FIQ!
(RÉVEILLE-TOI)

Pour notre plus grand plaisir et l’émerveillement de tous, le Groupe acrobatique de Tanger est de retour, toujours plus riche d’exploits, d’humour et de jeunesse ! Quinze jeunes gens, élite de l’acrobatie marocaine, venus nous conter l’image du Maroc d’aujourd’hui. Sous la houlette de la circassienne débridée Maroussia Diaz Verbèke et la scénographie du photographe-designer Hassan Hajjaj, la fine équipe diffuse joyeusement sa vitalité incandescente et son irrésistible dynamique. Totalement vivifiant !

Un spectacle reflet de la nouvelle scène urbaine marocaine, et un vrai regard porté sur le monde d’aujourd’hui. L’univers pop et hybride d’Hassan Hajjaj, qui signe aussi les costumes, se déploie progressivement, passant du noir et blanc à une formidable explosion de couleurs. Propulsée par les sons fusants des platines de DJ Key – no 1 au Maroc – et des passages de rap fougueux, la troupe exaltée d’acrobates bondit, de courses en glissades, se fige en d’incroyables pyramides. Ils viennent de l’acrobatie traditionnelle ou moderne, de la breakdance, du foot freestyle ou du taekwondo, tous porteurs de l’utopie d’une société idéale, et leur rencontre crée une virevoltante alchimie.
Une conjugaison de talents pour offrir un prodigieux élan de vie, une énergie communicative, pleine d’appétit. Ce n’est pas pour rien que Fiq ! signifie « Réveille-toi » !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
Dès le 28 sept.
12h30
J'échange
mon billet
Dès le 28 sept.
12h30
je réserve
sans abonnement
À partir du
mar. 19 oct. dès 12h30
fermer
à voir en famille
VEN.19 | SAM.20 | DIM.21 | MAR.23 NOV.
À 20H30 | SAUF DIM. À 17H
DURÉE 1H20
À PARTIR DE 6 ANS
LIEUGRANDE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

avec les artistes (de Tanger, mais aussi de Rabat-Salé, Casablanca, Larache…) :
Najwa Aarras (porteuse, contorsion), Mohamed Takel (acrobate au sol), Samir Lâaroussi (porteur), Hamza Naceri (acrobate au sol), Hammad Benjkiri (porteur), Manon Rouillard (voltigeuse, équilibre, acrobate au sol), Youssef El Machkouri (porteur, acrobate au sol), Tarik Hassani (taekwendo, voltigeur, acrobate au sol), Hassan Taher (acrobate au sol, équilibre), Bouchra El Kayouri (acrobate aérienne), Ayoub Maani (breakdanseur, acrobate au sol, équilibre), Zhor al Amine Demnati (danseuse hip-hop), Ilyas bouchtaoui (footfreestyle, danseur), Achraf El Kati (acrobate au sol), Nora Bouhlala chacón (acrobate aérienne),
et
Dj Key

mise en scène, circographie* Maroussia Diaz Verbèke
assistante mise en scène Sanae El Kamouni
suivi acrographique William Thomas / Cie BAM
suivi portés et banquines Basile Narcy et Maxime Solé
intervenant trampoline Arnaud Thomas
conception scénographie et costumes Hassan Hajjaj
suivi costumes Bouchra Salih
conception et réalisation agrès costume aérien Emma Assaud
direction technique, régie générale Cécile Hérault
création lumière et régie Laure Andurand
création musicale Dj Key
création son et régie Joël Abriac
soutien technique : Marine David
direction du Groupe Acrobatique de Tanger Sanae El Kamouni
production, diffusion, développement Jean-François Pyka
administration, développement Pauline Horteur
logistique générale et suivi tournée Alexandra Cahen et Clara Aycard
exposition photos et conception graphique ©Hassan Hajjaj
*Circographie: néologisme désignant la mise-en-scène propre au Cirque (ça veut aussi dire ‘Soyons fous! » en lituanien mais c’est un hasard).

production de l’association HALKA (Paris) / Groupe Acrobatique de Tanger
en coproduction avec l’association Scènes du Maroc (Tanger – Maroc)
coproduction et résidences Les Nuits de Fourvière, Festival international de la métropole de Lyon, Le Manège, Scène nationale Reims, CIRCa, pôle national cirque, Auch, Gers, Occitanie, Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie I La Brèche à Cherbourg/Cirque Théâtre d’Elbeuf, Agora, Pole National des Arts du Cirque de Boulazac-Aquitaine, La Ferme du Buisson, Noisiel, Scène nationale de Châteauvallon, La Verrerie d’Alès, Pôle national cirque Occitanie, Théâtre de Grasse, scène conventionnée cirque et danse, L’Institut Français à Paris,

L’Association Halka reçoit le soutien de la Direction des affaires culturelles d’Île-de-France (DRAC aide à la création), du Ministère de la Culture (DGCA – aide à la création), de l’Institut Français à Paris, de la Région Ile de France, de la Spedidam et de la Ville de Paris.

