PHÈDRE !

Il arrive tout sourire sur scène. Lui, c’est le comédien Romain Daroles, sorte de conférencier débordant d’enthousiasme, ravi de nous faire partager sa passion pour une pièce de Racine. Même si son Phèdre ! est plutôt une comédie sur l’une des plus célèbres tragédies classiques ! Avec une irrévérence communicative, l’auteur et metteur en scène François Grémaud réinvente notre lien à une œuvre mythique. Un véritable voyage en loufoquerie !

Un corps élastique, une table et un livre pour seuls accessoires : Romain Daroles n’a besoin de rien d’autre pour nous faire entrer au cœur d’une pièce marquée par le drame. Capable des pires calembours et de divagations hilarantes, l’artiste ne joue pas au professeur. Son seul désir est de nous raconter Phèdre, quitte à s’embarquer dans la généalogie des familles antiques !
Grand succès du Festival d’Avignon 2019, ce monologue crée une complicité immédiate avec le public et parle avec une drôlerie continue d’un vénérable classique écrit en alexandrins.
Du Racine pas très carré et une vraie déclaration d’amour au théâtre !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
3 octobre à 9h
fermer
MAR.30 | MER.31 MARS | JEU.1ER | VEN.2 | SAM.3 AVR.
À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
DURÉE 1H45
LIEUPETITE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception, mise en scène François Gremaud
texte Jean Racine, François Gremaud
avec Romain Daroles
assistant à la mise en scène Mathias Brossard
lumières Stéphane Gattoni
administration Michaël Monney
production, diffusion Les équipes du Théâtre Vidy-Lausanne

 

 

production 2b company
production déléguée Théâtre Vidy-Lausanne
avec le soutien de Ville de Lausanne, la Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros, Hirzel Stiftung, CORODIS, une fondation privée genevoise, Pro Helvetia, Fondation suisse pour la Culture
avec les équipes de production, technique, communication et administration du Théâtre Vidy-Lausanne

 

La 2b company est au bénéfice d‘une convention de soutien conjoint Ville de
Lausanne et Canton de Vaud

Après avoir entamé des études à l’École cantonale d’Arts de Lausanne (ECAL), François Gremaud suit à Bruxelles une formation de metteur en scène à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS).
Il co-fonde avec Michaël Monney l’association 2b company en 2005, structure avec laquelle il présente sa première création, My Way, qui rencontre un important succès critique et public. Son spectacle Simone, two, three, four en 2009 marque sa première collaboration avec le plasticien Denis Savary, ainsi qu’avec les comédiens Pierre Mifsud, Catherine Büchi et Léa Pohlhammer.
En 2009, à partir d’un concept spatio-temporel unique qu’il a imaginé, il présente KKQQ dans le cadre du Festival des Urbaines à Lausanne, qui marque le début de sa collaboration avec Tiphanie Bovay-Klameth et Michèle Gurtner. Produits par la 2b company, ils fondent ensemble le collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY et sous ce nom co-signent entre 2009 et 2019 Récital, Présentation, Western dramedies, Vernissage, Fonds Ingvar Håkansson, Les Potiers, Les Sœurs Paulin, Pièce et – en collaboration avec Lætitia Dosch – Chorale. Dans le même temps, toujours au sein de la 2b company, François Gremaud poursuit ses activités de metteur en scène et présente Re en 2011, sa seconde collaboration avec Denis Savary. Il crée une première version de Conférence de choses en 2013, spectacle interprété et co-écrit par Pierre Mifsud. Le cycle complet de neuf Conférences de choses est créé en 2015 à Lausanne et Paris. Sa version intégrale dure huit heures et rencontre un très important succès critique et public, en Suisse comme en France. En 14 ans, la 2b company a construit un répertoire de créations originales constitué de spectacles et de petites formes, théâtrales ou autres (films, publications, chansons…). Considérée par la critique comme l’une des compagnies théâtrales les plus innovantes de Suisse romande, titulaire de deux Contrats de confiance avec la Ville de Lausanne, elle tourne avec succès en Suisse et à l’étranger.
Parallèlement à ses activités au sein de la 2b company, François Gremaud se met au service de divers projets. En 2009, il met en scène Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux de Noëlle Renaude pour la Cie La Mezza Luna, plus de 18 heures de spectacle présentées en 18 épisodes. En 2011, il met en scène Yvette Théraulaz dans son spectacle chanté Comme un vertige. En 2014, au Festival d’Automne de Paris, il joue sous la direction de la compagnie française GRAND MAGASIN dans Inventer de nouvelles erreurs. En 2014 et 2015, avec le collectif SCHICK/GREMAUD/PAVILLON, il présente X MINUTES, un projet évolutif inédit : le spectacle, d’une durée initiale de 0 minute, s’augmente de 5 nouvelles minutes – jouées dans la langue du pays d’accueil – à chaque fois qu’il est présenté dans un nouveau lieu. Le projet a déjà été présenté à Bruxelles, Rovinj (Croatie), Bordeaux, Lausanne, Helsinki, Berne, Bordeaux, Paris et Genève.
Entre deux projets théâtraux, François Gremaud compose des chansons minimalistes (Un dimanche de novembre, album écrit, enregistré et diffusé en un jour) ou festives (Gremo & Mirou, une chanson de Noël chaque année depuis 2008), publie des livres (This Book Is Great, livre anniversaire des 30 ans du Belluard Bollwerk International en collaboration avec Martin Schick, Christophe publié par le Far° à Nyon) et intervient régulièrement à la Haute École de Théâtre de Suisse Romande La Manufacture, dans les filières Bachelor (comédiens), Master (metteurs en scène), Formation continue et Recherche & Développement. François Gremaud est lauréat des Prix suisses de théâtre 2019.

