Le rendez-vous

Changer de genre, de vie, vaincre la mémoire nauséeuse, elle en rêvait. Face au médecin qui réalise sa transition, la voilà qui prend la parole, le noie sous le flot d’un monologue – du vagin ? du pénis ? – sans filtre et parfaitement révoltant. Il fallait une actrice de la trempe de Camille Cottin, qu’un flirt avec la provocation n’a jamais effrayée, pour donner corps à ce texte choc, et l’ingéniosité sulfureuse de Jonathan Capdevielle pour en sculpter toutes les facettes.

Le premier roman de Katharina Volckmer, Jewish Cock, a connu un accueil exceptionnel dans le monde entier. Le soliloque d’une drôlerie scandaleuse sur le mal-être d’une jeune femme d’origine allemande, installée à Londres, prend une forme de rêve halluciné. Comme une digue qui lâche, elle raconte tout : ses aventures sexuelles, ses obsessions, sa famille, son psy incompétent et le passé qui la poursuit. Et surtout, son voeu le plus cher : se doter d’un vrai, beau pénis circoncis. C’est par le rire qu’elle va conjurer le silence, faire imploser les tabous et les communautarismes nauséabonds. C’est déjanté, cru, parsemé de répliques ravageuses et d’humour noir… grinçant à souhait !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
samedi 31 Août
au théâtre à partir de 9h
en ligne à partir de 14h
fermer

ATTENTION
Certaines scènes peuvent heurter
la sensibilité d’un jeune public

VEN.31 JAN. 20H30
SAM.1ER FÉV. 19H00
DURÉE 1H20
DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
LIEUGRANDE SALLE

TARIF SPÉCIAL (36€/29€/29€/25€/18€)

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
TS 36 29 29 25 18  €
A 29 24 24 14 10  €
B 23 18 18 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Téthys
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Rebelle(s) sans cause
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TBG Tarif Le Brise Glace
(23 € / 21 € / 19 € / 17 € / 17 €)

d’après Jewish Cock de Katharina Volckmer
traduction Pierre Demarty
mise en scène Jonathan Capdevielle
avec Camille Cottin

 

 

production Les Visiteurs du Soir
coproduction Bonlieu Scène Nationale Annecy, Théâtre du Jeu de Paume d’Aix en Provence, anthéa – Antipolis Théâtre d’Antibes, Châteauvallon-Liberté – Scène nationale, MC2: Maison de la Culture de Grenoble, Théâtre Le Vésinet – Le Vésinet, Les Célestins, Théâtre de Lyon, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, Théâtre National de Strasbourg, Vichy Culture – Opéra de Vichy

 