Le Groupe acrobatique de Tanger est soutenu par La Fondation BMCI (Maroc), La Fondation BNP PARISBAS, La Fondation DROSOS, La délégation provinciale de la culture à Tanger (Maroc), L’Institut Français de Marrakech / Maison Denise Masson (Maroc), Awaln’art et les Capitales Africaines de la Culture (Maroc), Le Movenpick Mansour Eddahbi Marrakech et son Palais des Congrès / Marrakech (Maroc), Le Théâtre Nomade, Casablanca (Maroc)

À l’origine du Groupe acrobatique de Tanger, il y a une femme passionn.e : Sanae El Kamouni, qui rassemble en 2003, un groupe d’acrobates marocains autour du projet de nouvelles écritures acrobatiques contemporaines. Convaincue qu’une histoire nouvelle peut s’inventer avec ces artistes, elle propose au metteur en scène Aurélien Bory de venir à Tanger créer le premier spectacle contemporain d’acrobatie marocaine. Plusieurs spectacles ont été créés TAOUB (Aur.lien Bory-2004), Chouf Ouchouf (Zimmermann & de Perrot-2009), Azimut (Aurélien Bory 2013), Halka (Création collective du Groupe acrobatique de Tanger avec le regard de Abdeliazide Senhadji – 2016, accueilli à Bonlieu).
Le Groupe Acrobatique de Tanger place la culture populaire au cœur de son projet, une culture militante et démocratique, accessible à tous. Questionner, conserver et valoriser l’acrobatie marocaine sont ses priorités. Il fonde sa démarche sur la recherche permanente des liens entre un art ancestral et la création contemporaine, un territoire et sa population.
Dans cette double dialectique qui le caractérise – tradition et création contemporaine, le Maroc (en terre africaine) et la France (en Europe) – le Groupe Acrobatique de Tanger nous confronte aux extraordinaires sujets du monde d’aujourd’hui et s’inscrit dans le sillon des recherches les plus innovantes du cirque contemporain.
groupeacrobatiquedetanger.com

Maroussia Diaz Verbeke – Le Troisième Cirque
Circographe/metteuse en scène et acrobate sur corde (marchant parfois au plafond). Monte dans les arbres – cherche quelque chose . faire – fait un premier spectacle sans s’en apercevoir dans le plus petit chapiteau du monde – s’exerce dans le plus grand grenier de la côte d’Azur – quitte les mathématiques pour entrer à l’école de cirque ENACR – hésite entre la corde volante et le fil souple – mêle les deux – persévère au CNAC – […] – crée avec le collectif Ivan Mosjoukine De nos jours [Notes on the Circus] avec passion – fait la dramaturgie du Vide, co-écrit avec Fragan Gehlker et Alexis Auffra – lit, interviewe, rencontre, filme, ce(ux) qu’elle découvre – entretenir un lien avec le cirque – traverse l’océan Atlantique en stop-voilier, arrive au Brésil par hasard, et s’y lie – imagine un troisième cirque et la notion de circographie* – crée CIRCUS REMIX, solo en circulaire actuellement en tournée – collabore avec la cie ‘Instrumento De Ver’, Brasilia/Brésil – et préfère plus que tout chercher comment le cirque est un langage en soi – ah ah.
*Circographie: néologisme désignant la mise-en-scène propre au Cirque (ça veut aussi dire ‘Soyons fous! » en lituanien mais c’est un hasard).

Hassan Hajjaj a rejoint le Groupe Acrobatique de Tanger et Maroussia Diaz Verbeke, circographe*, pour développer l’univers visuel du spectacle. FIQ ! (R.veille-toi !) à travers la scénographie et les costumes. Dans FIQ !, Hassan Hajjaj conjugue des éléments de la culture marocaine dans une explosion de couleurs, permettant de jongler avec le traditionnel et le non conventionnel, les influences orientales et l’inspiration occidentale, le pop-art et le stylisme pour créer un univers coloré et hybride.
Cette alliance entre pop et kitch, pleine d’humour allie, comme il est souhait. dans le spectacle, l’héritage traditionnel et l’esprit moderne et urbain, en faisant dialoguer avec finesse le passé et l’ère contemporaine, l’Orient et l’Occident, l’imagerie populaire et le luxe scintillant.

