humain. (…) Uncanny Valley confronte avec brio à la frontière de plus en plus ténue qui sépare ces deux réalités. Une forme aussi inquiétante que fascinante.»
www.szenik.eu

 

 

« Déconcertant, ce sentiment d’étrangeté au moment d’applaudir. Face à nous, l’interprète qui vient de livrer une heure de spectacle n’a pas la faculté de ressentir notre approbation. Même s’il ressemble (presque à s’y méprendre) à l’auteur allemand Thomas Melle, c’est bien un robot que nous applaudissons. »
www.szenik.eu

À voir aussi

Distributions Crédits

par Rimini Protokoll (Stefan Kaegi) & Thomas Melle/Müncher Kammerspiele
conception, texte et réalisation Stefan Kaegi
corps & voix Thomas Melle
équipement Evi Bauer
animation robot Chiscreatures Filmeffects GmbH
fabrication et finition artistique de la tête/coloration et des cheveux en silicone Tommy Opatz
dramaturgie Martin Valdés-Stauber
conception video Mikko Gaestel
musique Nicolas Neecke
design lumière Robert Läßig
design son et vidéo Jaromir Zezula
gestion de la production Rimini Protokoll / tournée Epona Hamdan

production Münchner Kammerspiele
coproduction Temporada Alta, Berliner Festspiele / Immersion, Feodor Elutine / Moscow / Russia, SPRING Performing Arts Festival Utrecht / The Netherlands, Triennale Teatro dell’Arte, Milano, donaufestival Krems
droits d’éxécution by Rowohlt Theater Verlag, Reinbek bei Hambur

La version française est coproduite par Le lieu unique – Centre de Culture contemporaine de Nantes, Centre culturel suisse à Paris , la Villette, ainsi que Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon et le Théâtre Vidy-Lausanne, dans le cadre de Lab e23

Biographies

Stefan Kaegi produit des pièces de théâtre documentaire, des émissions de radio et des œuvres en milieu urbain dans le cadre de divers partenariats et collaboration. À l’aide de recherches, d’auditions publiques et de processus conceptuels, il donne la parole à des « experts » qui ne sont pas des acteurs formés mais qui ont quelque chose à dire. Il a fait des tournées en Europe et en Asie pendant plus de trois ans.En 2005, il a remporté le prix du jury du festival Politik im Freien Theater pour Mnemopark. En 2010, il a reçu le prix européen de la diversité culturelle. En 2011, le prix du jury pour Radio Muezzin au Festival de Théâtre de Sarajevo et il a été commissaire de la section idiome du Festival Póznan de Malte. En 2015, Remote Moscou a été nominé pour le Masque d’or en Russie. Et en 2018, il remporte le Grand prix du Festival Bitef de Belgrade pour Nachlass. Il coproduit des œuvres avec Helgard Haug et Daniel Wetzel, sous le label Rimini Protokoll. Le but de ce label est de séparer le sens de la réalité et de présenter toutes ses facettes à partir de perspectives inhabituelles. Actuellement, ils jouent Homevisit Europe comme un jeu de performance intaractif dans des dizaines de foyers à travers le monde et travaillent sur leur tétralogie Staat 1-4 sur les phénomènes de post-démocratie. Le Competence Call Center : Barcelona et le Musée d’Art, Architecture et Technologie de Lisbonne ont récemment présenté leur bio-installation Win < > win à Lisbonne. En 2007, Rimini Protokoll a reçu le prix Faust du théâtre. En 2008, il a reçu le prix européen « New Realities in Theatre », et en 2011 le Lion d’argent à la Biennale de Venise pour les arts du spectacle. Le jury d’Ars Electronica a décerné une mention d’honneur à Call Cutta in a Box et à Weltklimakonferenz. L’installation vidéo multi-joueurs Situation Rooms sur l’industrie de l’armement a reçu le prix Excelence du 17e Japan Media Festival en 2013. Et en 2015 Stefan Kaegi et Rimini Protokoll ont obtenu le Grand Prix Theater / Hans-Reinhart-Ring. Lorsqu’il ne voyage pas, Stefan Kaegi vit à Berlin, où Rimini Protokoll a son bureau.

 

Thomas Melle est né en 1975, il a étudié la littérature comparée et la philosophie à Tübingen et aux États-Unis, il est traducteur et écrivain. Ses trois romans : Sicksteren en 2011, 3000 Euros en 2014 et Die Welt im Rücken en 2016, figurent sur la liste du prix du livre allemand (Deutscher Buchpreis). Dans Die Welt im Rücken, Thomas Melle aborde le trouble bipolaire dont il souffre. En octobre 2018, sa pièce de théâtre Unheimliches Tal / Uncanny Valley, créée en collaboration avec Stefan Kaegi du groupe de théâtre Rimini Protokoll à Munich, a pour seul acteur un robot humanoïde inspiré de l’aspect physique de l’auteur, qui réfléchit à des questions existentielles d’identité et de représentation.

La presse en parle

« Rimini Protokoll a créé un robot humanoïde qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’auteur de théâtre Thomas Melle. Le double mécanique, plus vrai que nature, monte sur les planches à la place de l’original humain. (…) Uncanny Valley confronte avec brio à la frontière de plus en plus ténue qui sépare ces deux réalités. Une forme aussi inquiétante que fascinante.»
www.szenik.eu

 

 

« Déconcertant, ce sentiment d’étrangeté au moment d’applaudir. Face à nous, l’interprète qui vient de livrer une heure de spectacle n’a pas la faculté de ressentir notre approbation. Même s’il ressemble (presque à s’y méprendre) à l’auteur allemand Thomas Melle, c’est bien un robot que nous applaudissons. »
www.szenik.eu

À voir aussi