 

Romain Daroles est né entre Gascogne et Armagnac, terre qui lui a transmis le goût des lettres, de la musique et de la bonne chère. Il découvre une répétition générale des Maîtres chanteurs de Wagner au Théâtre du Capitole de Toulouse et, après un baccalauréat scientifique, poursuit des études littéraires qui se solderont avec l’obtention d’un Master en Littératures Françaises à la Sorbonne (Paris). Parallèlement, il approfondit sa formation théâtrale au Conservatoire d’art dramatique du 6e arrondissement de Paris dans la classe de Bernadette le Saché, ainsi que sa passion pour l’opéra. Toujours plus mélomane, il est accepté à La Manufacture de Lausanne en Bachelor Théâtre où il accomplit un travail de fin d’études au croisement de ses goûts théâtraux, entre littérature et opéra. Diplômé en 2016, il a joué depuis sous la direction de Gianni Schneider, Marie Fourquet ou Alain Borek. Il collabore régulièrement avec François-Xavier Rouyer et Mathias Brossard, avec qui il participe au projet Platonov, endossant le rôle-titre, chaque été, dans une forêt cévenole et avec lesquels il crée Vita Nova en 2018 qui a été repris en janvier 2020 au Théâtre Vidy Lausanne.

« En parallèle à ces calembours téléphonés et assumés et aux chansons populaires détournées, François Gremaud et Romain Daroles placent le niveau très haut. D’une part, avant d’entrer dans le vif des cinq actes qui seront résumés au pas cadencé, les deux auteurs dressent le portrait mythologique de chaque protagoniste, remontant le fil compliqué des amours clandestines avec les divinités. Mais aussi, ils n’hésitent pas à expliquer des termes sophistiqués comme “catharsis”, “hémistiche” ou la règle des trois unités. Grâce à la maestria du conteur, le public reste captivé. »
Le Temps, Marie-Pierre Genecand, 8 JUIN 18

 

« À l’issue de Phèdre !, nous avons ri et surtout nous avons appris. Notamment ceci : le théâtre est une matière vivante, formidablement vivante. »
RTSculture, Thierry Sartoretti, DÉC. 17

 

