TRIO KARÉNINE

Si le Trio op. 99 de Schubert, admiré par Schumann « pour sa radieuse fraîcheur » et le Trio de Ravel, peut-être la plus importante des œuvres de musique de chambre du musicien, sont connus de tous, celui de Germaine Tailleferre sera une découverte pour beaucoup.

Élève de Ravel et seule femme membre du fameux Groupe des Six, Germaine Tailleferre a commencé l’écriture du Trio pour violon, violoncelle et piano en 1917. Composé initialement de trois mouvements, elle l’achève en 1978 lorsqu’en avril elle reprend les 1er et 3e mouvements et y insère deux nouvelles parties.

DIM.24 NOV.
À 17H
DURÉE ENV. 1H20 (HORS ENTRACTE)
LIEUÀ L'ÉGLISE SAINT-LAURENT D'ANNECY-LE-VIEUX

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

en partenariat avec Les Musicales Gabriel Fauré

Fondé à Paris en 2009, le Trio Karénine a choisi de porter le nom de la célèbre héroïne de Tolstoï en référence à la fougue et l’élan vital qui la caractérise. Très rapidement après leur rencontre, les trois musiciens intègrent la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris. Une formation qui leur donne le goût de l’homogénéité du son commun, comme le cultivent les quatuors à cordes. Leur soif d’exigence et leur recherche stylistique les conduira par la suite sur les chemins d’autres grands musiciens : Menahem Pressler, Alfred Brendel, Hatto Beyerle, Ferenc Rados, Jean-Claude Pennetier, Johannes Meissl ainsi que les membres du Trio Wanderer, qui les guideront et nourriront leurs sensibilités de chambristes. Premier prix du Concours Charles Hennen aux Pays-Bas, lauréat de la Fondation Banque Populaire, Prix de la Fondation Oulmont, Prix international Pro Musicis, le trio remporte en 2013 le prestigieux concours international de l’ARD à Munich, un prix qui ouvre de nouvelles perspectives au jeune ensemble. Déjà habitué des scènes françaises (Pleyel, Auditorium du Louvre…), le trio investit alors les salles de concerts à l’étranger (Concertgebouw d’Amsterdam, Frick Collection à New-York, Wigmore Hall de Londres, Salle Bourgie de Montréal, Herkulessaal et Prinzregententheater à Münich, Konzerthaus de Berlin, Leiszhalle de Hambourg, Auditorium de la Cité Interdite de Pékin, Palazetto Bru-Zane de Venise) et a le plaisir de faire ses débuts dans de prestigieux festivals (la Roque d’Anthéron, les Rencontres Musicales d’Evian, les Folles Journées de Nantes, Tokyo et Varsovie, les Flâneries Musicales de Reims, le Festival Chopin à Nohant…). La chaîne de télévision Arte invite également les trois musiciens à se produire dans sa série « Stars von Morgen‑» présentée par Rolando Villazon. Heureux de collaborer avec d’autres artistes, le trio se produit avec Adrien La Marca, Marie Chilemme, Sarah Chenaf, Hélène Clément, Alena Baeva, Raphaël Sévère… notamment au sein des Festspiele Mecklenburg-Vorpommern (Allemagne) qui lui décerne le Nordmetall-Ensemble Preis 2015 pour son interprétation de la Truite de Schubert, aux côtés de Krzysztof Chorzelski (Belcea Quartet) et Laurène Durantel. Très impliqué dans le discours musical contemporain, le Trio Karénine est le dédicataire des « Allées Sombres » de Benoît Menut. Son répertoire inclut les œuvres de Wolfgang Rihm, Philippe Hersant, Thierry Escaich ou Graciane Finzi, œuvres qu’il a eu la chance d’aborder le plus souvent directement avec les compositeurs… Il crée en 2019 un trio qu’il a commandé au compositeur Jean-Frédéric Neuburger, ainsi qu’un nouveau trio de Franck Krawczyk. Le premier disque des Karénine, paru en 2016 pour la label Mirare et consacré aux trios de Robert Schumann, reçoit les meilleures critiques de la presse internationale, tout comme leur second disque qui met cette fois la musique française à l’honneur avec les trios de Fauré, Ravel et Germaine Tailleferre. Sorti au printemps 2018, ce disque a reçu 5 étoiles Classica et 5 Diapasons, et a été nommé pour le prestigieux Preis der Deutschen Schallplattenkritik en Allemagne. Le Trio Karénine a reçu le soutien généreux de l’Académie de Villecroze, de la Fondation Culture et Musique sous l’égide de la Fondation de France et de la Fondation Banque Populaire. Il est également lauréat de la bourse du Festival « Musique et Vin au Clos Vougeot » et bénéficie du dispositif ADAMI 365. Au cours de la saison 2019-2020, le trio Karénine enseigne au Royal Northern College of Music de Manchester dans le cadre de son prestigieux « chamber music fellowship ».

