PREMIER(S) PAS

Magnifiques de différence mais égaux dans leur désir de danse, dix jeunes interprètes talentueux donnent la générosité de leur fougue à deux chorégraphes, Nawal et Abou Lagraa. Premier(s) pas a été conçu pour eux, à travers eux ; diptyque chorégraphique sur mesure marqué par l’empreinte tellurique de Nawal et l’univers aérien d’Abou. Une pièce vibrante d’humanité !

D’emblée, c’est l’énergie qui fuse du plateau survolté agencé par Nawal Lagraa. Les danseurs font éclater leur élan de liberté, leur besoin de reconnaissance, leur urgence à briser tout carcan, à l’image de cette chemise, symbole d’une société oppressante, contre laquelle ils se débattent. Plus tard, sous la direction d’Abou Lagraa, ils laisseront la musique de Bach les envahir en un long poème dansé, sensuel, puissant, fidèle à la gestuelle sinueuse et poétique du chorégraphe. Choisis pour leur besoin vital d’exprimer leur art, les danseurs, venus d’horizons divers – hip-hop, contemporain, jazz –, sont rassemblés sur un projet d’insertion professionnelle unique en Europe et offrent leur fulgurant bonheur de danser.

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je réserve
sans abonnement
À partir du
mar. 01 déc. dès 12h30
fermer
à voir en famille
MAR.12 | MER.13 JAN.
À 20H30
DURÉE 1H10
À PARTIR DE 6 ANS
LIEUGRANDE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

Volet 1
durée 26 minutes
chorégraphie Nawal Lagraa Aït Benalla
musique Olivier Innocenti à partir de l’Agnus Dei de Samuel Barber

 

Pause de 3 min entre les deux volets

 

Volet 2
durée 40 minutes
chorégraphie Abou Lagraa
musique Jean Sébastien Bach, Sonatas et Partitas pour violon seul, interprétées par Hélène Schmitt
(musique enregistrée)
Sonata per violino senza basso accompagnato N°1 BWV 1001 : 1. Adagio, 2. Fuga, 4. Presto
Sonata per violino senza basso accompagnato N°3 BWV 1005 : 1. Adagio
Sonata per violino senza basso accompagnato N°2 BWV 1003 : 4. Allegro
Partita per violino senza basso accompagnato N°1 BWV 1002 : 7. Tempo di Borea
Sonata per violino senza basso accompagnato N°2 BWV 1005 : 3. Largo
Partita per violino senza basso accompagnato N°2 BWV 1004 : 5. Ciaccona

 

Volet 1 et 2
avec Justine Bennaghmouch Christin, Anne-Caroline Boidin, Yari De Vries, Valentin Genin, Margot J.Libanga, Jethro Kitutila Furaha, Johana Malédon, Rhiannon Morgan, Larbi Namouchi, Angéla Urien
répétiteur Ludovic Collura
créateur lumière Alain Paradis
costumière Charlotte Pareja
régisseur général Tommy Boisseau
régisseur lumière Thibaut Dumontet
régisseur son Béranger Mank

 

 

production Compagnie La Baraka accompagnée par Les Fondations Edmond de Rothschild
coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Suresnes Cités Danse 2020
Théâtres de la Ville de Luxembourg, Chaillot – Théâtre National de la Danse
avec le soutien de l’ADAMI, Annonay Rhône Agglo

 

La Compagnie La Baraka est subventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l’Ardèche, la Ville d’Annonay

Formée à la danse classique, puis au jazz et au contemporain, Nawal Lagraa Aït Benalla est une artiste aux talents multiples. Elle se voit successivement sollicitée par Jacques Weber, Éli Chouraqui, Blanca Li et le DJ Laurent Garnier. En 2006, elle obtient son diplôme d’État de professeur de danse au C.N.D de Paris. Elle intègre la Compagnie La Baraka en 2007 et participe alors à 4 créations dont le duo D’EUX SENS, aux côtés d’Abou Lagraa. En 2010, ensemble, ils créent le Ballet Contemporain d’Alger. En 2015, elle crée, pour 7 danseuses aux parcours atypiques et empêchés, le projet de formation et de création : « Femmes sur le devant de la scène », dont la pièce DO YOU BE est accueillie et coproduite par Maison de la Danse de Lyon, suivie d’une tournée nationale. En 2018, Abou et Nawal portent le projet d’installation de la Compagnie La Baraka à la Chapelle Sainte-Marie.

