Symphonia Harmoniæ… + Big Sisters

UN BILLET / DEUX SPECTACLES
Le temps d’une soirée, plongez dans les univers saisissants de François Chaignaud et de Théo Mercier, artistes associés à Bonlieu.
Aux frontières de l’installation méditative, Symphonia Harmoniæ Cælestium Revelationum invite le spectateur à un spectacle entre le concert et la chorégraphie. Le même billet vous permettra de découvrir la création de Théo Mercier et Steven Michel, Big Sisters.

François Chaignaud & Marie-Pierre Brébant
Symphonia Harmoniæ Cælestium Revelationum

Entrelacements hypnotiques pour une immersion dans les sonorités intemporelles d’Hildegarde von Bingen, abbesse visionnaire du XIIe siècle. François Chaignaud, danseur-chorégraphe à la curiosité insatiable, et Marie-Pierre Brébant, musicienne audacieuse, embarquent les spectateurs dans une expérience musicale et scénique d’une immense puissance poétique.
Interpréter en continu et sans partition l’intégralité des soixante-neuf louanges aux ancêtres et à la nature, écrites par la religieuse bénédictine, dans une adaptation inédite pour voix et bandoura – instrument traditionnel ukrainien aux sons proches de la harpe –, c’est construire un havre accueillant où la musique se voit et les images s’entendent. Dans un corps à corps avec son instrument, Marie-Pierre Brébant répond à la gestuelle parcimonieuse de François Chaignaud, habité par le chant céleste. Ils deviennent, sous nos yeux, les prolongements de la ligne mélodique. Le spectateur vient se ressourcer, à son rythme, aux effluves bienfaisants d’un spectacle d’une rare finesse qui brouille les références et déjoue avec brio les attentes. Une pièce pour méditer, rêver, être de passage, s’endormir ou s’embraser !

Théo Mercier & Steven Michel
Big Sisters

Retour de deux enfants terribles de la scène contemporaine : le plasticien et metteur en scène iconoclaste Théo Mercier et le performeur Steven Michel ! Après le succès d’Affordable Solution for Better Living, créé à Annecy en 2018 dans le cadre de « Tout le monde danse ! », Lion d’argent de la Biennale de la danse de Venise en 2019, Big Sisters, quatuor féminin, est la suite de cette histoire délirante !
Créateurs d’un univers scénique fascinant dans lequel l’humain et l’objet s’interpellent, fusionnent, s’excluent, entre combats et débordements d’amour, Théo Mercier et Steven Michel signent un nouveau pacte avec l’espace domestique peuplé d’appareils connectés qui sont tour à tour serviteurs dociles ou espions sans cœur. Les corps de quatre femmes oscillent entre cellule familiale, constellation et rituel. Paradoxe, étrangeté et humour constituent la trame d’une fresque ultra-contemporaine, nourrie à l’histoire des arts. De cet assemblage détonnant naît un questionnement décalé et fécond, au carrefour de l’anthropologie, de la science-fiction et de la danse. À voir absolument !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
pas disponible
je réserve
sans abonnement
fermer
made in Annecy

UN BILLET / DEUX SPECTACLES
ATTENTION, CHANGEMENT D’HORAIRE
POSSIBILITÉ DE RÉSERVER LE SPECTACLE
BIG SISTERS SEUL AU TARIF C

LUN.9 | MAR.10 | MER.11 MARS
BIG SISTERS À 19H & SYMPHONIA... À 21H
DURÉE ENV. 1H20 & 2h30
LIEUPETITE SALLE &
SALLE DE CRÉATION

