HULUL

Hulul vit seul dans une petite maison qu’il est fier d’avoir construite lui-même. Il aime vivre seul car il peut faire ce qu’il veut sans rendre de comptes à personne. Mais lui vient bientôt une question brûlante : comment faire pour être en même temps à l’étage et au salon ?

Le spectateur se retrouve face à cet espiègle personnage ensommeillé qui nous raconte ses aventures. Hulul, qui adore son confort, est souvent dérangé la nuit par d’étranges phénomènes sur lesquels il s’interroge. C’est avec une naïveté touchante que ce personnage à l’imagination farfelue soulève des questions philosophiques.

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
pas disponible
je réserve
sans abonnement
fermer
à voir en famille

+ ATELIER PARENTS / ENFANTS
> en savoir +

JEU.17 OCT.
À 19H
DURÉE 1H
dès 6 ans
LIEUPETITE SALLE

TARIF PETITS ET GRANDS

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

pièce inspirée du livre pour enfants Hulul de Arnold Lobel
adaptation Aurélien Patouillard et Marion Duval
mise en scène Aurélien Patouillard
jeu Marion Duval
scénographie Marie & Joël Boucheteil, Florian Leduc
lumières et son Florian Leduc
dramaturgie Delphine Abrecht
régie générale Bruno Robyr
régie plateau Gabriel Arellano
chargé de diffusion Anthony Revillard

production Zooscope
coproduction Arsenic – Centre d’art scénique contemporain Lausanne, en partenariat avec la Maison de Quartier de Chailly
avec le soutien de la Ville de Lausanne, la Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros et de la Corodis

Aurélien Patouillard commence par des études de physique appliquée à Paris. En 2000, il part à la rencontre des pingouins de Patagonie pour un travail de performance en compagnie de la plasticienne Dalila Bouzar.À son retour en France, il intègre la compagnie de danse Brigitte Dumez avec qui il travaille pendantplus de cinq ans. Il se consacre ensuite au théâtre en entrant à la Manufacture – Haute école des arts de la scène (HETSR) en 2004.Il a travaillé depuis avec Vincent Brayer, Cédric Djedje, Alexandre Doublet, Marion Duval, MurielImbach, Marielle Pinsard, Dorian Rossel, Young Soon Jaquet, Christian Geoffroy-Schlittler, ou encoreOskar Gomez-Mata. Il bénéficie d’une résidence de recherche et de création au Théâtre de Saint-Gervais à Genève où il a mis en scène Assis dans le couloir, d’après une nouvelle de Duras, en avril 2013 etTrop Frais ! avec huit jeunes genevois en janvier 2014 (repris au Journées du Théâtre contemporain à Sion en janvier 2015). Il remporte le prix Premio 2012pour son projet On a promis de ne pasvous toucher autour de l’œuvre de Georges Bataille, monté au printemps 2014 aux Halles de Sierre et à l’Arsenic. Au Belluard 2014, il co-dirige Cardinal est mort en silence, enterrons-le en musique. Enfin il crée Pachinko en février 2017 à l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain Lausanne.Après une solide formation en danse classique et contemporaine au Conservatoire régional de Nice.

 

Marion Duval se dirige vers le clown puis vers le théâtre en entrant à la HETSR-Manufacture en 2006. Depuis, elle a notamment travaillé pour Andrea Novicov, Joan Mompart, Jean-Yves Ruf, Gilles Tschudi, Dorothée Thébert et Filippo Filliger, Young Soon Jaquet et Fabrice Gorgerat.Elle monte aussi ses propres spectacles, notamment Hello, un solo pour les Urbaines 2010 et le Centre culturel suisse à Paris, Médecine Générale au 2.21 en 2013, Las Vanitasau Pommier et à Saint-Gervais en 2014 et Clap Trap en 2017 à Vidy. Sa dernière création, Cécile, conçue avec Luca Depietri, a été présentée dans le cadre du Programme Commun à l’Arsenic en mars 2019, puis au Théâtre Saint-Gervais Genève, et au Centre culturel cuisse à Paris.

