LE CIEL DE NANTES

Christophe Honoré revendique l’amour du romanesque et du lyrisme. Ses films (Les Chansons d’amour, Les Malheurs de Sophie, Plaire, aimer et courir vite) comme son théâtre (Nouveau Roman, Les Idoles) se caractérisent par une esthétique soignée et un même sens du détail, notamment dans la narration. Dans Le Ciel de Nantes, il marie théâtre et cinéma pour donner une forme inédite, sensible et tendre au récit familial et à ce qui se transmet sans se comprendre. L’homme qu’il est devenu sonde le passé, les héritages qui hantent le présent et sur lesquels on se fabrique. Le passé prend vie… Certains jours, il pleut sur Nantes…

Christophe Honoré réunit une distribution de haut vol, pour la plupart fidèles compagnons, pour narrer l’histoire et le destin d’une famille française, la sienne, sur trois générations, du lendemain des bombardements alliés sur Nantes en 1943 jusqu’à aujourd’hui. Et cette histoire se raconte comme un film dans un cinéma qui semble abandonné. Cette famille bruyante et explosive, blessée par les tragédies récurrentes, le glissement dans la précarité sociale et le poison de la détresse, plonge peu à peu dans le silence et la défaite. Mais au-delà du contexte historique, comptent la dimension romanesque, le regard de l’adolescent témoin des tragédies individuelles et des dérives. Théâtre, cinéma et biographie s’entremêlent. Comment sauver sa peau sans avoir le sentiment de trahir les siens ? Le film se raconte, se corrige et, détails rectifiés, on rejoue la scène !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJ'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
plus disponible
je réserve
fermer
JEU.3 | VEN.4 FÉV.
JEU. À 19H | VEN. À 20H30
DURÉE 2H15
À PARTIR DE 15 ANS
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A+

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

texte et mise en scène Christophe Honoré
scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
costumes Pascaline Chavanne
vidéo Baptiste Klein
lumière Dominique Bruguière
son Janyves Coïc
assistante mise en scène Christèle Ortu
assistant création lumière Pierre Gaillardot
assistanat costumes Oriol Nogues
stagiaire assistant à la mise en scène Victor Lalmanach
construction du décor Théâtre Vidy-Lausanne
avec Youssouf Abi-Ayad, Harrison Arévalo, Jean-Charles Clichet, Julien Honoré, Chiara Mastroianni, Stéphane Roger, Marlène Saldana
remerciements Famille Puig, Alex Beaupain, Benjamin Biolay, Pierre Deladonchamps, Anaïs Demoustier, Aurélien Deniel, Marina Foïs, Vincent Lacoste, Ludivine Sagnier

production Théâtre Vidy-Lausanne, Comité dans Paris (Compagnie de Christophe Honoré)
coproduction Odéon, Théâtre de l’Europe – Célestins, Théâtre de Lyon – Comédie, Centre dramatique national de Reims – TANDEM, Scène nationale – Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique – La Filature, Scène Nationale, Mulhouse – Bonlieu Scène nationale Annecy – TAP, Théâtre et Auditorium de Poitiers – La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle – Scène nationale d’Albi – Théâtre National de Bretagne – Rennes

Ce spectacle est soutenu par le projet PEPS dans le cadre du programme Européen de coopération territoriale Interreg V France-Suisse

La compagnie Comité dans Paris (Compagnie de Christophe Honoré) est conventionnée DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture (2020-2022)

Dans le cadre du projet PEPS Annecy – Chambéry – Genève – Lausanne, soutenu par le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Suisse 2014 – 2020

Christophe Honoré est un cinéaste français né en 1970 à Carhaix. Après avoir été tour à tour critique, scénariste et écrivain, il se fait remarquer en 2002 avec la sortie de son premier film, 17 Fois Cécile Cassard. Il affirme ensuite son écriture romanesque avec Ma mère (2004) et Dans Paris (2006). À travers Les Chansons d’amour (2007), il revendique l’héritage de Jacques Demy. Suivront La Belle Personne (2008), Non ma fille tu n’iras pas danser (2009), L’Homme au bain (2010) et Les Bien-Aimés (2011), Métamorphoses (2014) et Plaire, aimer et courir vite (2018) qui forme un triptyque avec son roman Ton père et la création théâtrale Les Idoles la même année.
En 2019 son film Chambre 212 sort dans les salles.
Au théâtre, il fut d’abord auteur avec Les Débutantes (1998), Le Pire du troupeau (2001), Beautiful Guys (2004) et Dionysos impuissant, présenté en 2005 dans le cadre de la Vingtcinquième heure au Festival d’Avignon. Il y revient en 2009 pour mettre en scène le drame romantique de Victor Hugo : Angelo, tyran de Padoue, puis en 2012 pour y créer Nouveau Roman. En 2015, il écrit et met en scène Fin de l’Histoire d’après Witold Gombrowicz.
À partir de 2013, il se tourne également vers la mise en scène lyrique avec les Dialogues des Carmélites, Pelléas et Mélisande et Don Carlo à l’Opéra de Lyon, et Cosi fan tutte et Tosca au Festival d’Aix-en-Provence. Au Prix
de la critique 2019, en France, Christophe Honoré reçoit le Grand Prix de la meilleure pièce avec Les Idoles. En 2020, il prépare Le Côté de Guermantes d’après Proust pour la Comédie.
En septembre 2016, il fonde sa compagnie, Comité dans Paris.

