Moi-même, je me suis déçu

Fascinant Paul Léautaud ! Immense écrivain et critique dramatique, ses entretiens avec Robert Malet, l’une des voix de l’ORTF, sont mémorables. Véritables pépites radiophoniques des années 50 où la verve anticonformiste du premier et le ton solennel du second font merveille. On y cause spiritualité, famille, théâtre, sommeil et autres sujets plus croustillants et sulfureux ; la parole est libre et violente, drôle et cruelle. Robert Cantarella rêvait de porter au plateau la transcription de ces précieux documents. Avec la complicité de Romain Daroles – l’extraordinaire comédien qui, la saison dernière, transformait la tragédie de Jean Racine, Phèdre, en monologue joyeux et interactif –, c’est chose faite ! Embarquement pour un voyage au long cours à la redécouverte de l’anticonformisme en personne… Objet théâtral non identifié !

Voilà plusieurs années que Robert Cantarella s’applique à « faire le Gilles », répétant à l’identique les mots, intonations et hésitations du philosophe Gilles Deleuze, afin de donner corps à sa parole. Un travail dément de copie de voix et d’invention de jeu qu’il poursuit aujourd’hui en compagnie du formidable Romain Daroles, avec un nouveau matériau sonore. Cantarella se coule dans les mots de Léautaud avec une vérité confondante. L’écrivain, qui ne connaissait pas les questions à l’avance, répondait avec sa légendaire liberté de parole. Jamais politiquement correctes, parfois crues, ses affirmations très drôles mais cruelles ont souvent fait polémique. En contrepoint, Daroles devient l’intervieweur, tentant de canaliser le flot brillant de la conversation. Afin d’apprécier pleinement cet échange légendaire, ils nous convient à vivre une expérience hors normes : huit heures et demie de plateau ! Bien sûr, on peut sortir s’aérer un moment – on nous propose même à manger en salle ! – et revenir profiter de cet extraordinaire dialogue. Une performance unique et jubilatoire, à savourer sans modération !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels
je suis abonné
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
plus disponible
je réserve
fermer

Le public est libre d’entrer et de sortir
à sa guise
tout au long
de la durée de la pièce.

SAM.21 OCT.
À 14H
DURÉE 8H30 (SANS ENTRACTE)

[Le public est libre
d'entrer et de sortir à sa guise
tout au long de la durée de la pièce.]
À PARTIR DE 15 ANS
LIEUPETITE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
TS 36 29 29 25 18  €
A 29 24 24 14 10  €
B 23 18 18 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Téthys
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Rebelle(s) sans cause
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TBG Tarif Le Brise Glace
(23 € / 21 € / 19 € / 17 € / 17 €)

de et avec Robert Cantarella et Romain Daroles
lumières Philippe Gladieux

 

 

production Compagnies Suite Suisse et R&C
coproduction Théâtre de Saint – Gervais de Genève / Festival de la Bâtie
avec le soutien de la DRAC Occitanie

Né en 1957 à Marseille, formé aux Beaux-Arts de Marseille, élève d’Antoine Vitez à l’École du Théâtre National de Chaillot, Robert Cantarella fonde en 1983, le Théâtre du Quai de la Gare, puis crée, en 1985, la Compagnie des Ours avec la volonté de faire découvrir ou redécouvrir les auteurs du XXe siècle. En 1987, c’est la création d’Inventaires de Philippe Minyana. La pièce connaît un succès immédiat – tournée dans plus de 50 villes en France et à l’étranger – et marque le début d’une amitié et d’un compagnonnage avec l’auteur, dont Robert Cantarella monte successivement Les Petits Aquariums (1989), Les Guerriers (1991), Drames Brefs 1 (1996), Anne-Laure et les fantômes (1999), puis Pièces (2001). Entre 1989 et 2017, Robert Cantarella a mis en scène des textes d’Henry Bernstein, Noëlle Renaude, Lars Nören, Cervantès au Festival d’Avignon, Jean-Luc Lagarce, Jane Bowles, Tchekhov, Shakespeare, Eduardo de Filippo, Thomas Bernhard, August Strindberg, Robert Garnier, Christophe Honoré, Dea Loher etc. Depuis 1993, Robert Cantarella exerce également une activité régulière de formation tant en France qu’à l’étranger notamment à Berlin, Cannes, Avignon, Rabbat, ainsi qu’à la Fémis à Paris. Il est responsable du Master Mise en scène à la Manufacture de Lausanne. En 1997, Robert Cantarella est co-auteur du manifeste Pour une formation à la mise en scène, éditions Entre/Vues. Par ailleurs, il collabore régulièrement à des revues littéraires, théoriques ou poétiques. Créé à la Ménagerie de verre en 2009, il redonne à entendre en tournée les séminaires de Gilles Deleuze dans une proposition intitulée Faire le Gilles.

