DES FLEURS DANS TA BOUCHE

Émois des premiers amours… Fani Carenco questionne l’adolescence et ses tourments. Quinze jeunes gens qui s’attardent dans la salle des fêtes désertée, une femme… Et la musique qui les entoure… Tendons bien l’oreille : les ados prennent la parole !

Peut-on encore être amoureuse, en ce début de XXIe siècle ? Le patient travail d’investigation que Fani Carenco a mené avec des adolescents, entretiens, ateliers d’écriture, est magnifiquement porté au plateau. Entre innocence et violence, espoirs et dépits, comment se construiront ces futurs adultes ?
Une création forte, sensible, avec la complicité en live de la compositrice Annette Roux.

made in Annecy

ATTENTION : CHANGEMENT D’HORAIRE

TOUS LES JOURS DE 18H30 À 19H40

MAR.3 | MER.4 | JEU.5 NOV.
ATTENTION : CHANGEMENT D'HORAIRE
TOUS LES JOURS DE 18H30 À 19H40
DURÉE ENV. 1H10
LIEUPETITE SALLE

TARIF C

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

texte et mise en scène Fani Carenco
musique live Annette Roux
avec Irina Solano
et un choeur de 14 adolescents
assistante à la mise en scène Lili Sagit
création lumière Nicolas Natarianni
administration et production Leïla Hamidaoui

 

 

production La Grande Horloge
coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy
avec le soutien de MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Direction de la Culture / Jeunesse de la ville d’Herblay, Ville de Montpellier
remerciements Hangar Théâtre – École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier
spectacle accompagné et soutenu par Le Club Création

Après un DEA d’histoire des femmes, c’est sous la direction de Daniel Ivernel que Fani Carenco fait ses premiers pas sur les planches pour La ménagerie de verre. Elle joue avec Moïse Touré dans Le quand dira-t-on des troyennes… ou Paysages après la pluie, entre autres. Devant la caméra, elle tourne dans 1802 et les téléfilms Le mystère Joséphine, Comprendre et pardonner… Après plusieurs mises en scène (Le baiser de la Veuve d’Israël Horowitz, Les mains sales de Jean-Paul Sartre…) elle assiste Georges Lavaudant sur 20e / PREMIÈRE, La Tempête…, La mort de Danton, Cyrano de Bergerac et Hôtel Feydeau.
Parallèlement, Fani écrit et monte plusieurs pièces. En 2005, Du rhum, des hommes, pièce de comptoir jouée dans toute la France pendant trois ans. En 2010, elle écrit et joue au festival d’Avignon OFF Ce soir j’ai commencé à midi… En 2011 elle crée inCURablE avec le Théâtre Petit Comme un Caillou à Avignon, puis en tournée. En 2012 elle réalise deux court-métrages autour de Marguerite Duras avec des participants amateurs et la compagnie Les Inachevés. En 2013, elle adapte et met en scène le journal de Kurt Cobain. La même année, elle interprète à Bonlieu Scène nationale Annecy une pièce qu’elle a écrite Il suffit d’un train pour pleurer mise en scène par Marion Guerrero. Fani Carenco a également écrit et mis en scène en 2015 Hansel et Gretel ou pourquoi j’ai arrêté de manger des enfants, un seul en scène jeune public, en 2016 La Mulâtresse Solitude, adaptation d’un roman d’André Schwarz-Bart, créé en janvier 2016 à Bonlieu Scène nationale Annecy et reprise notamment à la Grande Halle de la Villette. En 2018, elle crée Une histoire du Rock’n’Roll, accueilli à Bonlieu en décembre 2018 pour le temps fort Au tour des enfants.
Fani est aussi intervenante depuis 2013, auprès des lycéens en option théâtre du Lycée Baudelaire de Cran-Gevrier (en partenariat avec Bonlieu Scène nationale Annecy). En 2009, elle anime un stage autour de Dario Fo à l’École Internationale de Théâtre du Bénin. En 2014, elle intervient à la Faculté d’Ho Chi Minh (Vietnam) et à Mayotte pour des stages sur la tragédie grecque, avec la compagnie Les Inachevés.
Son travail de mise en scène porte souvent sur le rock’n’roll, l’adolescence, les états transitoires, la révolte.
« J’aime bien raconter des petites choses du quotidien, des filles ordinaires, des blessures qui n’en sont pas vraiment. J’aime bien quand ça fait sourire. J’aime bien quand c’est un peu ridicule. J’aime bien que les spectateurs/lecteurs pensent : « c’est comme moi… en pire quand même ». J’aime bien qu’on me demande à la fin « mais c’est autobiographique ? »
et mentir en répondant. » Fani Carenco