« C’est un moment comme Christophe Honoré sait en offrir, porté par une grâce, un art du romanesque, une légèreté magnifiques. Rien en pèse ni ne plombe sous ce Ciel de Nantes pourtant chargé de tragédies familiales et sociales. »
Le Monde, Fabienne Darge, 11 NOV. 21

 

« Avec Le Ciel de Nantes, le cinéaste et metteur en scène français dévoile une pièce magistrale inspirée de son histoire familiale. »
24heures.ch, Natacha Rossel, 17 NOV.21

 

« Le metteur en scène et réalisateur offre une émouvante plongée dans sa tumultueuse histoire familiale, avec, toujours, cette grâce scénique qui fait sa marque de fabrique. »
Sceneweb, Vincent Bouquet, 12 NOV.21

 

« Le metteur en scène nous cueille et nous emporte pendant deux heures quinze avec sept comédiens époustouflants dans le dialogue vertigineux du passé et du présent, au cœur d’une famille déchirée. Un événement de théâtre. »
Le Tout Lyon, Éric Seveyrat, 9 NOV.21

PEPS
À voir aussi

Distributions Crédits

texte et mise en scène Christophe Honoré
scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
costumes Pascaline Chavanne
vidéo Baptiste Klein
lumière Dominique Bruguière
son Janyves Coïc
assistante mise en scène Christèle Ortu
assistant création lumière Pierre Gaillardot
assistanat costumes Oriol Nogues
stagiaire assistant à la mise en scène Victor Lalmanach
construction du décor Théâtre Vidy-Lausanne
avec Youssouf Abi-Ayad, Harrison Arévalo, Jean-Charles Clichet, Julien Honoré, Chiara Mastroianni, Stéphane Roger, Marlène Saldana
remerciements Famille Puig, Alex Beaupain, Benjamin Biolay, Pierre Deladonchamps, Anaïs Demoustier, Aurélien Deniel, Marina Foïs, Vincent Lacoste, Ludivine Sagnier

production Théâtre Vidy-Lausanne, Comité dans Paris (Compagnie de Christophe Honoré)
coproduction Odéon, Théâtre de l’Europe – Célestins, Théâtre de Lyon – Comédie, Centre dramatique national de Reims – TANDEM, Scène nationale – Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique – La Filature, Scène Nationale, Mulhouse – Bonlieu Scène nationale Annecy – TAP, Théâtre et Auditorium de Poitiers – La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle – Scène nationale d’Albi – Théâtre National de Bretagne – Rennes

Ce spectacle est soutenu par le projet PEPS dans le cadre du programme Européen de coopération territoriale Interreg V France-Suisse

La compagnie Comité dans Paris (Compagnie de Christophe Honoré) est conventionnée DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture (2020-2022)

Dans le cadre du projet PEPS Annecy – Chambéry – Genève – Lausanne, soutenu par le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Suisse 2014 – 2020

Biographie

Christophe Honoré est un cinéaste français né en 1970 à Carhaix. Après avoir été tour à tour critique, scénariste et écrivain, il se fait remarquer en 2002 avec la sortie de son premier film, 17 Fois Cécile Cassard. Il affirme ensuite son écriture romanesque avec Ma mère (2004) et Dans Paris (2006). À travers Les Chansons d’amour (2007), il revendique l’héritage de Jacques Demy. Suivront La Belle Personne (2008), Non ma fille tu n’iras pas danser (2009), L’Homme au bain (2010) et Les Bien-Aimés (2011), Métamorphoses (2014) et Plaire, aimer et courir vite (2018) qui forme un triptyque avec son roman Ton père et la création théâtrale Les Idoles la même année.
En 2019 son film Chambre 212 sort dans les salles.
Au théâtre, il fut d’abord auteur avec Les Débutantes (1998), Le Pire du troupeau (2001), Beautiful Guys (2004) et Dionysos impuissant, présenté en 2005 dans le cadre de la Vingtcinquième heure au Festival d’Avignon. Il y revient en 2009 pour mettre en scène le drame romantique de Victor Hugo : Angelo, tyran de Padoue, puis en 2012 pour y créer Nouveau Roman. En 2015, il écrit et met en scène Fin de l’Histoire d’après Witold Gombrowicz.
À partir de 2013, il se tourne également vers la mise en scène lyrique avec les Dialogues des Carmélites, Pelléas et Mélisande et Don Carlo à l’Opéra de Lyon, et Cosi fan tutte et Tosca au Festival d’Aix-en-Provence. Au Prix
de la critique 2019, en France, Christophe Honoré reçoit le Grand Prix de la meilleure pièce avec Les Idoles. En 2020, il prépare Le Côté de Guermantes d’après Proust pour la Comédie.
En septembre 2016, il fonde sa compagnie, Comité dans Paris.

La presse en parle

« C’est un moment comme Christophe Honoré sait en offrir, porté par une grâce, un art du romanesque, une légèreté magnifiques. Rien en pèse ni ne plombe sous ce Ciel de Nantes pourtant chargé de tragédies familiales et sociales. »
Le Monde, Fabienne Darge, 11 NOV. 21

 

« Avec Le Ciel de Nantes, le cinéaste et metteur en scène français dévoile une pièce magistrale inspirée de son histoire familiale. »
24heures.ch, Natacha Rossel, 17 NOV.21

 

« Le metteur en scène et réalisateur offre une émouvante plongée dans sa tumultueuse histoire familiale, avec, toujours, cette grâce scénique qui fait sa marque de fabrique. »
Sceneweb, Vincent Bouquet, 12 NOV.21

 

« Le metteur en scène nous cueille et nous emporte pendant deux heures quinze avec sept comédiens époustouflants dans le dialogue vertigineux du passé et du présent, au cœur d’une famille déchirée. Un événement de théâtre. »
Le Tout Lyon, Éric Seveyrat, 9 NOV.21

PEPS
À voir aussi