« Romain Daroles, le conférencier-acteur est visiblement pétri d’admiration (!) pour ce monument phare du théâtre classique dont il va proposer un remake contemporain avec un enthousiasme débonnaire – et une drôlerie faussement potache – devant un public composite quelque peu éberlué par tant d’ »innocence » feinte recouvrant une connaissance académique des alexandrins et des enjeux historiques et culturels respectés à la lettre. Une heure et demie durant, montre en main, pour restituer le contexte géopolitique de l’époque, brosser la généalogie foutraque des dieux (…) et développer le processus dramatique de la « comédie » – c’en est devenue une sans pour autant renier les enjeux de la tragédie originelle – en cinq actes conçue magistralement et mise en scène sobrement par François Gremaud. Un travail d’orfèvre à couper le souffle. »
Lebruitduoff, Yves Kafka, 24 JAN. 19

Distributions Crédits

conception, mise en scène François Gremaud
texte Jean Racine, François Gremaud
avec Romain Daroles
assistant à la mise en scène Mathias Brossard
lumières Stéphane Gattoni
administration Michaël Monney
production, diffusion Les équipes du Théâtre Vidy-Lausanne

 

 

production 2b company
production déléguée Théâtre Vidy-Lausanne
avec le soutien de Ville de Lausanne, la Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros, Hirzel Stiftung, CORODIS, une fondation privée genevoise, Pro Helvetia, Fondation suisse pour la Culture
avec les équipes de production, technique, communication et administration du Théâtre Vidy-Lausanne

 

La 2b company est au bénéfice d‘une convention de soutien conjoint Ville de
Lausanne et Canton de Vaud

Biographie

Après avoir entamé des études à l’École cantonale d’Arts de Lausanne (ECAL), François Gremaud suit à Bruxelles une formation de metteur en scène à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS).
Il co-fonde avec Michaël Monney l’association 2b company en 2005, structure avec laquelle il présente sa première création, My Way, qui rencontre un important succès critique et public. Son spectacle Simone, two, three, four en 2009 marque sa première collaboration avec le plasticien Denis Savary, ainsi qu’avec les comédiens Pierre Mifsud, Catherine Büchi et Léa Pohlhammer.
En 2009, à partir d’un concept spatio-temporel unique qu’il a imaginé, il présente KKQQ dans le cadre du Festival des Urbaines à Lausanne, qui marque le début de sa collaboration avec Tiphanie Bovay-Klameth et Michèle Gurtner. Produits par la 2b company, ils fondent ensemble le collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY et sous ce nom co-signent entre 2009 et 2019 Récital, Présentation, Western dramedies, Vernissage, Fonds Ingvar Håkansson, Les Potiers, Les Sœurs Paulin, Pièce et – en collaboration avec Lætitia Dosch – Chorale. Dans le même temps, toujours au sein de la 2b company, François Gremaud poursuit ses activités de metteur en scène et présente Re en 2011, sa seconde collaboration avec Denis Savary. Il crée une première version de Conférence de choses en 2013, spectacle interprété et co-écrit par Pierre Mifsud. Le cycle complet de neuf Conférences de choses est créé en 2015 à Lausanne et Paris. Sa version intégrale dure huit heures et rencontre un très important succès critique et public, en Suisse comme en France. En 14 ans, la 2b company a construit un répertoire de créations originales constitué de spectacles et de petites formes, théâtrales ou autres (films, publications, chansons…). Considérée par la critique comme l’une des compagnies théâtrales les plus innovantes de Suisse romande, titulaire de deux Contrats de confiance avec la Ville de Lausanne, elle tourne avec succès en Suisse et à l’étranger.
Parallèlement à ses activités au sein de la 2b company, François Gremaud se met au service de divers projets. En 2009, il met en scène Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux de Noëlle Renaude pour la Cie La Mezza Luna, plus de 18 heures de spectacle présentées en 18 épisodes. En 2011, il met en scène Yvette Théraulaz dans son spectacle chanté Comme un vertige. En 2014, au Festival d’Automne de Paris, il joue sous la direction de la compagnie française GRAND MAGASIN dans Inventer de nouvelles erreurs. En 2014 et 2015, avec le collectif SCHICK/GREMAUD/PAVILLON, il présente X MINUTES, un projet évolutif inédit : le spectacle, d’une durée initiale de 0 minute, s’augmente de 5 nouvelles minutes – jouées dans la langue du pays d’accueil – à chaque fois qu’il est présenté dans un nouveau lieu. Le projet a déjà été présenté à Bruxelles, Rovinj (Croatie), Bordeaux, Lausanne, Helsinki, Berne, Bordeaux, Paris et Genève.
Entre deux projets théâtraux, François Gremaud compose des chansons minimalistes (Un dimanche de novembre, album écrit, enregistré et diffusé en un jour) ou festives (Gremo & Mirou, une chanson de Noël chaque année depuis 2008), publie des livres (This Book Is Great, livre anniversaire des 30 ans du Belluard Bollwerk International en collaboration avec Martin Schick, Christophe publié par le Far° à Nyon) et intervient régulièrement à la Haute École de Théâtre de Suisse Romande La Manufacture, dans les filières Bachelor (comédiens), Master (metteurs en scène), Formation continue et Recherche & Développement. François Gremaud est lauréat des Prix suisses de théâtre 2019.