« Voilà un spectacle jeune public qui déménage. D’abord parce qu’il n’est pas à destination unique d’un public jeune, et ensuite parce que c’est à une visite augmentée et hallucinée de la maison d’Hulul que l’on assiste, naviguant entre rire, incompréhension, lâcher-prise et poésie du quotidien. »
I/O Gazette, Marie Sorbier, 25 FEV. 2019

Distributions Crédits

pièce inspirée du livre pour enfants Hulul de Arnold Lobel
adaptation Aurélien Patouillard et Marion Duval
mise en scène Aurélien Patouillard
jeu Marion Duval
scénographie Marie & Joël Boucheteil, Florian Leduc
lumières et son Florian Leduc
dramaturgie Delphine Abrecht
régie générale Bruno Robyr
régie plateau Gabriel Arellano
chargé de diffusion Anthony Revillard

production Zooscope
coproduction Arsenic – Centre d’art scénique contemporain Lausanne, en partenariat avec la Maison de Quartier de Chailly
avec le soutien de la Ville de Lausanne, la Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros et de la Corodis

Biographie

Aurélien Patouillard commence par des études de physique appliquée à Paris. En 2000, il part à la rencontre des pingouins de Patagonie pour un travail de performance en compagnie de la plasticienne Dalila Bouzar.À son retour en France, il intègre la compagnie de danse Brigitte Dumez avec qui il travaille pendantplus de cinq ans. Il se consacre ensuite au théâtre en entrant à la Manufacture – Haute école des arts de la scène (HETSR) en 2004.Il a travaillé depuis avec Vincent Brayer, Cédric Djedje, Alexandre Doublet, Marion Duval, MurielImbach, Marielle Pinsard, Dorian Rossel, Young Soon Jaquet, Christian Geoffroy-Schlittler, ou encoreOskar Gomez-Mata. Il bénéficie d’une résidence de recherche et de création au Théâtre de Saint-Gervais à Genève où il a mis en scène Assis dans le couloir, d’après une nouvelle de Duras, en avril 2013 etTrop Frais ! avec huit jeunes genevois en janvier 2014 (repris au Journées du Théâtre contemporain à Sion en janvier 2015). Il remporte le prix Premio 2012pour son projet On a promis de ne pasvous toucher autour de l’œuvre de Georges Bataille, monté au printemps 2014 aux Halles de Sierre et à l’Arsenic. Au Belluard 2014, il co-dirige Cardinal est mort en silence, enterrons-le en musique. Enfin il crée Pachinko en février 2017 à l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain Lausanne.Après une solide formation en danse classique et contemporaine au Conservatoire régional de Nice.

 

Marion Duval se dirige vers le clown puis vers le théâtre en entrant à la HETSR-Manufacture en 2006. Depuis, elle a notamment travaillé pour Andrea Novicov, Joan Mompart, Jean-Yves Ruf, Gilles Tschudi, Dorothée Thébert et Filippo Filliger, Young Soon Jaquet et Fabrice Gorgerat.Elle monte aussi ses propres spectacles, notamment Hello, un solo pour les Urbaines 2010 et le Centre culturel suisse à Paris, Médecine Générale au 2.21 en 2013, Las Vanitasau Pommier et à Saint-Gervais en 2014 et Clap Trap en 2017 à Vidy. Sa dernière création, Cécile, conçue avec Luca Depietri, a été présentée dans le cadre du Programme Commun à l’Arsenic en mars 2019, puis au Théâtre Saint-Gervais Genève, et au Centre culturel cuisse à Paris.

La presse en parle

« Voilà un spectacle jeune public qui déménage. D’abord parce qu’il n’est pas à destination unique d’un public jeune, et ensuite parce que c’est à une visite augmentée et hallucinée de la maison d’Hulul que l’on assiste, naviguant entre rire, incompréhension, lâcher-prise et poésie du quotidien. »
I/O Gazette, Marie Sorbier, 25 FEV. 2019