« Sauts périlleux, pyramides humaines…Il y a comme un hymne à la jeunesse marocaine dans ce spectacle époustouflant de dexterité et d’humour.[…] La force de Fiq ! réside aussi dans l’hommage rendu à cette jeunesse décidée à être artiste dans une société qui ne l’attend pas vraiment sur ce terrain. »
Télérama. Emmanuelle Bouchez, 16 SEPT. 2020

 

« Un hymne à la jeunesse marocaine dans ce spectacle époustouflant de dextérité et d’humour »
Télérama

 

« Le groupe acrobatique de Tanger nous rappelle que l’acrobatie fait partie de la culture marocaine
depuis des siècles et prouve ainsi que de la tradition peut naitre la modernité. »
Figaro Magazine

 

« Connu comme le Andy Warhol de Marrakech, les images de Hassan Hajjaj évoquent une sensibilité lumineuse et pop, questionnant l’identité et la pertinence de la frénésie de notre monde moderne. »
El Pais

 

« Ce qui est extraordinaire avec Maroussia Diaz Verbèke, c’est le sens qui jaillit, si vivant et décapant. »
Télérama

À voir aussi

Distributions Crédits

avec les artistes (de Tanger, mais aussi de Rabat-Salé, Casablanca, Larache…) :
Najwa Aarras (porteuse, contorsion), Mohamed Takel (acrobate au sol), Samir Lâaroussi (porteur), Hamza Naceri (acrobate au sol), Hammad Benjkiri (porteur), Manon Rouillard (voltigeuse, équilibre, acrobate au sol), Youssef El Machkouri (porteur, acrobate au sol), Tarik Hassani (taekwendo, voltigeur, acrobate au sol), Hassan Taher (acrobate au sol, équilibre), Bouchra El Kayouri (acrobate aérienne), Ayoub Maani (breakdanseur, acrobate au sol, équilibre), Zhor al Amine Demnati (danseuse hip-hop), Ilyas bouchtaoui (footfreestyle, danseur), Achraf El Kati (acrobate au sol), Nora Bouhlala chacón (acrobate aérienne),
et
Dj Key

mise en scène, circographie* Maroussia Diaz Verbèke
assistante mise en scène Sanae El Kamouni
suivi acrographique William Thomas / Cie BAM
suivi portés et banquines Basile Narcy et Maxime Solé
intervenant trampoline Arnaud Thomas
conception scénographie et costumes Hassan Hajjaj
suivi costumes Bouchra Salih
conception et réalisation agrès costume aérien Emma Assaud
direction technique, régie générale Cécile Hérault
création lumière et régie Laure Andurand
création musicale Dj Key
création son et régie Joël Abriac
soutien technique : Marine David
direction du Groupe Acrobatique de Tanger Sanae El Kamouni
production, diffusion, développement Jean-François Pyka
administration, développement Pauline Horteur
logistique générale et suivi tournée Alexandra Cahen et Clara Aycard
exposition photos et conception graphique ©Hassan Hajjaj
*Circographie: néologisme désignant la mise-en-scène propre au Cirque (ça veut aussi dire ‘Soyons fous! » en lituanien mais c’est un hasard).

production de l’association HALKA (Paris) / Groupe Acrobatique de Tanger
en coproduction avec l’association Scènes du Maroc (Tanger – Maroc)
coproduction et résidences Les Nuits de Fourvière, Festival international de la métropole de Lyon, Le Manège, Scène nationale Reims, CIRCa, pôle national cirque, Auch, Gers, Occitanie, Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie I La Brèche à Cherbourg/Cirque Théâtre d’Elbeuf, Agora, Pole National des Arts du Cirque de Boulazac-Aquitaine, La Ferme du Buisson, Noisiel, Scène nationale de Châteauvallon, La Verrerie d’Alès, Pôle national cirque Occitanie, Théâtre de Grasse, scène conventionnée cirque et danse, L’Institut Français à Paris,

L’Association Halka reçoit le soutien de la Direction des affaires culturelles d’Île-de-France (DRAC aide à la création), du Ministère de la Culture (DGCA – aide à la création), de l’Institut Français à Paris, de la Région Ile de France, de la Spedidam et de la Ville de Paris.

Le Groupe acrobatique de Tanger est soutenu par La Fondation BMCI (Maroc), La Fondation BNP PARISBAS, La Fondation DROSOS, La délégation provinciale de la culture à Tanger (Maroc), L’Institut Français de Marrakech / Maison Denise Masson (Maroc), Awaln’art et les Capitales Africaines de la Culture (Maroc), Le Movenpick Mansour Eddahbi Marrakech et son Palais des Congrès / Marrakech (Maroc), Le Théâtre Nomade, Casablanca (Maroc)