 

 

Diplômée du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, Irina Solano suit la classe de Andrzej Seweryn et Muriel Mayette.
De 2005 à 2008, Irina Solano joue sous la direction d’Alain Ollivier dans Les félins m’aiment bien d’Olivia Rosenthal et Le Cid de Corneille.
Irina Solano a également travaillé sous la direction d’Élodie Chanut dans La Théorie de l’échec de Hichem Djemaï, Guillaume Delaveau dans Iphigénie suite et fin d’après Euripide et Yannis Ritsos, Vincent Macaigne dans On aurait voulu salir le sol, non ?, Adel Hakim dans La double inconstance, Christophe Laluque dans Noir et Humide de Jon Fosse, Georges Lavaudant dans Tempête – un songe de William Shakespeare, Hôtel Feydeau et dernièrement dans la reprise de La Rose et la Hache. Elle a souvent travaillé avec Blandine Savetier : La vie dans les plis, Love and money et Neige.
Au cinéma, Irina Solano a tourné avec Pascale Breton dans Illumination, Albert Dupontel dans Enfermés dehors, Raphaël Fejtö dans L’Âge d’homme aux côtés de Romain Duris et Clément Sibony.

 

 

Annette Roux a suivi une formation au Conservatoire de Montpellier, et un master en théâtre. Elle a créé Music-Hall de Jean-Luc Lagarce puis participe à la création de l’association Je Pars à Zart.
En 2012 elle compose la musique d’une adaptation des Géants de la Montagne. En 2013 elle joue dans la pièce de Julien Usseglio, Les Orphelins, et en 2014 dans Stairway to Hell d’Harry Grange.
Elle commence a travailler avec Fani Carenco sur le spectacle Une histoire du Rock’n’Roll, créé en 2018.
Elle travaille également en théâtre-forum. Elle joue dans une formation musicale pop/électro, appelée URBAN ANDY. Elle écrit et interprète les textes sur des compositions de Romain Viguier. Un premier EP nommé Light Fire est sorti en 2016.

À voir aussi

Distributions Crédits

texte et mise en scène Fani Carenco
musique live Annette Roux
avec Irina Solano
et un choeur de 14 adolescents
assistante à la mise en scène Lili Sagit
création lumière Nicolas Natarianni
administration et production Leïla Hamidaoui

 

 

production La Grande Horloge
coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy
avec le soutien de MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Direction de la Culture / Jeunesse de la ville d’Herblay, Ville de Montpellier
remerciements Hangar Théâtre – École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier
spectacle accompagné et soutenu par Le Club Création