« Après neuf ans de travail intensif, la formation a désormais atteint une maturité sonore et surtout une intelligence des textes qui la situent au plus haut niveau. »
Classica, Jacques Bonnaure, Juin 2018
 
« Que trois jeunes musiciens se lancent avec passion dans ces deux partitions éminemment romantiques n’étonnera personne. mais qu’ils y déploient un jeu instrumental à l’équilibre parfait, pourtant si difficile à obtenir dans ces oeuvres complexes, et a fortiori sur piano moderne, force l’admiration. »
Classica, Antoine Mignon, Juin 2016
À voir aussi

Distributions Crédits

en partenariat avec Les Musicales Gabriel Fauré

Biographie

Fondé à Paris en 2009, le Trio Karénine a choisi de porter le nom de la célèbre héroïne de Tolstoï en référence à la fougue et l’élan vital qui la caractérise. Très rapidement après leur rencontre, les trois musiciens intègrent la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris. Une formation qui leur donne le goût de l’homogénéité du son commun, comme le cultivent les quatuors à cordes. Leur soif d’exigence et leur recherche stylistique les conduira par la suite sur les chemins d’autres grands musiciens : Menahem Pressler, Alfred Brendel, Hatto Beyerle, Ferenc Rados, Jean-Claude Pennetier, Johannes Meissl ainsi que les membres du Trio Wanderer, qui les guideront et nourriront leurs sensibilités de chambristes. Premier prix du Concours Charles Hennen aux Pays-Bas, lauréat de la Fondation Banque Populaire, Prix de la Fondation Oulmont, Prix international Pro Musicis, le trio remporte en 2013 le prestigieux concours international de l’ARD à Munich, un prix qui ouvre de nouvelles perspectives au jeune ensemble. Déjà habitué des scènes françaises (Pleyel, Auditorium du Louvre…), le trio investit alors les salles de concerts à l’étranger (Concertgebouw d’Amsterdam, Frick Collection à New-York, Wigmore Hall de Londres, Salle Bourgie de Montréal, Herkulessaal et Prinzregententheater à Münich, Konzerthaus de Berlin, Leiszhalle de Hambourg, Auditorium de la Cité Interdite de Pékin, Palazetto Bru-Zane de Venise) et a le plaisir de faire ses débuts dans de prestigieux festivals (la Roque d’Anthéron, les Rencontres Musicales d’Evian, les Folles Journées de Nantes, Tokyo et Varsovie, les Flâneries Musicales de Reims, le Festival Chopin à Nohant…). La chaîne de télévision Arte invite également les trois musiciens à se produire dans sa série « Stars von Morgen‑» présentée par Rolando Villazon. Heureux de collaborer avec d’autres artistes, le trio se produit avec Adrien La Marca, Marie Chilemme, Sarah Chenaf, Hélène Clément, Alena Baeva, Raphaël Sévère… notamment au sein des Festspiele Mecklenburg-Vorpommern (Allemagne) qui lui décerne le Nordmetall-Ensemble Preis 2015 pour son interprétation de la Truite de Schubert, aux côtés de Krzysztof Chorzelski (Belcea Quartet) et Laurène Durantel. Très impliqué dans le discours musical contemporain, le Trio Karénine est le dédicataire des « Allées Sombres » de Benoît Menut. Son répertoire inclut les œuvres de Wolfgang Rihm, Philippe Hersant, Thierry Escaich ou Graciane Finzi, œuvres qu’il a eu la chance d’aborder le plus souvent directement avec les compositeurs… Il crée en 2019 un trio qu’il a commandé au compositeur Jean-Frédéric Neuburger, ainsi qu’un nouveau trio de Franck Krawczyk. Le premier disque des Karénine, paru en 2016 pour la label Mirare et consacré aux trios de Robert Schumann, reçoit les meilleures critiques de la presse internationale, tout comme leur second disque qui met cette fois la musique française à l’honneur avec les trios de Fauré, Ravel et Germaine Tailleferre. Sorti au printemps 2018, ce disque a reçu 5 étoiles Classica et 5 Diapasons, et a été nommé pour le prestigieux Preis der Deutschen Schallplattenkritik en Allemagne. Le Trio Karénine a reçu le soutien généreux de l’Académie de Villecroze, de la Fondation Culture et Musique sous l’égide de la Fondation de France et de la Fondation Banque Populaire. Il est également lauréat de la bourse du Festival « Musique et Vin au Clos Vougeot » et bénéficie du dispositif ADAMI 365. Au cours de la saison 2019-2020, le trio Karénine enseigne au Royal Northern College of Music de Manchester dans le cadre de son prestigieux « chamber music fellowship ».

La presse en parle

« Après neuf ans de travail intensif, la formation a désormais atteint une maturité sonore et surtout une intelligence des textes qui la situent au plus haut niveau. »
Classica, Jacques Bonnaure, Juin 2018
 
« Que trois jeunes musiciens se lancent avec passion dans ces deux partitions éminemment romantiques n’étonnera personne. mais qu’ils y déploient un jeu instrumental à l’équilibre parfait, pourtant si difficile à obtenir dans ces oeuvres complexes, et a fortiori sur piano moderne, force l’admiration. »
Classica, Antoine Mignon, Juin 2016
À voir aussi