Le livre est édité depuis 2021 aux Éditions Grasset & Fasquelle

Camille Cottin intègre l’école de théâtre et d’art dramatique Jean Périmony à 17 ans. Elle travaille à la sortie de l’École avec la troupe du voyageur pendant deux ans, et monte de nombreux spectacles avec les comédiens et metteurs en scène rencontrés au fil des années. Elle travaille notamment à plusieurs reprises sous la direction de Régis Santon au Théâtre Sylvia Montfort. C’est à cette occasion qu’elle rencontre Camille Chamoux, puisqu’elle joue ensemble dans Love And Fish d’Israël Horovitz. En parallèle, elle intègre en 2012 La troupe à Palmade et participe à plusieurs spectacles sous la direction de Pierre Palmade. Elle rencontre Eloise Lang et Noemie Saglio à la naissance du projet Connasse dans lequel elle tient le rôle-titre. Quelques mois plus tard, Canal + achète la série, et 70 épisodes plus tard, elles tournent ensemble le long-métrage. En 2015, elle incarne l’un des personnages principaux de la série Dix pour cent et qui connaîtra un succès international. Entre 2015 et 2016, Camille apparaît dans différents films : Iris de Jalil Lespert, Cigarettes et Chocolat Chaud de Sophie Reine où elle tient le rôle principal féminin aux côtés de Gustave Kervern et entame sa carrière internationale avec Allied de Robert Zemeckis aux côtés de Marion Cotillard et Bard Pitt. En 2017, elle est à l’affiche du long-métrage Telle mère, telle fille de Noémie Saglio aux côtés de Juliette Binoche et Lambert Wilson et reprend son rôle dans la saison 2 de Dix pour cent. Elle met par ailleurs en scène le seul en scène de Camille Chamoux (joué à Paris et en tournée). En 2018, on retrouve Camille dans la comédie d’Eloise Lang Larguées, avec Camille Chamoux et Miou-Miou ainsi que dans Photo de famille de Cécilia Rouaud aux côtés de Jean-Pierre Bacri et Vanessa Paradis, et bien sûr, dans la saison 3 de Dix pour cent. Cette année-là, on la trouve aussi à l’affiche du film Le Mystère de Henri Pick incarnant le rôle de Joséphine aux côtés de Fabrice Luchini. On la retrouve aussi dans une création originale Canal+ Mouche dans le rôle principal. En 2019, elle est à l’affiche du film de Vincent Mariette Les Fauves aux côtés de Lilly-Rose Depp et Laurent Lafitte et ainsi que dans Les Éblouis de Sarah Suco avec Jean-Pierre Darroussin et Eric Caravaca. En 2020 et 2021, elle commence à jouer dans la série télévisée américano-britannique Killing Eve aux côtés de Sandra Oh. Elle est aux côtés de Matt Damon dans le film Stillwater de Tom McCarthy et incarne le rôle de Céline dans le long-métrage dramatique de Rachel Lang Mon légionnaire. En 2022, on la retrouve dans House of Gucci, un film dramatique, aux côtés de Lady Gaga, Adam Driver, Jared Leto et Al Pacino. À l’affiche cette année, elle est dans A Haunting in Venice de Kenneth Branagh, film adapté du roman d’Agatha Christie puis dans le thriller britannique de Guy Nattiv avec Hellen Mirren et Liev Schreiber. Puis prochainement, à l’affiche du film Toni, en famille de Nathan Ambrosioni et du long-métrage réalisé par Bruno Dumont l’Empire où elle repartagera l’écran avec Lyna Khoudri, Anamaria Vartolomei et Fabrice Lucchini.

 

