TUMULUS
(titre provisoire)

François Chaignaud a plusieurs vies de danseur et chorégraphe. De Dumy Moyi à Romances Inciertos en passant par Symphonia Harmoniæ, il n’est jamais tout à fait le même. Et pourtant, allier le chant et la danse est une aspiration profondément ancrée dans son art. La réconciliation de ces deux disciplines, sœurs et souvent rivales, marque ses créations. Avec Geoffroy Jourdain, directeur artistique de l’ensemble Les Cris de Paris, se construit une nouvelle aventure musicale. Ils réunissent autour d’eux treize artistes d’horizons différents, tous à la croisée du chant et de la danse, réunis pour porter au plus haut les polyphonies sacrées de la Renaissance… esquisse légère d’une belle communauté artistique. Une alchimie parfaite au service d’une œuvre miraculeusement atypique, bijou divinement ciselé, comme François Chaignaud sait si bien les rêver.

Dans Tumulus, le chant traverse les corps, structure le souffle, s’empare des vivants. François Chaignaud et Geoffroy Jourdain dessinent une communauté d’artistes chantant et dansant, enjambant les clôtures connues des deux disciplines. Ils entretiennent leur rêve commun d’un art total et célèbrent ce qu’il y a de plus vulnérable et de plus malléable chez l’homme : ses muscles, son diaphragme, sa voix. De quelle puissance nos corps sont-ils capables ? Car, si le corpus musical choisi indique une relation à ce qui meurt – l’accompagnement des défunts –, la pièce incarne le geste des survivants, la promesse d’un réconfort dans la métamorphose. Dans les architectures mouvantes d’un répertoire qui ne cesse de brouiller ses contours – polyphonies scandées du baroque italien ou celles de la Renaissance –, la chorégraphie entraîne les corps dans d’improbables processions, les voix se croisent, se dissocient, se distendent, se retrouvent. Autour de l’âme de ces sépultures archaïques s’enroule la foi quasi magique en la plasticité de nos corps.

made in Annecy
LUN.2 | MAR.3 | MER.4 MAI
À 20H30
EN CRÉATION | DURÉE ENV. 1H10
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception François Chaignaud et Geoffroy Jourdain
chorégraphie François Chaignaud
direction musicale Geoffroy Jourdain
scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
lumière Philippe Gladieux, Anthony Merlaud
dramaturgie Baudouin Woehl
assistant à la direction musicale Louis Gal
assistante chorégraphique Anna Chirescu
création costume Romain Brau
avec Simon Bailly, Mario Barrantes, Florence Gengoul, Myriam Jarmache, Evann Loget-Raymond, Marie Picaut, Alan Picol, Antoine Roux-Briffaud, Vivien Simon, Maryfé Singy, Ryan Veillet, Aure Wachter, Daniel Wendler
gie générale et lumière Anthony Merlaud ou Marinette Buchy
régie son Aude Besnard, Camille Frachet, Alban Moraud, Jean-Louis Walfart
régie plateau Laure Montagné ou François Boulet
régie costumes Alejandra Garcia
administration, production Garance Roggero, Jeanne Lefèvre, Léa Le Pichon, Antoine Boucon
agent à l’international A PROPIC – Line Rousseau – Marion Gauvent

 

 

 

production déléguée Mandorle productions en association avec Les Cris de Paris
coproductions Bonlieu scène nationale (FR), Wiener Festwochen (AUT), La Villette, Paris – Initiatives d‘Artistes (FR), Kunstenfestivaldesarts (BE), Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (FR), Théâtre Vidy-Lausanne (CH), lOpéra de Dijon (FR), Le Manège, scène nationale – Reims (FR), La Cité musicale-Metz (FR), Points Communs, scène nationale de Cergy-Pontoise (FR), TANDEM Scène nationale (FR), la Ménagerie de Verre (FR), Malraux. scène nationale Chambéry Savoie (FR), la Scène nationale d’Orléans (FR), le Théâtre Molière > Sète, scène nationale archipel de Thau (FR), le Théâtre de Cornouaille (FR), la Scène Nationale du Sud-Aquitain (FR), Berliner Festspiele (DE), le Ballet national de Marseille – CCN (FR) , la Maison de la Culture de Bourges, TAP Poitiers (FR) et Maison de la Danse à Lyon (FR)

 

Ce spectacle est soutenu par PEPS Plateforme Européenne de Production Scénique Annecy-Chambéry-Genève-Lausanne dans le cadre du programme Européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020

coproductions (en cours) La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc (FR), La Coursive, scène nationale de La Rochelle (FR), les 2 scènes, scène nationale de Besançon (FR)
soutiens MC93 – maison de la culture de Seine-Saint-Denis (FR), L’échangeur CDCN Hauts-de-France (FR), la Fondation Royaumont, Asnières-sur-Oise (FR), CN D Centre national de la Danse – accueil en résidence, Le Regard du Cygne, Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.
Fusalp accompagne la réalisation des costumes
avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

 

Mandorle productions est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy.