 

Romain Daroles est né entre Gascogne et Armagnac, terre qui lui a transmis le goût des lettres, de la musique et de la bonne chère. Il découvre une répétition générale des Maîtres chanteurs de Wagner au Théâtre du Capitole de Toulouse et, après un baccalauréat scientifique, poursuit des études littéraires qui se solderont avec l’obtention d’un Master en Littératures Françaises à la Sorbonne (Paris). Parallèlement, il approfondit sa formation théâtrale au Conservatoire d’art dramatique du 6e arrondissement de Paris dans la classe de Bernadette le Saché, ainsi que sa passion pour l’opéra. Toujours plus mélomane, il est accepté à La Manufacture de Lausanne en Bachelor Théâtre où il accomplit un travail de fin d’études au croisement de ses goûts théâtraux, entre littérature et opéra. Diplômé en 2016, il a joué depuis sous la direction de Gianni Schneider, Marie Fourquet ou Alain Borek. Il collabore régulièrement avec François-Xavier Rouyer et Mathias Brossard, avec qui il participe au projet Platonov, endossant le rôle-titre, chaque été, dans une forêt cévenole et avec lesquels il crée Vita Nova en 2018 qui a été repris en janvier 2020 au Théâtre Vidy Lausanne.

La presse en parle

« En parallèle à ces calembours téléphonés et assumés et aux chansons populaires détournées, François Gremaud et Romain Daroles placent le niveau très haut. D’une part, avant d’entrer dans le vif des cinq actes qui seront résumés au pas cadencé, les deux auteurs dressent le portrait mythologique de chaque protagoniste, remontant le fil compliqué des amours clandestines avec les divinités. Mais aussi, ils n’hésitent pas à expliquer des termes sophistiqués comme “catharsis”, “hémistiche” ou la règle des trois unités. Grâce à la maestria du conteur, le public reste captivé. »
Le Temps, Marie-Pierre Genecand, 8 JUIN 18

 

« À l’issue de Phèdre !, nous avons ri et surtout nous avons appris. Notamment ceci : le théâtre est une matière vivante, formidablement vivante. »
RTSculture, Thierry Sartoretti, DÉC. 17

 

« Romain Daroles, le conférencier-acteur est visiblement pétri d’admiration (!) pour ce monument phare du théâtre classique dont il va proposer un remake contemporain avec un enthousiasme débonnaire – et une drôlerie faussement potache – devant un public composite quelque peu éberlué par tant d’ »innocence » feinte recouvrant une connaissance académique des alexandrins et des enjeux historiques et culturels respectés à la lettre. Une heure et demie durant, montre en main, pour restituer le contexte géopolitique de l’époque, brosser la généalogie foutraque des dieux (…) et développer le processus dramatique de la « comédie » – c’en est devenue une sans pour autant renier les enjeux de la tragédie originelle – en cinq actes conçue magistralement et mise en scène sobrement par François Gremaud. Un travail d’orfèvre à couper le souffle. »
Lebruitduoff, Yves Kafka, 24 JAN. 19