LE GRAND DÉGENREMENT

Danse, cirque, musique live, astrophysique, Blaise Merlin concocte un spectacle-cabaret pour repenser, s’affranchir et rompre avec les codes. Le Grand Dégenrement rassemble pour la première fois trois générations de femmes musiciennes, danseuses et circassiennes brisant avec génie, humour et impertinence tous les clichés de genre… Qu’ils soient musicaux, sexuels ou sociaux !

Avec une distribution de haut vol, ce cabaret tout-feu-tout-femme rassemble Leïla Martial, Élise Caron, Joëlle Léandre, Noémi Boutin, Marlène Rostaing, les Capilotractées et Julia Robert. Cérémonie aux émanations de jazz hilarant, où le circassien Camille Boitel, et l’astrophysicien Aurélien Barrau, affranchis de toute frontière physique et métaphysique, se chargent de faire valser en l’air les codes, les préjugés et les bibliothèques des musiques de chambre plus ou moins bien rangées… ou genrées. Un festin gargantuesque sur la grande scène de Bonlieu !

VEN.14 FÉV.
À 20H30
DURÉE 2H
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception et dramaturgie Blaise Merlin, Camille Boitel
astrophysicien Aurélien Barrau
jongleur, clown et acrobate Camille Boitel
violoncelliste, chanteuse Noémi Boutin
suspension capillaire Sanja Konsonen, Elice Abonce Muhonen
chanteuse, flûtiste, comédienne Élise Caron
chanteuse, contrebassiste Joëlle Léandre
chanteuse, danseuse Leïla Martial
altiste, chanteuse Julia Robert
chanteuse, danseuse Marlène Rostaing
coordination technique Marc Labouguigne
son Sébastien Villeroy
lumière David Baudenon

 


production
La Voix estLibre– l’Onde & Cybèle
en partenariat avec le festival Musica 2019

Blaise Merlin défend une vision engagée du dialogue entre les arts, les sciences et les cultures, au sein de la compagnie l’Onde et Cybèle qui organise notamment les festivals Rhizomes et La Voix est Libre à Paris depuis 2004. Inspiré par les équilibres à la fois fragiles et fertiles qui entretiennent la diversité du vivant sous ses formes les plus inventives, il conçoit des « zones de libre-étrange » où se côtoient des créateurs et penseurs inclassables venus de tous les horizons de la création. La joie et l’ivresse de la rencontre entre les corps, la pensée, les langues, les musiques écrites et improvisées s’y conjuguent au « plusque-présent », au fil de créations souvent (p)réservées à l’élan magique de la spontanéité.

 

Aurélien Barrau est un astrophysicien français spécialisé en relativité générale, physique des trous noirs et cosmologie. Enseignant-chercheur, il travaille au Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble (LPSC) ainsi qu’à l’Université Grenoble-Alpes. Outre cela, il multiplie les prises de paroles autour de la question écologique, appelant à un véritable changement sociétal. Son appel Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité publié dans le journal Le Monde en 2018 a mobilisé plus de 200 signatures pour lutter contre le réchauffement climatique. Adepte du décloisonnement des savoirs et des disciplines, il est également engagé dans plusieurs revues culturelles et associations. Il collabore par ailleurs avec nombres d’artistes, écrivains et cinéastes. Titulaire d’un doctorat en philosophie, il collabore avec Jean-Luc Nancy sur le concept des mondes multiples.

 

Camille Boitel est un acrobate, danseur, comédien, musicien. Formé très jeune à l’école d’Annie Fratellini, il y fait ses premières armes d’équilibriste et entend bien apporter sa propre pierre à l’art du cirque. Ainsi, il crée un personnage décalé à « l’humour désastreux et désastré ». Figure centrale du spectacle L’Homme de Hus, il se situe aux antipodes du cirque traditionnel. Le spectacle lui permettra d’obtenir un prix Jeunes talents cirque en 2002. Il fonde la compagnie Lamereboitel.

 

Jeune prodige, Noémi Boutin rentre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSM) à l’âge de 14 ans. Lauréate de nombreux concours en France et à l’étranger, elle se produit en soliste auprès de diverses formations. En parallèle à ses activités solistes, elle révèle une véritable vocation de chambriste. Elle poursuit aujourd’hui ce travail notamment aux côtés du Quatuor Béla, de passage à Bonlieu le 14 avril prochain, dont elle est l’invitée régulière.