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris. Formé à l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette, Jonathan Capdevielle est un artiste hors norme, acteur, marionnettiste, ventriloque, danseur, chanteur. Il a participé à plusieurs créations, dont, entres autres : Personnage à réactiver, œuvre de Pierre Joseph (1994), Performance avec Claude Wampler (1999), Mickey la Torche de Natacha de Pontcharra, traduction Taoufik Jebali, mise en scène Lotfi achour, Tunis, (2000), Les Parieurs et Blonde Unfuckingbelievable Blond, mise en scène Marielle Pinsard (2002), Le Golem, mise en scène David Girondin Moab (2004), Le groupe St Augustin, Le Dispariteur, Monsieur Villovitch, Hamlet et Marseille Massacre (atelier de création radiophonique – France Culture), mise en scène d’Yves-Noël Genod (2004-2010), Bodies in the cellar, mise en scène de Vincent Thomasset (Mars 2013). Au cinéma, il interprète le rôle de Nicolas dans le film Boys like us, réalisé par Patrick Chiha (sortie en septembre 2014). Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète au sein de presque toutes ses pièces ; dans celles réalisées par Étienne Bideau Rey et Gisèle Vienne : Splendid’s de Jean Genet, Showroomdummies (création 2001 et re-écriture 2009) et Stéréotypie, et dans celles mises en scène par Gisèle Vienne I Apologize, Une belle enfant blonde / A young, beautiful blonde girl, Kindertotenlieder, pièce radiophonique, Jerk, solo pour un marionnettiste, Éternelle idole, This is how you will disappear (création 2010) et The Ventriloquists Convention (création 2015). Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle publient en 2011 un livre + CD : Jerk / À TRAVERS LEURS LARMES aux éditions DISVOIR dans la série ZagZig en deux éditions, française et anglaise. Il crée en 2007 la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de sa pièce Adishatz/Adieu, créée en janvier 2010 au festival C’est de la Danse Contemporaine du Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi Pyrénées. Il répond ensuite à deux invitations. En novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au Centre National de la Danse – Pantin et en août 2012, sur une proposition du festival far° – festival des arts vivants de Nyon (Suisse), il propose Spring Rolle, un projet in situ avec Jean-Luc Verna et Marlène Saldana. Avec Saga (créé en février 2015 au Parvis Scène nationale de Tarbes), Jonathan Capdevielle ouvre un nouveau chapitre du récit autobiographique en travaillant sur des épisodes du Roman familial, avec ses personnages emblématiques et ses rebondissements. Une exploration des frontières entre fiction et réalité, entre présent et passé. En novembre 2017, il signe À nous deux maintenant, une adaptation du roman Un Crime de Georges Bernanos. En 2019, il propose Rémi, une pièce tout public à partir de 8 ans, adaptée du roman Sans famille d’Hector Malot. Ces deux projets sont créés au Quai, CDN d’Angers puis présentés à Nanterre Amandiers CDN dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En septembre 2021 il créé, Music All, cosignée avec Marco Berrettini et Jérôme Marin, présentée en Suisse notamment à l’Arsenic Lausanne puis en tournée en France, à commencer par le T2G CDN de Gennevilliers dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. L’ensemble de ces projets est traversé par des thématiques communes qui évoluent au cours des créations. Notamment la construction de l’identité, les carnets intimes et la famille à travers la culture traditionnelle et la chanson populaire, l’imposture comme forme de pouvoir dévastateur, la confusion des genres et les détournements de l’ordre moral établi. Par ailleurs, en tant que metteur en scène et auteur de chacune de ses créations (œuvre originale ou adaptation), Jonathan Capdevielle attache une grande importance à la diversité des matières narratives qui passe par l’adaptation d’œuvres littéraires tout comme par l’écriture de plateau ou par l’improvisation. Le travail du son tient également une place importante dans son parcours. Cela se traduit par la sonorisation des voix et une diffusion spatialisée des sons et de la musique. Ainsi chaque projet s’inscrit dans une recherche et une écriture du son : le son pensé comme créateur d’espaces, de hors champs, de climats. Depuis 2021, Jonathan Capdevielle est artiste associé au T2G – Théâtre de Gennevilliers et membre de l’Ensemble Associé au Théâtre des 13 vents, centre dramatique national de Montpellier.

 

Née en Allemagne en 1987, Katharina Volckmer s’est installée à l’âge de 19 ans à Londres, où elle travaille aujourd’hui pour une agence littéraire. Son premier roman, Jewish cock, a connu un accueil exceptionnel dans le monde entier. Traduit dans une quinzaine de pays, ce monologue « digne d’Alexander Portnoy » (The New York Times), « transgressif, incendiaire et plein d’humour noir » (The New Yorker), a été considéré comme l’un des meilleurs livres publiés en 2020 par The Times Literary Supplement, et comme « le livre le plus explosif de l’année » par le magazine Rolling Stone.

Distributions Crédits

d’après Jewish Cock de Katharina Volckmer
traduction Pierre Demarty
mise en scène Jonathan Capdevielle
avec Camille Cottin

 

 

production Les Visiteurs du Soir
coproduction Bonlieu Scène Nationale Annecy, Théâtre du Jeu de Paume d’Aix en Provence, anthéa – Antipolis Théâtre d’Antibes, Châteauvallon-Liberté – Scène nationale, MC2: Maison de la Culture de Grenoble, Théâtre Le Vésinet – Le Vésinet, Les Célestins, Théâtre de Lyon, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, Théâtre National de Strasbourg, Vichy Culture – Opéra de Vichy

 

