OH C’EST QUOI ÇA ?

Découvrir la musique des mots, comprendre le sens sans connaître la langue, écouter claquer les syllabes, glisser, siffler, grogner… Une pièce pour les tout-petits, un voyage exploratoire inattendu et captivant !

Lovés dans une installation lumineuse et colorée, petite constellation où se cueillent des planètes d’histoires, les deux comédiens conteurs déplient un éventail de paroles, dont chaque pan est un assemblage finement choisi, bribes de textes dont la sonorité construit le récit. Les mots se reçoivent comme un concert, emportant les petits spectateurs dans leur magie musicale. Un chemin vers l’émerveillement !

à voir en famille
SAM.16 MARS
À 11H ET 16H
DURÉE ENV. 40 MIN
À PARTIR DE 2 ANS
LIEUSALLE DE CRÉATION

TARIF PETITS ET GRANDS

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif L'Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TM Tarif Malraux, Scène nationale Chambéry Savoie
(25 € / 18 € / 12 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception Encyclopédie de la parole
composition Nicolas Rollet
mise en scène Raffaella Gardon
interprétation Daniel Collados Blasco et Raffaella Gardon
dramaturgie Caroline Masini
scénographie Antonin Heck
création lumière Jérôme Dejean
costumes Caroline Denquin
regard chorégraphique Inés Hernández
régie générale en tournée Alice Marin ou Marie-Jeanne Assayag Lion
administration et production Edwige Dousset
production et diffusion Garance Crouillère
assistée de Solène Lemoine
avec l’aide de La Couveuse 2024

 

 

production Echelle 1:1 (compagnie conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile-de-France et soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France)
coproduction Théâtre Nouvelle Génération CDN – Lyon, Am Stram Gram – Centre international de création, partenaire de l’enfance et la jeunesse – Genève, Théâtre Molière de Sète – scène nationale Archipel de Thau, Théâtre Paris Villette, Le Sémaphore Théâtre Port-de-Bouc, Théâtre d’Angoulême – scène nationale, Théâtre L’Eclat Pont-Audemer, Le Volcan – Scène nationale du Havre
remerciements à Drahi X, Centre pour l’innovation de L’École Polytechnique, pour le développement des prototypes de la scénographie
avec le soutien de la Ville de Gennevilliers et du Théâtre Paris-Villette

 

Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA

 

La comagnie Echelle 1:1 est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile-de-France et soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France.

L’Encyclopédie de la parole est un projet artistique qui explore l’oralité sous toutes ses formes. Depuis septembre 2007, l’Encyclopédie de la parole collecte toutes sortes d’enregistrements et les répertorie en fonction de phénomènes particuliers de la parole telles que la cadence, la choralité, le timbre, l’adresse, l’emphase, l’espacement, le résidu, la saturation ou la mélodie. Chacune de ces notions constitue une entrée de l’Encyclopédie, dotée d’un corpus sonore et d’une notice explicative. À partir de cette collection, qui comporte aujourd’hui plus de 1000 documents en libre écoute sur son site, l’Encyclopédie de la parole produit des pièces sonores, des performances, des spectacles, des conférences, des concerts et des installations. L’Encyclopédie de la parole est animée par un collectif de poètes, d’acteurs, d’artistes plasticiens, d’ethnographes, de musiciens, de curateurs, de metteurs en scène, de dramaturges, de chorégraphes, de réalisateurs de radio. Son slogan est :  » Nous sommes tous des experts de la parole  » . L’Encyclopédie de la parole a reçu le label Année européenne du patrimoine culturel 2018. Elle a été soutenue par ARCADI – Fonds de Soutien à l’Initiative et à la Recherche et par le Centre National de la Cinématographie – DICREAM.

 

Comédienne franco-italienne issue d’une famille de musiciens, Raffaella Gardon baigne dans la musique depuis toute petite et commence son parcours artistique en étudiant le violoncelle au CNR de Rueil-Malmaison puis au CRR de Paris. Parallèlement, son besoin de mouvement la pousse vers la danse. L’envie d’être comédienne lui vient au lycée lors d’un travail autour de Pasolini en option théâtre. Elle met alors son violoncelle de côté et embrasse pleinement sa nouvelle passion à Londres (CSSD) puis à Paris au Conservatoire du 9e et enfin à L’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, afin de remettre le corps au centre de sa pratique. Elle travaille notamment avec Pierre Vial de la Comédie Française, Caroline Guiela Nguyen, Sotigui Kouyaté puis part travailler en Angleterre et en Italie. Elle y découvre le spectacle jeune public en jouant dans La princesse Sirène, adaptée de La petite sirène d’Andersen, mis en scène par Teresa Ludovico, une co-production Bari’s Teatro Kismet Opera (IT), Château Rouge (FR), Théâtre Forum Meyrin (CH), Warwick Arts Centre (UK), qu’elle tourne pendant 2 ans en Europe. Elle rencontre l’Encyclopédie de la parole en 2013 comme interprète invitée sur le spectacle Suite n°1 et s’entiche de ce collectif qui explore la parole de façon si musicale. Elle participe également à la performance Brouhaha à la Maison de la Poésie à Paris (2016). Elle adapte et met en scène le conte des frères Grimm La jeune fille aux mains coupées, une fable tout public pour un acteur, une danseuse et une narratrice, créé à la Nef – manufacture d’utopie (2018). Un spectacle pluridisciplinaire où se mêlent danse, jeu, marionnette, vidéo et musique. Récemment, elle joue dans l’opéra participatif jeune public, Un Elixir d’Amour de Donizetti mis en scène par Manuel Renga au Théâtre des Champs-Elysées et à l’Opéra de Rouen. Raffaella travaille en tant que comédienne-danseuse et autrice à la prochaine création de Davide Iodice La déesse du silence (TAN, Napoli).

