FEU! CHATTERTON
PALAIS D’ARGILE

Avec un troisième album foisonnant, qui explore pour la première fois les sonorités électroniques, Feu ! Chatterton chante magistralement notre époque tourmentée. De l’énergie à l’état pur, des guitares mordantes, une solide batterie, des motifs de synthétiseurs sur lesquels s’élève une voix grave… bienvenue dans le rock du nouveau monde !

Le groupe phare du rock français – inspiré par Bashung, Christophe ou Polnareff – continue de forger une œuvre riche, au souffle puissant, visionnaire, mais bien ancrée dans le présent. Dans Palais d’argile, le quintette se livre aux angoisses du monde actuel, non sans humour et ironie. Un hymne satirique d’une société à la dérive !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
28 août à 9h
fermer
MAR.7 DÉC.
À 20H30
DURÉE ENV. 1H30
LIEUGRANDE SALLE

TARIF SPECIAL (32€/27€/25€/15€)

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

avec Arthur Teboul (chant), Clément Doumic (guitare, clavier), Sébastien Wolf (guitare, clavier), Antoine Wilson (basse, clavier), Raphaël De Pressigny (batterie)

« Au confluent du rock progressif et de la musique électronique, le groupe parisien publie Palais d’argile, un passionnant et ambitieux troisième album produit avec Arnaud Rebotini. Bienvenue dans un Monde nouveau. »
Les Inrockuptibles, Franck Vergeade, 17 FÉV. 21

 

« Le plus littéraire des groupes de rock français s’abandonne aux angoisses de l’époque dans « Palais d’argile », son magistral troisième album. Qui échappe à la noirceur par sa vitalité et son humour. Et s’impose comme une pièce maîtresse de leur répertoire, sinon de la chanson d’aujourd’hui. »
Télérama, Odile de Plas, 12 MARS 21

 

« Troisième album monumental de Feu! Chatterton, Palais d’argile dynamite les frontières esthétiques entre rock et électronique pour disséquer les relations entre hommes et machines. Un répertoire poétique et existentiel sensible en résistance contre un monde effréné. »
Radio Télévision Suisse, Olivier Horner, 19 MARS 21

Distributions Crédits

avec Arthur Teboul (chant), Clément Doumic (guitare, clavier), Sébastien Wolf (guitare, clavier), Antoine Wilson (basse, clavier), Raphaël De Pressigny (batterie)

La presse en parle

« Au confluent du rock progressif et de la musique électronique, le groupe parisien publie Palais d’argile, un passionnant et ambitieux troisième album produit avec Arnaud Rebotini. Bienvenue dans un Monde nouveau. »
Les Inrockuptibles, Franck Vergeade, 17 FÉV. 21

 

« Le plus littéraire des groupes de rock français s’abandonne aux angoisses de l’époque dans « Palais d’argile », son magistral troisième album. Qui échappe à la noirceur par sa vitalité et son humour. Et s’impose comme une pièce maîtresse de leur répertoire, sinon de la chanson d’aujourd’hui. »
Télérama, Odile de Plas, 12 MARS 21

 

« Troisième album monumental de Feu! Chatterton, Palais d’argile dynamite les frontières esthétiques entre rock et électronique pour disséquer les relations entre hommes et machines. Un répertoire poétique et existentiel sensible en résistance contre un monde effréné. »
Radio Télévision Suisse, Olivier Horner, 19 MARS 21