Les Cris de Paris sont subventionnés par le Ministère de la Culture DRAC Île-de-France, la Région Île-de-France et la Ville de Paris. Ils sont soutenus par Mécénat Musical Société Générale. Ils sont artistes associés au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines et en résidence en région Grand Est via l’Opéra de Reims.

Dans le cadre du projet PEPS Annecy – Chambéry – Genève – Lausanne, soutenu par le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Suisse 2014 – 2020

Spectacle accompagné et soutenu par Le Club Création

Diplômé en 2003 du CNSMDP, François Chaignaud a collaboré en tant qu’interprète avec plusieurs chorégraphes et a créé des performances dans lesquelles s’articulent danses et chants, à la croisée de différentes inspirations. Également historien, il a publié L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité le conduit à initier des collaborations diverses, notamment avec Marie Caroline Hominal (Duchesses, 2009) et Théo Mercier (Radio Vinci Park, 2016). Un dialogue entre François Chaignaud et Cecilia Bengolea donne vie à des oeuvres présentées dans le monde entier, telles que Pâquerette (2008), Sylphides (2009), et DubLove (2013-2016). En 2017, François Chaignaud crée en collaboration avec Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, spectacle autour des figures de l’androgynie dans le folklore baroque espagnol. En 2018 il crée Soufflette, une pièce pour les 14 danseuses et danseurs du Ballet Carte Blanche (Norvège). En 2019, il crée Symphonia Harmoniæ Cælesitum Revelationum en collaboration avec Marie-Pierre Brébant, à partir de l’intégralité de l’oeuvre musicale de Hildegarde de Bingen. En 2020, François Chaignaud co-signe GOLD SHOWER en duo avec Akaji Maro, icône du butoh, et chorégraphie Un Bolero avec Dominique Brun et l’orchestre Les Siècles, d’après l’œuvre de Bronislava Nijinska.

Parallèlement à des études de musicologie en Sorbonne et à des recherches dans les fonds musicaux italiens de plusieurs bibliothèques européennes, Geoffroy Jourdain s’implique très tôt dans la direction d’ensembles vocaux et fonde, alors qu’il est encore étudiant, les Cris de Paris. Il est rapidement reconnu pour l’audace de son projet artistique, et pour son investissement en faveur de la création contemporaine.
Il s’intéresse à la mise en œuvre de dispositifs de création de spectacles musicaux novateurs, en compagnie de metteurs en scène, de comédiens, de chorégraphes et de plasticiens.
Il a suscité et créé des oeuvres de Beat Furrer, Mauro Lanza, Marco Stroppa, Francesco Filidei, Oscar Strasnoy (dont l’opéra Cachafaz), Ivan Fedele, mais se passionne également pour le répertoire des 17e et 18e siècles et pour l’ethnomusicologie.

PEPS
À voir aussi

Distributions Crédits

conception François Chaignaud et Geoffroy Jourdain
chorégraphie François Chaignaud
direction musicale Geoffroy Jourdain
scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
lumière Philippe Gladieux, Anthony Merlaud
dramaturgie Baudouin Woehl
assistant à la direction musicale Louis Gal
assistante chorégraphique Anna Chirescu
création costume Romain Brau
avec Simon Bailly, Mario Barrantes, Florence Gengoul, Myriam Jarmache, Evann Loget-Raymond, Marie Picaut, Alan Picol, Antoine Roux-Briffaud, Vivien Simon, Maryfé Singy, Ryan Veillet, Aure Wachter, Daniel Wendler
gie générale et lumière Anthony Merlaud ou Marinette Buchy
régie son Aude Besnard, Camille Frachet, Alban Moraud, Jean-Louis Walfart
régie plateau Laure Montagné ou François Boulet
régie costumes Alejandra Garcia
administration, production Garance Roggero, Jeanne Lefèvre, Léa Le Pichon, Antoine Boucon
agent à l’international A PROPIC – Line Rousseau – Marion Gauvent

 

 