 

En 1997, Abou Lagraa fonde la Compagnie La Baraka avec laquelle il est accueilli en tant qu’artiste associé de 2002 à 2006 à Bonlieu Scène nationale Annecy, puis de 2009 à 2014 aux Gémeaux Scène nationale de Sceaux. En 2009, il obtient le Prix du Meilleur Danseur International au Movimentos Dance Prize. L’année suivante, Nawal et Abou créent le Ballet Contemporain d’Alger avec une première pièce NYA, chorégraphiée par Abou, elle obtient le Prix du Syndicat, « Meilleure Chorégraphie de l’année 2011 ». Entre 2015 et 2016, Abou est artiste associé à la Maison de la Danse à Lyon. En septembre 2016, il est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Audrey Azoulay. Deux ans plus tard, la Compagnie s’implante à Annonay à la Chapelle Sainte-Marie, transformée en studio chorégraphique afin d’y accueillir des artistes en résidence.

À voir aussi

Distributions Crédits

Volet 1
durée 26 minutes
chorégraphie Nawal Lagraa Aït Benalla
musique Olivier Innocenti à partir de l’Agnus Dei de Samuel Barber

 

Pause de 3 min entre les deux volets

 

Volet 2
durée 40 minutes
chorégraphie Abou Lagraa
musique Jean Sébastien Bach, Sonatas et Partitas pour violon seul, interprétées par Hélène Schmitt
(musique enregistrée)
Sonata per violino senza basso accompagnato N°1 BWV 1001 : 1. Adagio, 2. Fuga, 4. Presto
Sonata per violino senza basso accompagnato N°3 BWV 1005 : 1. Adagio
Sonata per violino senza basso accompagnato N°2 BWV 1003 : 4. Allegro
Partita per violino senza basso accompagnato N°1 BWV 1002 : 7. Tempo di Borea
Sonata per violino senza basso accompagnato N°2 BWV 1005 : 3. Largo
Partita per violino senza basso accompagnato N°2 BWV 1004 : 5. Ciaccona

 

Volet 1 et 2
avec Justine Bennaghmouch Christin, Anne-Caroline Boidin, Yari De Vries, Valentin Genin, Margot J.Libanga, Jethro Kitutila Furaha, Johana Malédon, Rhiannon Morgan, Larbi Namouchi, Angéla Urien
répétiteur Ludovic Collura
créateur lumière Alain Paradis
costumière Charlotte Pareja
régisseur général Tommy Boisseau
régisseur lumière Thibaut Dumontet
régisseur son Béranger Mank

 

 

production Compagnie La Baraka accompagnée par Les Fondations Edmond de Rothschild
coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Suresnes Cités Danse 2020
Théâtres de la Ville de Luxembourg, Chaillot – Théâtre National de la Danse
avec le soutien de l’ADAMI, Annonay Rhône Agglo

 

La Compagnie La Baraka est subventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l’Ardèche, la Ville d’Annonay

Biographie

Formée à la danse classique, puis au jazz et au contemporain, Nawal Lagraa Aït Benalla est une artiste aux talents multiples. Elle se voit successivement sollicitée par Jacques Weber, Éli Chouraqui, Blanca Li et le DJ Laurent Garnier. En 2006, elle obtient son diplôme d’État de professeur de danse au C.N.D de Paris. Elle intègre la Compagnie La Baraka en 2007 et participe alors à 4 créations dont le duo D’EUX SENS, aux côtés d’Abou Lagraa. En 2010, ensemble, ils créent le Ballet Contemporain d’Alger. En 2015, elle crée, pour 7 danseuses aux parcours atypiques et empêchés, le projet de formation et de création : « Femmes sur le devant de la scène », dont la pièce DO YOU BE est accueillie et coproduite par Maison de la Danse de Lyon, suivie d’une tournée nationale. En 2018, Abou et Nawal portent le projet d’installation de la Compagnie La Baraka à la Chapelle Sainte-Marie.

 

En 1997, Abou Lagraa fonde la Compagnie La Baraka avec laquelle il est accueilli en tant qu’artiste associé de 2002 à 2006 à Bonlieu Scène nationale Annecy, puis de 2009 à 2014 aux Gémeaux Scène nationale de Sceaux. En 2009, il obtient le Prix du Meilleur Danseur International au Movimentos Dance Prize. L’année suivante, Nawal et Abou créent le Ballet Contemporain d’Alger avec une première pièce NYA, chorégraphiée par Abou, elle obtient le Prix du Syndicat, « Meilleure Chorégraphie de l’année 2011 ». Entre 2015 et 2016, Abou est artiste associé à la Maison de la Danse à Lyon. En septembre 2016, il est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Audrey Azoulay. Deux ans plus tard, la Compagnie s’implante à Annonay à la Chapelle Sainte-Marie, transformée en studio chorégraphique afin d’y accueillir des artistes en résidence.

À voir aussi