 

Élise Caron étudie l’art dramatique au Conservatoire à rayonnement régional (CNR) de Rouen et le chant au CNSM de Paris. Elle collabore également à de nombreuses créations en tant que chanteuse, flûtiste, improvisatrice, auteure, compositrice, interprète, jazzwoman… Elle apparaît également au cinéma dans Cocktail Molotov et au théâtre dans L’Opéra de quat’sous, présentée à Bonlieu la saison dernière. Auteur-compositeur, elle chante ses chansons depuis plus de vingt ans.

 

Sanja Konsonen et Elice Abonce Muhonen se rencontrent au Centre national des arts du cirque. Les deux finlandaises expatriées se retrouvent en Bretagne pour partager leurs expériences de la vie de cirque, entre leurs tournées intenses. Capilotractées naît doucement en2010, d’une envie de création totale, avec le besoin d’investir un duo et de se frotter à une nouvelle discipline.

 

Contrebassiste, improvisatrice, vocaliste, compositrice, Joëlle Léandre est une figure dominante dans l’histoire du jazz contemporain et de la musique improvisée. En 1976, l’artiste reçoit pour une année la Creative Associate of the Arts, Buffalo New-York. Elle est lauréate en 1981 de la Villa Médicis hors-les-murs. Elle reçoit également la bourse DAAD de Berlin (1990), et la bourse Villa Kujoyama de Kyoto (1998).

 

Leïla Martial entre au CNR de Toulouse, obtient son DEM avec les félicitations du jury. Le voyage et la rencontre sont au cœur de sa démarche de joyeuse improvisatrice et elle développe petit à petit un langage imaginaire entre scat et yaourt, qui fera sa marque de fabrique. En 2009, elle reçoit le 1er prix de soliste au concours national de jazz à la Défense, ainsi que le 3e prix de groupe avec son quartet. En 2013, elle remporte à nouveau le 1er prix de soliste au concours de Crest Jazz Vocal puis en 2014, elle est lauréate de la tournée Jazz Migration.

 

Dès son plus jeune âge, Julia Robert souhaite s’exprimer à travers de multiples moyens, se consacrant à l’apprentissage de la danse, du chant et de la musique. Elle termine en 2013 au CNSMD de Lyon un 3e cycle supérieur d’alto spécialisé dans le répertoire contemporain. Elle fonde la Compagnie Leidesis et le Quatuor IMPACT. Elle a intégré en 2017 l’Orchestre de Nouvelles Créations, Expérimentations et Improvisations Musicales.

 

En 1994, Marlène Rostaing commence le théâtre à Lyon, puis obtient un DEUG en Art du Spectacle. Pour elle, le rythme est un lien entre le corps, la voix, l’improvisation et la folie. Elle entre à l’École Marcel Marceau en 2000, où elle découvre le mime corporel. En 2003, elle rentre au Lido, Centre des arts du cirque de Toulouse, en tant qu’acrobate puis y enseigne la danse. Elle donne des workshops « J’vais voir si j’y suis ! » autour de l’improvisation, du lâcher prise, de la précision du geste et de la parole.

À voir aussi

Distributions Crédits

conception et dramaturgie Blaise Merlin, Camille Boitel
astrophysicien Aurélien Barrau
jongleur, clown et acrobate Camille Boitel
violoncelliste, chanteuse Noémi Boutin
suspension capillaire Sanja Konsonen, Elice Abonce Muhonen
chanteuse, flûtiste, comédienne Élise Caron
chanteuse, contrebassiste Joëlle Léandre
chanteuse, danseuse Leïla Martial
altiste, chanteuse Julia Robert
chanteuse, danseuse Marlène Rostaing
coordination technique Marc Labouguigne
son Sébastien Villeroy
lumière David Baudenon

 


production
La Voix estLibre– l’Onde & Cybèle
en partenariat avec le festival Musica 2019

Biographie

Blaise Merlin défend une vision engagée du dialogue entre les arts, les sciences et les cultures, au sein de la compagnie l’Onde et Cybèle qui organise notamment les festivals Rhizomes et La Voix est Libre à Paris depuis 2004. Inspiré par les équilibres à la fois fragiles et fertiles qui entretiennent la diversité du vivant sous ses formes les plus inventives, il conçoit des « zones de libre-étrange » où se côtoient des créateurs et penseurs inclassables venus de tous les horizons de la création. La joie et l’ivresse de la rencontre entre les corps, la pensée, les langues, les musiques écrites et improvisées s’y conjuguent au « plusque-présent », au fil de créations souvent (p)réservées à l’élan magique de la spontanéité.