 

De nationalité espagnole, Daniel Collados Blasco grandit en Suisse avant de s’installer à Paris. Après s’être formé à l’École Florent et à l’École du Théâtre National de Chaillot, il intègre l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Il complète sa formation par divers stages, entre autres avec Omar Porras, Simon Mc Burney, Stanislas Nordey et le Faber Teater. Il se spécialise dans un théâtre visuel et physique, et travaille, en tant que comédien, metteur en scène ou encore pédagogue pour différentes compagnies en France et à l’étranger (Suisse, Angleterre, Inde, Tunisie, Jordanie et Canada). Depuis 2009, Daniel collabore avec Nar6 Théâtre sur différents projets dont Yvonne, Princesse de Bourgogne et Roméo et Juliette : Thriller médiatique, mis en scène par Anne Barbot. Entre 2006 et 2017, il co-écrit et joue son duo burlesque Les P’tites Grandes Choses. En 2010, Jos Houben lui propose de le rejoindre sur la version de L’art du rire pour les États-Unis et l’Angleterre. En 2014, le spectacle Bouffe qu’il co-écrit et met en scène, au Canada, pour Satellite Théâtre reçoit l’Éloize du meilleur spectacle acadien. Parallèlement, la même année, il publie chez Actes Sud un livre disque pour enfant Les Petites Cocottes Minutes, avec la collaboration de différents artistes dont Julie Ferrier, Cali, Camille, Carmen Maria Vega, etc. En 2016, Bénédicte Guichardon le dirige dans L’ombre de Tom, spectacle à partir de 3 ans, représenté notamment au Théâtre Paris-Villette. Depuis 2019, il met en scène avec Elena Bosco, pour le Collectif La robe à l’envers, les spectacles Sur le Fil, Petit Fil et Dé livré moi (en tournée actuellement). En 2020, Daniel intègre la Cie Plexus Polaire pour la création de Moby Dick, sous la direction de Yngvild Aspeli, qui sera présente au Festival -Une semaine d’art en Avignon- (Festival In 2020) – (actuellement en tournée mondiale). Cette année, il retrouve Bénédicte Guichardon pour la prochaine création de la Cie Le Bel Après Minuit : Sous le plancher (actuellement en création).

Distribution Crédits

conception Encyclopédie de la parole
composition Nicolas Rollet
mise en scène Raffaella Gardon
interprétation Daniel Collados Blasco et Raffaella Gardon
dramaturgie Caroline Masini
scénographie Antonin Heck
création lumière Jérôme Dejean
costumes Caroline Denquin
regard chorégraphique Inés Hernández
régie générale en tournée Alice Marin ou Marie-Jeanne Assayag Lion
administration et production Edwige Dousset
production et diffusion Garance Crouillère
assistée de Solène Lemoine
avec l’aide de La Couveuse 2024

 

 

production Echelle 1:1 (compagnie conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile-de-France et soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France)
coproduction Théâtre Nouvelle Génération CDN – Lyon, Am Stram Gram – Centre international de création, partenaire de l’enfance et la jeunesse – Genève, Théâtre Molière de Sète – scène nationale Archipel de Thau, Théâtre Paris Villette, Le Sémaphore Théâtre Port-de-Bouc, Théâtre d’Angoulême – scène nationale, Théâtre L’Eclat Pont-Audemer, Le Volcan – Scène nationale du Havre
remerciements à Drahi X, Centre pour l’innovation de L’École Polytechnique, pour le développement des prototypes de la scénographie
avec le soutien de la Ville de Gennevilliers et du Théâtre Paris-Villette

 

Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA

 

La comagnie Echelle 1:1 est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile-de-France et soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France.