 

production déléguée Mandorle productions en association avec Les Cris de Paris
coproductions Bonlieu scène nationale (FR), Wiener Festwochen (AUT), La Villette, Paris – Initiatives d‘Artistes (FR), Kunstenfestivaldesarts (BE), Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (FR), Théâtre Vidy-Lausanne (CH), lOpéra de Dijon (FR), Le Manège, scène nationale – Reims (FR), La Cité musicale-Metz (FR), Points Communs, scène nationale de Cergy-Pontoise (FR), TANDEM Scène nationale (FR), la Ménagerie de Verre (FR), Malraux. scène nationale Chambéry Savoie (FR), la Scène nationale d’Orléans (FR), le Théâtre Molière > Sète, scène nationale archipel de Thau (FR), le Théâtre de Cornouaille (FR), la Scène Nationale du Sud-Aquitain (FR), Berliner Festspiele (DE), le Ballet national de Marseille – CCN (FR) , la Maison de la Culture de Bourges, TAP Poitiers (FR) et Maison de la Danse à Lyon (FR)

 

Ce spectacle est soutenu par PEPS Plateforme Européenne de Production Scénique Annecy-Chambéry-Genève-Lausanne dans le cadre du programme Européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020

coproductions (en cours) La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc (FR), La Coursive, scène nationale de La Rochelle (FR), les 2 scènes, scène nationale de Besançon (FR)
soutiens MC93 – maison de la culture de Seine-Saint-Denis (FR), L’échangeur CDCN Hauts-de-France (FR), la Fondation Royaumont, Asnières-sur-Oise (FR), CN D Centre national de la Danse – accueil en résidence, Le Regard du Cygne, Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.
Fusalp accompagne la réalisation des costumes
avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

 

Mandorle productions est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy.

Les Cris de Paris sont subventionnés par le Ministère de la Culture DRAC Île-de-France, la Région Île-de-France et la Ville de Paris. Ils sont soutenus par Mécénat Musical Société Générale. Ils sont artistes associés au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines et en résidence en région Grand Est via l’Opéra de Reims.

Dans le cadre du projet PEPS Annecy – Chambéry – Genève – Lausanne, soutenu par le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Suisse 2014 – 2020

Spectacle accompagné et soutenu par Le Club Création

Biographie

Diplômé en 2003 du CNSMDP, François Chaignaud a collaboré en tant qu’interprète avec plusieurs chorégraphes et a créé des performances dans lesquelles s’articulent danses et chants, à la croisée de différentes inspirations. Également historien, il a publié L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité le conduit à initier des collaborations diverses, notamment avec Marie Caroline Hominal (Duchesses, 2009) et Théo Mercier (Radio Vinci Park, 2016). Un dialogue entre François Chaignaud et Cecilia Bengolea donne vie à des oeuvres présentées dans le monde entier, telles que Pâquerette (2008), Sylphides (2009), et DubLove (2013-2016). En 2017, François Chaignaud crée en collaboration avec Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, spectacle autour des figures de l’androgynie dans le folklore baroque espagnol. En 2018 il crée Soufflette, une pièce pour les 14 danseuses et danseurs du Ballet Carte Blanche (Norvège). En 2019, il crée Symphonia Harmoniæ Cælesitum Revelationum en collaboration avec Marie-Pierre Brébant, à partir de l’intégralité de l’oeuvre musicale de Hildegarde de Bingen. En 2020, François Chaignaud co-signe GOLD SHOWER en duo avec Akaji Maro, icône du butoh, et chorégraphie Un Bolero avec Dominique Brun et l’orchestre Les Siècles, d’après l’œuvre de Bronislava Nijinska.

Parallèlement à des études de musicologie en Sorbonne et à des recherches dans les fonds musicaux italiens de plusieurs bibliothèques européennes, Geoffroy Jourdain s’implique très tôt dans la direction d’ensembles vocaux et fonde, alors qu’il est encore étudiant, les Cris de Paris. Il est rapidement reconnu pour l’audace de son projet artistique, et pour son investissement en faveur de la création contemporaine.
Il s’intéresse à la mise en œuvre de dispositifs de création de spectacles musicaux novateurs, en compagnie de metteurs en scène, de comédiens, de chorégraphes et de plasticiens.
Il a suscité et créé des oeuvres de Beat Furrer, Mauro Lanza, Marco Stroppa, Francesco Filidei, Oscar Strasnoy (dont l’opéra Cachafaz), Ivan Fedele, mais se passionne également pour le répertoire des 17e et 18e siècles et pour l’ethnomusicologie.

PEPS
À voir aussi