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

François Chaignaud & Marie-Pierre Brébant
Symphonia Harmoniæ Cælestium Revelationum

conception et interprétation François Chaignaud, Marie-Pierre Brébant
d’après l’œuvre musicale d’Hildegarde de Bingen (1098-1179)
adaptation musicale Marie-Pierre Brébant
scénographie Arthur Hoffner
création lumière Philippe Gladieux, Anthony Merlaud
création et mise en espace sonore Christophe Hauser
collaboration artistique Sarah Chaumette
costumes Cédrick Debeuf, Loïs Heckendorn
création tatouages Loïs Heckendorn
impression tatouages Micka Arasco
régie générale Anthony Merlaud, François Boulet
prosodie latine Angela Cossu
administration/production Barbara Coffy-Yarsel, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougierdiffusion Sarah de Ganck/ART HAPPENS
création 2019 première version complète jouée le 10 mai 2019 au Kunstenfestivaldesarts Bruxelles

production Vlovajob Pru
coproductions Bonlieu Scène nationale Annecy, Kunstenfestivaldesarts Bruxelles Belgique, Pact Zollverein Essen Allemagne, Centre chorégraphique national de Caen en Normandie, direction Alban RICHARD dans le cadre de « l’Accueil-Studio » / Ministère de la Culture, BIT Teatergarasjen Bergen Norvège, Arsenal / Cité musicale Metz, CN D Centre national de la danse, MC93 – Maison de la Culture Seine-Saint-Denis Bobigny, Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon, La Bâtie – Festival de Genève Suisse, TANDEM Scène nationale France, Festival Musica Strasbourg, France
avec le soutien de Villa Noailles Hyères, CN D Centre national de la danse (accueil en résidence) Pantin, BoCA (Biennale of Contemporary Art) Porto Portugal, La Métive lieu international de résidence de création artistique (accueil en résidence) Moutier d’Ahun, FRAC Franche-Comté Besançon (accueil en résidence), Accueil en résidence Les Subsistances Lyon
remerciements Lucie Jolivet, Lyubomyr Shevchuk, Catherine Schroeder, Léo Henry, Eugénie de Mey, Patricia Allio
Vlovajob Pru est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes).
François Chaignaud et Cecilia Bengolea sont artistes associés à Bonlieu Scène nationale Annecy depuis 2016.
Pour cette création François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant ont été accueillis en résidence à Bonlieu Scène nationale Annecy en février et mars 2019

 

 

Théo Mercier & Steven Michel
Big Sisters

conception et chorégraphie
Théo Mercier, Steven Michel
avec Laura Belgrano, Lili Buvat, Mimi Wascher, Marie De Corte scénographie Théo Mercier, Steven Michel
texte Jonathan Drillet
création sonore Pierre Desprats
création lumière Eric Soyer
costumes Valérie Hellebaut
régie générale François Boulet

production
Nanterre-Amandiers, Centre dramatique national
coproduction (en cours) Bonlieu Scène nationale Annecy , Théâtre Vidy-Lausanne, Maison de la Culture d’Amiens, C-TAKT, platform transdisciplinair talent
La diffusion du spectacle est assurée par ART HAPPENS et Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National
Ce projet est soutenu par apap – Performing Europe 2020, cofinancé par le programme Europe créative de l’Union européenne

 

Théo Mercier est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy depuis 2017

Diplômé en 2003 du Conservatoire national supérieur de danse de Paris, François Chaignaud a collaboré avec plusieurs chorégraphes. Il crée des performances dans lesquelles s’articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations. Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité historique le conduit à initier des collaborations diverses. Depuis 2005, un dialogue soutenu entre François Chaignaud et Cecilia Bengolea donne vie à des œuvres hétéroclites, présentées dans le monde entier. À l’occasion de La Bâtie-Festival de Genève 2017, il crée en collaboration avec l’artiste Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, spectacle autour des motifs de l’ambiguïté de genre présenté lors de la 72e édition du festival d’Avignon. En mai 2018, il crée également Soufflette, une pièce pour le Ballet Carte Blanche (Norvège). En mai 2019 a eu lieu la première représentation de Symphonia Harmoniæ Cælesitum Revelationum, une recherche autour du répertoire d’Hildegarde de Bingen en collaboration avec Marie-Pierre Brébant. François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy aux côtés de Cecilia Bengolea. Pour ses futurs projets, François Chaignaud collaborera notamment avec Akaji Maro, Dominique Brun et l’orchestre Les Siècles et imagine une nouvelle coopération avec Geoffroy Jourdain et l’ensemble vocal Les Cris de Paris.