Le livre est édité depuis 2021 aux Éditions Grasset & Fasquelle

Biographie

Camille Cottin intègre l’école de théâtre et d’art dramatique Jean Périmony à 17 ans. Elle travaille à la sortie de l’École avec la troupe du voyageur pendant deux ans, et monte de nombreux spectacles avec les comédiens et metteurs en scène rencontrés au fil des années. Elle travaille notamment à plusieurs reprises sous la direction de Régis Santon au Théâtre Sylvia Montfort. C’est à cette occasion qu’elle rencontre Camille Chamoux, puisqu’elle joue ensemble dans Love And Fish d’Israël Horovitz. En parallèle, elle intègre en 2012 La troupe à Palmade et participe à plusieurs spectacles sous la direction de Pierre Palmade. Elle rencontre Eloise Lang et Noemie Saglio à la naissance du projet Connasse dans lequel elle tient le rôle-titre. Quelques mois plus tard, Canal + achète la série, et 70 épisodes plus tard, elles tournent ensemble le long-métrage. En 2015, elle incarne l’un des personnages principaux de la série Dix pour cent et qui connaîtra un succès international. Entre 2015 et 2016, Camille apparaît dans différents films : Iris de Jalil Lespert, Cigarettes et Chocolat Chaud de Sophie Reine où elle tient le rôle principal féminin aux côtés de Gustave Kervern et entame sa carrière internationale avec Allied de Robert Zemeckis aux côtés de Marion Cotillard et Bard Pitt. En 2017, elle est à l’affiche du long-métrage Telle mère, telle fille de Noémie Saglio aux côtés de Juliette Binoche et Lambert Wilson et reprend son rôle dans la saison 2 de Dix pour cent. Elle met par ailleurs en scène le seul en scène de Camille Chamoux (joué à Paris et en tournée). En 2018, on retrouve Camille dans la comédie d’Eloise Lang Larguées, avec Camille Chamoux et Miou-Miou ainsi que dans Photo de famille de Cécilia Rouaud aux côtés de Jean-Pierre Bacri et Vanessa Paradis, et bien sûr, dans la saison 3 de Dix pour cent. Cette année-là, on la trouve aussi à l’affiche du film Le Mystère de Henri Pick incarnant le rôle de Joséphine aux côtés de Fabrice Luchini. On la retrouve aussi dans une création originale Canal+ Mouche dans le rôle principal. En 2019, elle est à l’affiche du film de Vincent Mariette Les Fauves aux côtés de Lilly-Rose Depp et Laurent Lafitte et ainsi que dans Les Éblouis de Sarah Suco avec Jean-Pierre Darroussin et Eric Caravaca. En 2020 et 2021, elle commence à jouer dans la série télévisée américano-britannique Killing Eve aux côtés de Sandra Oh. Elle est aux côtés de Matt Damon dans le film Stillwater de Tom McCarthy et incarne le rôle de Céline dans le long-métrage dramatique de Rachel Lang Mon légionnaire. En 2022, on la retrouve dans House of Gucci, un film dramatique, aux côtés de Lady Gaga, Adam Driver, Jared Leto et Al Pacino. À l’affiche cette année, elle est dans A Haunting in Venice de Kenneth Branagh, film adapté du roman d’Agatha Christie puis dans le thriller britannique de Guy Nattiv avec Hellen Mirren et Liev Schreiber. Puis prochainement, à l’affiche du film Toni, en famille de Nathan Ambrosioni et du long-métrage réalisé par Bruno Dumont l’Empire où elle repartagera l’écran avec Lyna Khoudri, Anamaria Vartolomei et Fabrice Lucchini.

 