 

Romain Daroles est né entre Gascogne et Armagnac, terre qui lui a transmis le goût des lettres, de la musique et de la bonne chère. Il découvre avec enthousiasme une répétition générale des Maîtres chanteurs de Wagner au Théâtre du Capitole de Toulouse et, après un baccalauréat scientifique, poursuit des études littéraires qui se solderont avec l’obtention d’un Master en Littératures Françaises à la Sorbonne (Paris). Parallèlement, il approfondit sa formation théâtrale au Conservatoire d’Art Dramatique du 6e arrondissement de Paris, ainsi que sa passion pour l’opéra. Toujours plus mélomane, il est accepté à la Manufacture de Lausanne en Bachelor Théâtre. Diplômé en 2016, il a joué depuis sous la direction de Gianni Schneider, Marie Fourquet ou Alain Borek. Il collabore régulièrement avec François-Xavier Rouyer et Mathias Brossard, avec qui il participe au projet Platonov, endossant le rôle-titre, chaque été, dans une forêt cévenole. Depuis octobre 2017, il joue Phèdre! dans les classes, d’après Phèdre de Jean Racine, spectacle mis en scène par François Gremaud, assisté par Mathias Brossard et co-produit par le Théâtre Vidy-Lausanne.

Distribution Crédits

de et avec Robert Cantarella et Romain Daroles
lumières Philippe Gladieux

 

 

production Compagnies Suite Suisse et R&C
coproduction Théâtre de Saint – Gervais de Genève / Festival de la Bâtie
avec le soutien de la DRAC Occitanie

Biographie

Né en 1957 à Marseille, formé aux Beaux-Arts de Marseille, élève d’Antoine Vitez à l’École du Théâtre National de Chaillot, Robert Cantarella fonde en 1983, le Théâtre du Quai de la Gare, puis crée, en 1985, la Compagnie des Ours avec la volonté de faire découvrir ou redécouvrir les auteurs du XXe siècle. En 1987, c’est la création d’Inventaires de Philippe Minyana. La pièce connaît un succès immédiat – tournée dans plus de 50 villes en France et à l’étranger – et marque le début d’une amitié et d’un compagnonnage avec l’auteur, dont Robert Cantarella monte successivement Les Petits Aquariums (1989), Les Guerriers (1991), Drames Brefs 1 (1996), Anne-Laure et les fantômes (1999), puis Pièces (2001). Entre 1989 et 2017, Robert Cantarella a mis en scène des textes d’Henry Bernstein, Noëlle Renaude, Lars Nören, Cervantès au Festival d’Avignon, Jean-Luc Lagarce, Jane Bowles, Tchekhov, Shakespeare, Eduardo de Filippo, Thomas Bernhard, August Strindberg, Robert Garnier, Christophe Honoré, Dea Loher etc. Depuis 1993, Robert Cantarella exerce également une activité régulière de formation tant en France qu’à l’étranger notamment à Berlin, Cannes, Avignon, Rabbat, ainsi qu’à la Fémis à Paris. Il est responsable du Master Mise en scène à la Manufacture de Lausanne. En 1997, Robert Cantarella est co-auteur du manifeste Pour une formation à la mise en scène, éditions Entre/Vues. Par ailleurs, il collabore régulièrement à des revues littéraires, théoriques ou poétiques. Créé à la Ménagerie de verre en 2009, il redonne à entendre en tournée les séminaires de Gilles Deleuze dans une proposition intitulée Faire le Gilles.

 

Romain Daroles est né entre Gascogne et Armagnac, terre qui lui a transmis le goût des lettres, de la musique et de la bonne chère. Il découvre avec enthousiasme une répétition générale des Maîtres chanteurs de Wagner au Théâtre du Capitole de Toulouse et, après un baccalauréat scientifique, poursuit des études littéraires qui se solderont avec l’obtention d’un Master en Littératures Françaises à la Sorbonne (Paris). Parallèlement, il approfondit sa formation théâtrale au Conservatoire d’Art Dramatique du 6e arrondissement de Paris, ainsi que sa passion pour l’opéra. Toujours plus mélomane, il est accepté à la Manufacture de Lausanne en Bachelor Théâtre. Diplômé en 2016, il a joué depuis sous la direction de Gianni Schneider, Marie Fourquet ou Alain Borek. Il collabore régulièrement avec François-Xavier Rouyer et Mathias Brossard, avec qui il participe au projet Platonov, endossant le rôle-titre, chaque été, dans une forêt cévenole. Depuis octobre 2017, il joue Phèdre! dans les classes, d’après Phèdre de Jean Racine, spectacle mis en scène par François Gremaud, assisté par Mathias Brossard et co-produit par le Théâtre Vidy-Lausanne.