 

Aurélien Barrau est un astrophysicien français spécialisé en relativité générale, physique des trous noirs et cosmologie. Enseignant-chercheur, il travaille au Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble (LPSC) ainsi qu’à l’Université Grenoble-Alpes. Outre cela, il multiplie les prises de paroles autour de la question écologique, appelant à un véritable changement sociétal. Son appel Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité publié dans le journal Le Monde en 2018 a mobilisé plus de 200 signatures pour lutter contre le réchauffement climatique. Adepte du décloisonnement des savoirs et des disciplines, il est également engagé dans plusieurs revues culturelles et associations. Il collabore par ailleurs avec nombres d’artistes, écrivains et cinéastes. Titulaire d’un doctorat en philosophie, il collabore avec Jean-Luc Nancy sur le concept des mondes multiples.

 

Camille Boitel est un acrobate, danseur, comédien, musicien. Formé très jeune à l’école d’Annie Fratellini, il y fait ses premières armes d’équilibriste et entend bien apporter sa propre pierre à l’art du cirque. Ainsi, il crée un personnage décalé à « l’humour désastreux et désastré ». Figure centrale du spectacle L’Homme de Hus, il se situe aux antipodes du cirque traditionnel. Le spectacle lui permettra d’obtenir un prix Jeunes talents cirque en 2002. Il fonde la compagnie Lamereboitel.

 

Jeune prodige, Noémi Boutin rentre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSM) à l’âge de 14 ans. Lauréate de nombreux concours en France et à l’étranger, elle se produit en soliste auprès de diverses formations. En parallèle à ses activités solistes, elle révèle une véritable vocation de chambriste. Elle poursuit aujourd’hui ce travail notamment aux côtés du Quatuor Béla, de passage à Bonlieu le 14 avril prochain, dont elle est l’invitée régulière.

 

Élise Caron étudie l’art dramatique au Conservatoire à rayonnement régional (CNR) de Rouen et le chant au CNSM de Paris. Elle collabore également à de nombreuses créations en tant que chanteuse, flûtiste, improvisatrice, auteure, compositrice, interprète, jazzwoman… Elle apparaît également au cinéma dans Cocktail Molotov et au théâtre dans L’Opéra de quat’sous, présentée à Bonlieu la saison dernière. Auteur-compositeur, elle chante ses chansons depuis plus de vingt ans.

 

Sanja Konsonen et Elice Abonce Muhonen se rencontrent au Centre national des arts du cirque. Les deux finlandaises expatriées se retrouvent en Bretagne pour partager leurs expériences de la vie de cirque, entre leurs tournées intenses. Capilotractées naît doucement en2010, d’une envie de création totale, avec le besoin d’investir un duo et de se frotter à une nouvelle discipline.

 

Contrebassiste, improvisatrice, vocaliste, compositrice, Joëlle Léandre est une figure dominante dans l’histoire du jazz contemporain et de la musique improvisée. En 1976, l’artiste reçoit pour une année la Creative Associate of the Arts, Buffalo New-York. Elle est lauréate en 1981 de la Villa Médicis hors-les-murs. Elle reçoit également la bourse DAAD de Berlin (1990), et la bourse Villa Kujoyama de Kyoto (1998).

 

Leïla Martial entre au CNR de Toulouse, obtient son DEM avec les félicitations du jury. Le voyage et la rencontre sont au cœur de sa démarche de joyeuse improvisatrice et elle développe petit à petit un langage imaginaire entre scat et yaourt, qui fera sa marque de fabrique. En 2009, elle reçoit le 1er prix de soliste au concours national de jazz à la Défense, ainsi que le 3e prix de groupe avec son quartet. En 2013, elle remporte à nouveau le 1er prix de soliste au concours de Crest Jazz Vocal puis en 2014, elle est lauréate de la tournée Jazz Migration.

 

Dès son plus jeune âge, Julia Robert souhaite s’exprimer à travers de multiples moyens, se consacrant à l’apprentissage de la danse, du chant et de la musique. Elle termine en 2013 au CNSMD de Lyon un 3e cycle supérieur d’alto spécialisé dans le répertoire contemporain. Elle fonde la Compagnie Leidesis et le Quatuor IMPACT. Elle a intégré en 2017 l’Orchestre de Nouvelles Créations, Expérimentations et Improvisations Musicales.

 

En 1994, Marlène Rostaing commence le théâtre à Lyon, puis obtient un DEUG en Art du Spectacle. Pour elle, le rythme est un lien entre le corps, la voix, l’improvisation et la folie. Elle entre à l’École Marcel Marceau en 2000, où elle découvre le mime corporel. En 2003, elle rentre au Lido, Centre des arts du cirque de Toulouse, en tant qu’acrobate puis y enseigne la danse. Elle donne des workshops « J’vais voir si j’y suis ! » autour de l’improvisation, du lâcher prise, de la précision du geste et de la parole.

À voir aussi