Biographie

À l’origine du Groupe acrobatique de Tanger, il y a une femme passionn.e : Sanae El Kamouni, qui rassemble en 2003, un groupe d’acrobates marocains autour du projet de nouvelles écritures acrobatiques contemporaines. Convaincue qu’une histoire nouvelle peut s’inventer avec ces artistes, elle propose au metteur en scène Aurélien Bory de venir à Tanger créer le premier spectacle contemporain d’acrobatie marocaine. Plusieurs spectacles ont été créés TAOUB (Aur.lien Bory-2004), Chouf Ouchouf (Zimmermann & de Perrot-2009), Azimut (Aurélien Bory 2013), Halka (Création collective du Groupe acrobatique de Tanger avec le regard de Abdeliazide Senhadji – 2016, accueilli à Bonlieu).
Le Groupe Acrobatique de Tanger place la culture populaire au cœur de son projet, une culture militante et démocratique, accessible à tous. Questionner, conserver et valoriser l’acrobatie marocaine sont ses priorités. Il fonde sa démarche sur la recherche permanente des liens entre un art ancestral et la création contemporaine, un territoire et sa population.
Dans cette double dialectique qui le caractérise – tradition et création contemporaine, le Maroc (en terre africaine) et la France (en Europe) – le Groupe Acrobatique de Tanger nous confronte aux extraordinaires sujets du monde d’aujourd’hui et s’inscrit dans le sillon des recherches les plus innovantes du cirque contemporain.
groupeacrobatiquedetanger.com

Maroussia Diaz Verbeke – Le Troisième Cirque
Circographe/metteuse en scène et acrobate sur corde (marchant parfois au plafond). Monte dans les arbres – cherche quelque chose . faire – fait un premier spectacle sans s’en apercevoir dans le plus petit chapiteau du monde – s’exerce dans le plus grand grenier de la côte d’Azur – quitte les mathématiques pour entrer à l’école de cirque ENACR – hésite entre la corde volante et le fil souple – mêle les deux – persévère au CNAC – […] – crée avec le collectif Ivan Mosjoukine De nos jours [Notes on the Circus] avec passion – fait la dramaturgie du Vide, co-écrit avec Fragan Gehlker et Alexis Auffra – lit, interviewe, rencontre, filme, ce(ux) qu’elle découvre – entretenir un lien avec le cirque – traverse l’océan Atlantique en stop-voilier, arrive au Brésil par hasard, et s’y lie – imagine un troisième cirque et la notion de circographie* – crée CIRCUS REMIX, solo en circulaire actuellement en tournée – collabore avec la cie ‘Instrumento De Ver’, Brasilia/Brésil – et préfère plus que tout chercher comment le cirque est un langage en soi – ah ah.
*Circographie: néologisme désignant la mise-en-scène propre au Cirque (ça veut aussi dire ‘Soyons fous! » en lituanien mais c’est un hasard).

Hassan Hajjaj a rejoint le Groupe Acrobatique de Tanger et Maroussia Diaz Verbeke, circographe*, pour développer l’univers visuel du spectacle. FIQ ! (R.veille-toi !) à travers la scénographie et les costumes. Dans FIQ !, Hassan Hajjaj conjugue des éléments de la culture marocaine dans une explosion de couleurs, permettant de jongler avec le traditionnel et le non conventionnel, les influences orientales et l’inspiration occidentale, le pop-art et le stylisme pour créer un univers coloré et hybride.
Cette alliance entre pop et kitch, pleine d’humour allie, comme il est souhait. dans le spectacle, l’héritage traditionnel et l’esprit moderne et urbain, en faisant dialoguer avec finesse le passé et l’ère contemporaine, l’Orient et l’Occident, l’imagerie populaire et le luxe scintillant.

La presse en parle

« Sauts périlleux, pyramides humaines…Il y a comme un hymne à la jeunesse marocaine dans ce spectacle époustouflant de dexterité et d’humour.[…] La force de Fiq ! réside aussi dans l’hommage rendu à cette jeunesse décidée à être artiste dans une société qui ne l’attend pas vraiment sur ce terrain. »
Télérama. Emmanuelle Bouchez, 16 SEPT. 2020

 

« Un hymne à la jeunesse marocaine dans ce spectacle époustouflant de dextérité et d’humour »
Télérama

 

« Le groupe acrobatique de Tanger nous rappelle que l’acrobatie fait partie de la culture marocaine
depuis des siècles et prouve ainsi que de la tradition peut naitre la modernité. »
Figaro Magazine

 

« Connu comme le Andy Warhol de Marrakech, les images de Hassan Hajjaj évoquent une sensibilité lumineuse et pop, questionnant l’identité et la pertinence de la frénésie de notre monde moderne. »
El Pais

 

« Ce qui est extraordinaire avec Maroussia Diaz Verbèke, c’est le sens qui jaillit, si vivant et décapant. »
Télérama

À voir aussi