Biographie

Après un DEA d’histoire des femmes, c’est sous la direction de Daniel Ivernel que Fani Carenco fait ses premiers pas sur les planches pour La ménagerie de verre. Elle joue avec Moïse Touré dans Le quand dira-t-on des troyennes… ou Paysages après la pluie, entre autres. Devant la caméra, elle tourne dans 1802 et les téléfilms Le mystère Joséphine, Comprendre et pardonner… Après plusieurs mises en scène (Le baiser de la Veuve d’Israël Horowitz, Les mains sales de Jean-Paul Sartre…) elle assiste Georges Lavaudant sur 20e / PREMIÈRE, La Tempête…, La mort de Danton, Cyrano de Bergerac et Hôtel Feydeau.
Parallèlement, Fani écrit et monte plusieurs pièces. En 2005, Du rhum, des hommes, pièce de comptoir jouée dans toute la France pendant trois ans. En 2010, elle écrit et joue au festival d’Avignon OFF Ce soir j’ai commencé à midi… En 2011 elle crée inCURablE avec le Théâtre Petit Comme un Caillou à Avignon, puis en tournée. En 2012 elle réalise deux court-métrages autour de Marguerite Duras avec des participants amateurs et la compagnie Les Inachevés. En 2013, elle adapte et met en scène le journal de Kurt Cobain. La même année, elle interprète à Bonlieu Scène nationale Annecy une pièce qu’elle a écrite Il suffit d’un train pour pleurer mise en scène par Marion Guerrero. Fani Carenco a également écrit et mis en scène en 2015 Hansel et Gretel ou pourquoi j’ai arrêté de manger des enfants, un seul en scène jeune public, en 2016 La Mulâtresse Solitude, adaptation d’un roman d’André Schwarz-Bart, créé en janvier 2016 à Bonlieu Scène nationale Annecy et reprise notamment à la Grande Halle de la Villette. En 2018, elle crée Une histoire du Rock’n’Roll, accueilli à Bonlieu en décembre 2018 pour le temps fort Au tour des enfants.
Fani est aussi intervenante depuis 2013, auprès des lycéens en option théâtre du Lycée Baudelaire de Cran-Gevrier (en partenariat avec Bonlieu Scène nationale Annecy). En 2009, elle anime un stage autour de Dario Fo à l’École Internationale de Théâtre du Bénin. En 2014, elle intervient à la Faculté d’Ho Chi Minh (Vietnam) et à Mayotte pour des stages sur la tragédie grecque, avec la compagnie Les Inachevés.
Son travail de mise en scène porte souvent sur le rock’n’roll, l’adolescence, les états transitoires, la révolte.
« J’aime bien raconter des petites choses du quotidien, des filles ordinaires, des blessures qui n’en sont pas vraiment. J’aime bien quand ça fait sourire. J’aime bien quand c’est un peu ridicule. J’aime bien que les spectateurs/lecteurs pensent : « c’est comme moi… en pire quand même ». J’aime bien qu’on me demande à la fin « mais c’est autobiographique ? »
et mentir en répondant. » Fani Carenco

 

 

Diplômée du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, Irina Solano suit la classe de Andrzej Seweryn et Muriel Mayette.
De 2005 à 2008, Irina Solano joue sous la direction d’Alain Ollivier dans Les félins m’aiment bien d’Olivia Rosenthal et Le Cid de Corneille.
Irina Solano a également travaillé sous la direction d’Élodie Chanut dans La Théorie de l’échec de Hichem Djemaï, Guillaume Delaveau dans Iphigénie suite et fin d’après Euripide et Yannis Ritsos, Vincent Macaigne dans On aurait voulu salir le sol, non ?, Adel Hakim dans La double inconstance, Christophe Laluque dans Noir et Humide de Jon Fosse, Georges Lavaudant dans Tempête – un songe de William Shakespeare, Hôtel Feydeau et dernièrement dans la reprise de La Rose et la Hache. Elle a souvent travaillé avec Blandine Savetier : La vie dans les plis, Love and money et Neige.
Au cinéma, Irina Solano a tourné avec Pascale Breton dans Illumination, Albert Dupontel dans Enfermés dehors, Raphaël Fejtö dans L’Âge d’homme aux côtés de Romain Duris et Clément Sibony.

 

 

Annette Roux a suivi une formation au Conservatoire de Montpellier, et un master en théâtre. Elle a créé Music-Hall de Jean-Luc Lagarce puis participe à la création de l’association Je Pars à Zart.
En 2012 elle compose la musique d’une adaptation des Géants de la Montagne. En 2013 elle joue dans la pièce de Julien Usseglio, Les Orphelins, et en 2014 dans Stairway to Hell d’Harry Grange.
Elle commence a travailler avec Fani Carenco sur le spectacle Une histoire du Rock’n’Roll, créé en 2018.
Elle travaille également en théâtre-forum. Elle joue dans une formation musicale pop/électro, appelée URBAN ANDY. Elle écrit et interprète les textes sur des compositions de Romain Viguier. Un premier EP nommé Light Fire est sorti en 2016.

À voir aussi