 

Musicienne de formation classique, cursus scolaire en horaires aménagés au Conservatoire à rayonnement régional de Reims, diplômée du CNR de Boulogne-Billancourt en 1995, Marie‑Pierre Brébant a depuis pratiqué le répertoire renaissance et baroque sous toutes ses formes : chorégraphique, musical, en orchestre et formation de musique de chambre, comme accompagnatrice pour l’Arcal et le Centre national de la danse, comme directrice musicale de l’ensemble baroque Sept mesures de soie jusqu’en 2012. Parallèlement à cette pratique, son intérêt pour une conception de la musique comme objet artistique au-delà du divertissement ou de l’illustration l’ont menée à participer aux spectacles et performances d’artistes comme Richard Foreman, François Hiffler et Pascale Murtin, Xavier Boussiron… Elle participe à Radio Vinci Park (2016), spectacle mis en scène par Théo Mercier, accueilli lors du festival Tout le monde danse organisé par Bonlieu en 2017, où elle joue du clavecin, aux côtés de François Chaignaud.

« […]l’alchimie opère. Hildegarde considérait la musique comme un soin de l’âme, le chant comme une connexion entre le corps et le divin. Les performers nous proposent ici d’assister à leur rencontre charnelle avec les visions d’Hildegarde et de nous laisser toucher par leur aura. Marie-Pierre Brébant, assise sur un petit banc, enlace les courbes de sa bandura, qu’elle accueille entre ses jambes et contre sa poitrine. François Chaignaud, les yeux fermés, laisse voyager sa voix à travers ses différents résonateurs, circule entre les aigus et les basses, qui dialoguent avec le bourdon qui l’accompagne. »
Ma Culture, Leslie Cassagne 10 AVR. 2019

CLUB CRÉATION
À voir aussi

Distributions Crédits

François Chaignaud & Marie-Pierre Brébant
Symphonia Harmoniæ Cælestium Revelationum

conception et interprétation François Chaignaud, Marie-Pierre Brébant
d’après l’œuvre musicale d’Hildegarde de Bingen (1098-1179)
adaptation musicale Marie-Pierre Brébant
scénographie Arthur Hoffner
création lumière Philippe Gladieux, Anthony Merlaud
création et mise en espace sonore Christophe Hauser
collaboration artistique Sarah Chaumette
costumes Cédrick Debeuf, Loïs Heckendorn
création tatouages Loïs Heckendorn
impression tatouages Micka Arasco
régie générale Anthony Merlaud, François Boulet
prosodie latine Angela Cossu
administration/production Barbara Coffy-Yarsel, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougierdiffusion Sarah de Ganck/ART HAPPENS
création 2019 première version complète jouée le 10 mai 2019 au Kunstenfestivaldesarts Bruxelles

production Vlovajob Pru
coproductions Bonlieu Scène nationale Annecy, Kunstenfestivaldesarts Bruxelles Belgique, Pact Zollverein Essen Allemagne, Centre chorégraphique national de Caen en Normandie, direction Alban RICHARD dans le cadre de « l’Accueil-Studio » / Ministère de la Culture, BIT Teatergarasjen Bergen Norvège, Arsenal / Cité musicale Metz, CN D Centre national de la danse, MC93 – Maison de la Culture Seine-Saint-Denis Bobigny, Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon, La Bâtie – Festival de Genève Suisse, TANDEM Scène nationale France, Festival Musica Strasbourg, France
avec le soutien de Villa Noailles Hyères, CN D Centre national de la danse (accueil en résidence) Pantin, BoCA (Biennale of Contemporary Art) Porto Portugal, La Métive lieu international de résidence de création artistique (accueil en résidence) Moutier d’Ahun, FRAC Franche-Comté Besançon (accueil en résidence), Accueil en résidence Les Subsistances Lyon
remerciements Lucie Jolivet, Lyubomyr Shevchuk, Catherine Schroeder, Léo Henry, Eugénie de Mey, Patricia Allio
Vlovajob Pru est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes).
François Chaignaud et Cecilia Bengolea sont artistes associés à Bonlieu Scène nationale Annecy depuis 2016.
Pour cette création François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant ont été accueillis en résidence à Bonlieu Scène nationale Annecy en février et mars 2019

