L’ÉCORCE DES RÊVES

Pourquoi certains animaux dorment-ils debout ? Est-ce que les arbres rêvent ? Que fait mon corps pendant que je dors ? C’est souvent à la lisière du sommeil que ces questions biscornues viennent toquer à notre tête et déclenchent notre imaginaire…

Maëlle Reymond nous emmène au pays des songes, là où plumes, ballon et laine peuvent donner vie à la lune, aux nuages et à la magie de la nuit. Son corps élastique dialogue avec la lumière, l’image et le son pour nous faire entrer dans ce lieu magique où tout devient possible. L’Écorce des rêves est un spectacle à contempler, à écouter et même… à toucher !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
28 août à 9h
fermer
à voir en famille
SAM.2 AVR.
À 11H
DURÉE 30 MIN
(+ SÉANCES SCOLAIRES)
À PARTIR DE 3 ANS
LIEUSALLE DE CRÉATION

TARIF PETITS ET GRANDS (+ SÉANCES SCOLAIRES)

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception et interprétation Maëlle Reymond
création lumière, vidéo, son Jérémy Chartier et Christophe Sartori
musique live Jérémy Chartier et Christophe Sartori
scénographie Maëlle Reymond, Jérémy Chartier et Christophe Sartori

production Cie infime entaille
coproduction La Rampe – La Ponatière à Échirolles
avec le soutien Le Grand Angle à Voiron, L’espace Aragon à Villard-Bonnot
avec l’aide au projet La DRAC, la Région Auvergne Rhône-Alpes, le Département de l’Isère et l’ADAMI

Maëlle Reymond est danseuse et chorégraphe.
Ses recherches chorégraphiques se nourrissent des liens concrets et mystérieux que le corps établit à l’intérieur et à l’extérieur de lui. Sa rencontre en 2013, avec la danse butô marque sensiblement son parcours d’interprète et l’encourage à creuser davantage dans cette conscience du détail et dans le rapport à la nécessité de bouger.
Formée en tant qu’artiste chorégraphique à Coline à Istres, elle devient interprète pour la compagnie Adrien M & Claire B en 2013 sur la création du spectacle Le mouvement de l’air (2015). Plus tard, elle intègre la compagnie de cirque Le Jardin des Délices de Luna Rousseau et Nathan Israël, la compagnie Testudines, ainsi que la compagnie du 13ème Quai de Guillaume Bertrand. En 2016, elle fonde la compagnie Infime Entaille et est lauréate en 2018 du dispositif Création en cours porté par les Ateliers Médicis.

« Avec ses talents de contorsionniste, le corps se déploie, mue et s’élève en semblant échapper à l’attraction terrestre. […] L’effet est saisissant car le corps semble se dédoubler et entrer dans le champ du rêve et flotter dans un univers onirique. Le corps de Maëlle Reymond voyage dans l’espace de l’inconscient. »
Le Dauphiné Libéré, Jean-Pierre Fournier, 18 OCT. 2020

Distributions Crédits

conception et interprétation Maëlle Reymond
création lumière, vidéo, son Jérémy Chartier et Christophe Sartori
musique live Jérémy Chartier et Christophe Sartori
scénographie Maëlle Reymond, Jérémy Chartier et Christophe Sartori

production Cie infime entaille
coproduction La Rampe – La Ponatière à Échirolles
avec le soutien Le Grand Angle à Voiron, L’espace Aragon à Villard-Bonnot
avec l’aide au projet La DRAC, la Région Auvergne Rhône-Alpes, le Département de l’Isère et l’ADAMI

Biographie

Maëlle Reymond est danseuse et chorégraphe.
Ses recherches chorégraphiques se nourrissent des liens concrets et mystérieux que le corps établit à l’intérieur et à l’extérieur de lui. Sa rencontre en 2013, avec la danse butô marque sensiblement son parcours d’interprète et l’encourage à creuser davantage dans cette conscience du détail et dans le rapport à la nécessité de bouger.
Formée en tant qu’artiste chorégraphique à Coline à Istres, elle devient interprète pour la compagnie Adrien M & Claire B en 2013 sur la création du spectacle Le mouvement de l’air (2015). Plus tard, elle intègre la compagnie de cirque Le Jardin des Délices de Luna Rousseau et Nathan Israël, la compagnie Testudines, ainsi que la compagnie du 13ème Quai de Guillaume Bertrand. En 2016, elle fonde la compagnie Infime Entaille et est lauréate en 2018 du dispositif Création en cours porté par les Ateliers Médicis.

La presse en parle

« Avec ses talents de contorsionniste, le corps se déploie, mue et s’élève en semblant échapper à l’attraction terrestre. […] L’effet est saisissant car le corps semble se dédoubler et entrer dans le champ du rêve et flotter dans un univers onirique. Le corps de Maëlle Reymond voyage dans l’espace de l’inconscient. »
Le Dauphiné Libéré, Jean-Pierre Fournier, 18 OCT. 2020