STEPHAN EICHER
HOMELESS SONGS TOUR

Stephan Eicher, séducteur et imprévisible, revient avec un disque pétri de liberté et d’indépendance, tout en douceur acoustique folk et mélancolie. Il retrouve son complice de toujours, Philippe Djian, au sommet de son art. Sur scène, le résultat est d’une grande délicatesse, d’une rare élégance… une poésie renversante et un charme fou !

Stephan Eicher en a fini des formats et des contraintes. Ses chansons sont comme il les entend : en français, en anglais, en suisse allemand, longues ou très courtes. Pour son Homeless songs tour, le Bernois enchanteur propose un spectacle intimiste, en quatuor suave. L’ambiance se tamise et le répertoire décline nouvelles chansons et perles d’hier laissant toute la place à cette voix si chaude, quelque peu éraillée, et cet accent délicieux. Un voyage au pays des rêveries douces…

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
3 octobre à 9h
fermer
JEU.10 DÉC.
À 20H30
DURÉE ENV. 1H40
LIEUARCADIUM

tarif spécial

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

voix Stephan Eicher
multi-instrumentiste Reyn Ouwehand
multi-instrumentiste Martin Gallop
voix Heidi Happy
basse Baptiste Germser

production Astérios Spectacles

Depuis plus de 30 ans, Stephan Eicher expérimente et confronte son travail exigeant à la musique. Synthétique d’abord, avec Grauzone et sa techno-pop, au début des années 80 puis il tente l’expérience du rock, de la chanson, utilise des instruments plus classiques voire traditionnels qu’il associe à des sons et rythmes modernes pour proposer une discographie riche et nombreuse. Il publie alors Engelberg (Barclay, 1991) puis Carcassonne (Virgin, 1993).
En 2012, sort L’Envolée chez Barclay puis, retrouvant les fondamentaux de la musique acoustique, Stephan Eicher se lance, seul sur scène, accompagné d’automates. Ce spectacle, sorte de one man show musical, fut l’occasion de revisiter un répertoire riche et également de présenter de nouvelles compositions nées de la collaboration avec l’écrivain français, Philippe Djian et l’écrivain suisse, Martin Suter. En 2018, Stephan Eicher reprend la route en compagnie d’une fanfare explosive, le Traktorkestar. Habitué des projets décalés, il propose un spectacle construit autour d’une histoire de famille nombreuse, dans laquelle douze « frères » l’accompagnent pour une série de concerts en Suisse, en Belgique et en France. Après un an de tournée, et un concert complet au Grand rex, l’album Hüh! voit le jour en fevrier 2019 chez Polydor. Celui-ci est composé de reprises de ses propres titres avec les cuivres et les percussions du Traktorkestar.
Cet automne, Stephan Eicher revient avec un nouvel album Homeless songs (Polydor) composé de titres inédits et bien sûr d’un nouveau spectacle. Stephan Eicher s’entoure d’un quatuor pour raconter une nouvelle histoire, centrée sur la musique, l’acoustique et les instruments classiques.

Distributions Crédits

voix Stephan Eicher
multi-instrumentiste Reyn Ouwehand
multi-instrumentiste Martin Gallop
voix Heidi Happy
basse Baptiste Germser

production Astérios Spectacles

Biographie

Depuis plus de 30 ans, Stephan Eicher expérimente et confronte son travail exigeant à la musique. Synthétique d’abord, avec Grauzone et sa techno-pop, au début des années 80 puis il tente l’expérience du rock, de la chanson, utilise des instruments plus classiques voire traditionnels qu’il associe à des sons et rythmes modernes pour proposer une discographie riche et nombreuse. Il publie alors Engelberg (Barclay, 1991) puis Carcassonne (Virgin, 1993).
En 2012, sort L’Envolée chez Barclay puis, retrouvant les fondamentaux de la musique acoustique, Stephan Eicher se lance, seul sur scène, accompagné d’automates. Ce spectacle, sorte de one man show musical, fut l’occasion de revisiter un répertoire riche et également de présenter de nouvelles compositions nées de la collaboration avec l’écrivain français, Philippe Djian et l’écrivain suisse, Martin Suter. En 2018, Stephan Eicher reprend la route en compagnie d’une fanfare explosive, le Traktorkestar. Habitué des projets décalés, il propose un spectacle construit autour d’une histoire de famille nombreuse, dans laquelle douze « frères » l’accompagnent pour une série de concerts en Suisse, en Belgique et en France. Après un an de tournée, et un concert complet au Grand rex, l’album Hüh! voit le jour en fevrier 2019 chez Polydor. Celui-ci est composé de reprises de ses propres titres avec les cuivres et les percussions du Traktorkestar.
Cet automne, Stephan Eicher revient avec un nouvel album Homeless songs (Polydor) composé de titres inédits et bien sûr d’un nouveau spectacle. Stephan Eicher s’entoure d’un quatuor pour raconter une nouvelle histoire, centrée sur la musique, l’acoustique et les instruments classiques.