 

 

Théo Mercier & Steven Michel
Big Sisters

conception et chorégraphie
Théo Mercier, Steven Michel
avec Laura Belgrano, Lili Buvat, Mimi Wascher, Marie De Corte scénographie Théo Mercier, Steven Michel
texte Jonathan Drillet
création sonore Pierre Desprats
création lumière Eric Soyer
costumes Valérie Hellebaut
régie générale François Boulet

production
Nanterre-Amandiers, Centre dramatique national
coproduction (en cours) Bonlieu Scène nationale Annecy , Théâtre Vidy-Lausanne, Maison de la Culture d’Amiens, C-TAKT, platform transdisciplinair talent
La diffusion du spectacle est assurée par ART HAPPENS et Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National
Ce projet est soutenu par apap – Performing Europe 2020, cofinancé par le programme Europe créative de l’Union européenne

 

Théo Mercier est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy depuis 2017

Biographie

Diplômé en 2003 du Conservatoire national supérieur de danse de Paris, François Chaignaud a collaboré avec plusieurs chorégraphes. Il crée des performances dans lesquelles s’articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations. Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité historique le conduit à initier des collaborations diverses. Depuis 2005, un dialogue soutenu entre François Chaignaud et Cecilia Bengolea donne vie à des œuvres hétéroclites, présentées dans le monde entier. À l’occasion de La Bâtie-Festival de Genève 2017, il crée en collaboration avec l’artiste Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, spectacle autour des motifs de l’ambiguïté de genre présenté lors de la 72e édition du festival d’Avignon. En mai 2018, il crée également Soufflette, une pièce pour le Ballet Carte Blanche (Norvège). En mai 2019 a eu lieu la première représentation de Symphonia Harmoniæ Cælesitum Revelationum, une recherche autour du répertoire d’Hildegarde de Bingen en collaboration avec Marie-Pierre Brébant. François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy aux côtés de Cecilia Bengolea. Pour ses futurs projets, François Chaignaud collaborera notamment avec Akaji Maro, Dominique Brun et l’orchestre Les Siècles et imagine une nouvelle coopération avec Geoffroy Jourdain et l’ensemble vocal Les Cris de Paris.

 

Musicienne de formation classique, cursus scolaire en horaires aménagés au Conservatoire à rayonnement régional de Reims, diplômée du CNR de Boulogne-Billancourt en 1995, Marie‑Pierre Brébant a depuis pratiqué le répertoire renaissance et baroque sous toutes ses formes : chorégraphique, musical, en orchestre et formation de musique de chambre, comme accompagnatrice pour l’Arcal et le Centre national de la danse, comme directrice musicale de l’ensemble baroque Sept mesures de soie jusqu’en 2012. Parallèlement à cette pratique, son intérêt pour une conception de la musique comme objet artistique au-delà du divertissement ou de l’illustration l’ont menée à participer aux spectacles et performances d’artistes comme Richard Foreman, François Hiffler et Pascale Murtin, Xavier Boussiron… Elle participe à Radio Vinci Park (2016), spectacle mis en scène par Théo Mercier, accueilli lors du festival Tout le monde danse organisé par Bonlieu en 2017, où elle joue du clavecin, aux côtés de François Chaignaud.

La presse en parle

« […]l’alchimie opère. Hildegarde considérait la musique comme un soin de l’âme, le chant comme une connexion entre le corps et le divin. Les performers nous proposent ici d’assister à leur rencontre charnelle avec les visions d’Hildegarde et de nous laisser toucher par leur aura. Marie-Pierre Brébant, assise sur un petit banc, enlace les courbes de sa bandura, qu’elle accueille entre ses jambes et contre sa poitrine. François Chaignaud, les yeux fermés, laisse voyager sa voix à travers ses différents résonateurs, circule entre les aigus et les basses, qui dialoguent avec le bourdon qui l’accompagne. »
Ma Culture, Leslie Cassagne 10 AVR. 2019

CLUB CRÉATION
À voir aussi