Biographie

L’Encyclopédie de la parole est un projet artistique qui explore l’oralité sous toutes ses formes. Depuis septembre 2007, l’Encyclopédie de la parole collecte toutes sortes d’enregistrements et les répertorie en fonction de phénomènes particuliers de la parole telles que la cadence, la choralité, le timbre, l’adresse, l’emphase, l’espacement, le résidu, la saturation ou la mélodie. Chacune de ces notions constitue une entrée de l’Encyclopédie, dotée d’un corpus sonore et d’une notice explicative. À partir de cette collection, qui comporte aujourd’hui plus de 1000 documents en libre écoute sur son site, l’Encyclopédie de la parole produit des pièces sonores, des performances, des spectacles, des conférences, des concerts et des installations. L’Encyclopédie de la parole est animée par un collectif de poètes, d’acteurs, d’artistes plasticiens, d’ethnographes, de musiciens, de curateurs, de metteurs en scène, de dramaturges, de chorégraphes, de réalisateurs de radio. Son slogan est :  » Nous sommes tous des experts de la parole  » . L’Encyclopédie de la parole a reçu le label Année européenne du patrimoine culturel 2018. Elle a été soutenue par ARCADI – Fonds de Soutien à l’Initiative et à la Recherche et par le Centre National de la Cinématographie – DICREAM.

 

Comédienne franco-italienne issue d’une famille de musiciens, Raffaella Gardon baigne dans la musique depuis toute petite et commence son parcours artistique en étudiant le violoncelle au CNR de Rueil-Malmaison puis au CRR de Paris. Parallèlement, son besoin de mouvement la pousse vers la danse. L’envie d’être comédienne lui vient au lycée lors d’un travail autour de Pasolini en option théâtre. Elle met alors son violoncelle de côté et embrasse pleinement sa nouvelle passion à Londres (CSSD) puis à Paris au Conservatoire du 9e et enfin à L’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, afin de remettre le corps au centre de sa pratique. Elle travaille notamment avec Pierre Vial de la Comédie Française, Caroline Guiela Nguyen, Sotigui Kouyaté puis part travailler en Angleterre et en Italie. Elle y découvre le spectacle jeune public en jouant dans La princesse Sirène, adaptée de La petite sirène d’Andersen, mis en scène par Teresa Ludovico, une co-production Bari’s Teatro Kismet Opera (IT), Château Rouge (FR), Théâtre Forum Meyrin (CH), Warwick Arts Centre (UK), qu’elle tourne pendant 2 ans en Europe. Elle rencontre l’Encyclopédie de la parole en 2013 comme interprète invitée sur le spectacle Suite n°1 et s’entiche de ce collectif qui explore la parole de façon si musicale. Elle participe également à la performance Brouhaha à la Maison de la Poésie à Paris (2016). Elle adapte et met en scène le conte des frères Grimm La jeune fille aux mains coupées, une fable tout public pour un acteur, une danseuse et une narratrice, créé à la Nef – manufacture d’utopie (2018). Un spectacle pluridisciplinaire où se mêlent danse, jeu, marionnette, vidéo et musique. Récemment, elle joue dans l’opéra participatif jeune public, Un Elixir d’Amour de Donizetti mis en scène par Manuel Renga au Théâtre des Champs-Elysées et à l’Opéra de Rouen. Raffaella travaille en tant que comédienne-danseuse et autrice à la prochaine création de Davide Iodice La déesse du silence (TAN, Napoli).

 

De nationalité espagnole, Daniel Collados Blasco grandit en Suisse avant de s’installer à Paris. Après s’être formé à l’École Florent et à l’École du Théâtre National de Chaillot, il intègre l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Il complète sa formation par divers stages, entre autres avec Omar Porras, Simon Mc Burney, Stanislas Nordey et le Faber Teater. Il se spécialise dans un théâtre visuel et physique, et travaille, en tant que comédien, metteur en scène ou encore pédagogue pour différentes compagnies en France et à l’étranger (Suisse, Angleterre, Inde, Tunisie, Jordanie et Canada). Depuis 2009, Daniel collabore avec Nar6 Théâtre sur différents projets dont Yvonne, Princesse de Bourgogne et Roméo et Juliette : Thriller médiatique, mis en scène par Anne Barbot. Entre 2006 et 2017, il co-écrit et joue son duo burlesque Les P’tites Grandes Choses. En 2010, Jos Houben lui propose de le rejoindre sur la version de L’art du rire pour les États-Unis et l’Angleterre. En 2014, le spectacle Bouffe qu’il co-écrit et met en scène, au Canada, pour Satellite Théâtre reçoit l’Éloize du meilleur spectacle acadien. Parallèlement, la même année, il publie chez Actes Sud un livre disque pour enfant Les Petites Cocottes Minutes, avec la collaboration de différents artistes dont Julie Ferrier, Cali, Camille, Carmen Maria Vega, etc. En 2016, Bénédicte Guichardon le dirige dans L’ombre de Tom, spectacle à partir de 3 ans, représenté notamment au Théâtre Paris-Villette. Depuis 2019, il met en scène avec Elena Bosco, pour le Collectif La robe à l’envers, les spectacles Sur le Fil, Petit Fil et Dé livré moi (en tournée actuellement). En 2020, Daniel intègre la Cie Plexus Polaire pour la création de Moby Dick, sous la direction de Yngvild Aspeli, qui sera présente au Festival -Une semaine d’art en Avignon- (Festival In 2020) – (actuellement en tournée mondiale). Cette année, il retrouve Bénédicte Guichardon pour la prochaine création de la Cie Le Bel Après Minuit : Sous le plancher (actuellement en création).