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris. Formé à l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette, Jonathan Capdevielle est un artiste hors norme, acteur, marionnettiste, ventriloque, danseur, chanteur. Il a participé à plusieurs créations, dont, entres autres : Personnage à réactiver, œuvre de Pierre Joseph (1994), Performance avec Claude Wampler (1999), Mickey la Torche de Natacha de Pontcharra, traduction Taoufik Jebali, mise en scène Lotfi achour, Tunis, (2000), Les Parieurs et Blonde Unfuckingbelievable Blond, mise en scène Marielle Pinsard (2002), Le Golem, mise en scène David Girondin Moab (2004), Le groupe St Augustin, Le Dispariteur, Monsieur Villovitch, Hamlet et Marseille Massacre (atelier de création radiophonique – France Culture), mise en scène d’Yves-Noël Genod (2004-2010), Bodies in the cellar, mise en scène de Vincent Thomasset (Mars 2013). Au cinéma, il interprète le rôle de Nicolas dans le film Boys like us, réalisé par Patrick Chiha (sortie en septembre 2014). Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète au sein de presque toutes ses pièces ; dans celles réalisées par Étienne Bideau Rey et Gisèle Vienne : Splendid’s de Jean Genet, Showroomdummies (création 2001 et re-écriture 2009) et Stéréotypie, et dans celles mises en scène par Gisèle Vienne I Apologize, Une belle enfant blonde / A young, beautiful blonde girl, Kindertotenlieder, pièce radiophonique, Jerk, solo pour un marionnettiste, Éternelle idole, This is how you will disappear (création 2010) et The Ventriloquists Convention (création 2015). Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle publient en 2011 un livre + CD : Jerk / À TRAVERS LEURS LARMES aux éditions DISVOIR dans la série ZagZig en deux éditions, française et anglaise. Il crée en 2007 la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de sa pièce Adishatz/Adieu, créée en janvier 2010 au festival C’est de la Danse Contemporaine du Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi Pyrénées. Il répond ensuite à deux invitations. En novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au Centre National de la Danse – Pantin et en août 2012, sur une proposition du festival far° – festival des arts vivants de Nyon (Suisse), il propose Spring Rolle, un projet in situ avec Jean-Luc Verna et Marlène Saldana. Avec Saga (créé en février 2015 au Parvis Scène nationale de Tarbes), Jonathan Capdevielle ouvre un nouveau chapitre du récit autobiographique en travaillant sur des épisodes du Roman familial, avec ses personnages emblématiques et ses rebondissements. Une exploration des frontières entre fiction et réalité, entre présent et passé. En novembre 2017, il signe À nous deux maintenant, une adaptation du roman Un Crime de Georges Bernanos. En 2019, il propose Rémi, une pièce tout public à partir de 8 ans, adaptée du roman Sans famille d’Hector Malot. Ces deux projets sont créés au Quai, CDN d’Angers puis présentés à Nanterre Amandiers CDN dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En septembre 2021 il créé, Music All, cosignée avec Marco Berrettini et Jérôme Marin, présentée en Suisse notamment à l’Arsenic Lausanne puis en tournée en France, à commencer par le T2G CDN de Gennevilliers dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. L’ensemble de ces projets est traversé par des thématiques communes qui évoluent au cours des créations. Notamment la construction de l’identité, les carnets intimes et la famille à travers la culture traditionnelle et la chanson populaire, l’imposture comme forme de pouvoir dévastateur, la confusion des genres et les détournements de l’ordre moral établi. Par ailleurs, en tant que metteur en scène et auteur de chacune de ses créations (œuvre originale ou adaptation), Jonathan Capdevielle attache une grande importance à la diversité des matières narratives qui passe par l’adaptation d’œuvres littéraires tout comme par l’écriture de plateau ou par l’improvisation. Le travail du son tient également une place importante dans son parcours. Cela se traduit par la sonorisation des voix et une diffusion spatialisée des sons et de la musique. Ainsi chaque projet s’inscrit dans une recherche et une écriture du son : le son pensé comme créateur d’espaces, de hors champs, de climats. Depuis 2021, Jonathan Capdevielle est artiste associé au T2G – Théâtre de Gennevilliers et membre de l’Ensemble Associé au Théâtre des 13 vents, centre dramatique national de Montpellier.

 

Née en Allemagne en 1987, Katharina Volckmer s’est installée à l’âge de 19 ans à Londres, où elle travaille aujourd’hui pour une agence littéraire. Son premier roman, Jewish cock, a connu un accueil exceptionnel dans le monde entier. Traduit dans une quinzaine de pays, ce monologue « digne d’Alexander Portnoy » (The New York Times), « transgressif, incendiaire et plein d’humour noir » (The New Yorker), a été considéré comme l’un des meilleurs livres publiés en 2020 par The Times Literary Supplement, et comme « le livre le plus explosif de l’année » par le magazine Rolling Stone.