LE MOCHE

Être une « tête pensante » est une chose, la montrer en est une autre ! Pierre Pradinas est de retour avec une fable terrifiante et drôle signée Marius von Mayenburg : l’épouvantable mésaventure du savant trop moche pour présenter lui-même son travail ! Une formidable satire sur notre culte des apparences, avec les non moins formidables Romane Bohringer, Quentin Baillot, Aurélien Chaussade et Thierry Gimenez !

Pour arriver à convaincre, il faut être beau ! L’ingénieur Lette l’apprendra à ses dépens. On ne se gênera pas pour lui jeter sa mocheté à la face. Tout génial qu’il soit, de l’avis de son patron comme de sa femme, décidément il n’est pas présentable. Il faut accepter le diktat des apparences, céder à l’appel de la chirurgie esthétique. Alors débute un infernal tourbillon… Bulles de réalisme prises dans les méandres du cauchemar, lumières et reflets, quatre acteurs pour huit personnages, la musique de Christophe « Disco » Minck… Pradinas emporte cette comédie aux relents kafkaïens vers des sommets d’absurdité terrorisante. Alors, rire ou vertige ?

EN +, À NOTER DANS VOTRE AGENDA :
MER. 4 MARS À 19H
Projection au Cinéma Les Nemours de L’Amour flou avec et en présence de Romane Bohringer
> + d’infos / réservation

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
pas disponible
je réserve
sans abonnement
fermer
made in Annecy
LUN.9 | MAR.10 | MER.11 | JEU.12 | VEN.13 MARS
À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
EN CRÉATION | DURÉE 1H30
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 29 24 24 10 8  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif Auditorium Seynod
(21 € / 17 € / 10,50 € / 7,50 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

de Marius Von Mayenburg
traduction Hélène Mauler et René Zahnd édition L’Arche Éditeur
mise en scène Pierre Pradinas
avec Quentin Baillot, Romane Bohringer, Aurélien Chaussade, Thierry Gimenez
musique originale Christophe Minck dit « Disco » et Loïk Dury
scénographie Orazio Trotta, Simon Pradinas
vidéos Simon Pradinas, Herbert Posch
lumière Orazio Trotta
son Frédéric Bures
effets spéciaux Guillaume Castagnier
costumes Céline Guignard
maquillage, coiffure Catherine Saint-Sever
assistant à la mise en scène Simon Courtois
régie générale et plateau Olivier Beauchet-Filleau

 

 

 

production Le Chapeau Rouge
coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy, Théâtre de L’Union CDN de Limoges, Le Chapeau Rouge

 

Pour cette création, la compagnie Le Chapeau Rouge a été accueillie en résidence à Bonlieu Scène nationale Annecy en février et mars 2020

 

Le Chapeau Rouge est une compagnie conventionnée par la Drac et la région Nouvelle-Aquitaine

Pierre Pradinas crée la compagnie du Chapeau Rouge en 1978 à Avignon. De 1985 à 1987, il dirige le Centre dramatique régional de Picardie puis le Théâtre de l’Union, Centre dramatique national du Limousin, de 2002 à 2014. Parallèlement, il dirige l’Académie, École supérieure professionnelle de Théâtre du Limousin. Il est à l’origine de la création de l’École du Passage avec Niels Arestrup en 1990. De 1995 à 1997, il enseigne l’art dramatique à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (Ensatt). De 2007 à 2017, il met en scène plusieurs pièces dont La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco, créée à Bonlieu en octobre 2016 (nomination de Romane Bohringer pour le Molière de la meilleure actrice en 2017). Pierre Pradinas créé L’occupation d’Annie Ernaux avec Romane Bohringer et Christophe « Disco » Minck à Bonlieu en mars 2018, tournée nationale en 2019-2020.

 

En 1991, Romane Bohringer est révélée au théâtre dans La tempête, mise en scène par Peter Brook. Elle travaille depuis avec Hans Peter Cloos, Irina Brook, Michel Didym, Adeline Defay, Pierre Pradinas et Philippe Rebbot. Au cinéma, elle reçoit en 1992 le César du meilleur jeune espoir féminin pour le film de Cyril Collard, Les nuits fauves. Elle choisit souvent des œuvres exigeantes, aux côtés de réalisateurs aussi divers que Claude Miller, Martine Dugowson, Yves Angelo, Agnieszka Holland, Bigas Luna, Olivier Dahan, Benoît Cohen, Chantal Richard, Richard Bohringer, Maïwenn Le Besco. Elle co-réalise avec Philippe Rebbot, son premier film L’Amour Flou. Elle joue dans L’occupation d’Annie Ernaux mise en scène par Pierre Pradinas avec Christophe «Disco» Minck.

 

Quentin Baillot a été formé à l’École nationale supérieure d’art technique du Théâtre (Rue blanche) puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Il montera notamment la pièce Platonov de Tchekhov avec Aurélien Recoing. Il joue, notamment, sous la direction de Jean-Luc Tardieu, Michèle Foucher, Gilles Bouillon, Jacques Nichet, Michel Didym, David Géry… Parallèlement, il travaille au cinéma pour Claude Zidi, Francis Palluau, Philippe Claudel ou encore Gilles Bannier. Il tourne également pour le télévision notamment dans Paradis Criminel de Serge Meynard, où il tient le rôle principal avant de rejoindre la série loufoque Lazy Company où il incarne Hitler. Prochainement il continuera à tourner dans la série Alexandra Ehle, et participera à une nouvelle saison des Petits meurtres d’Agatha Christie. Il rejoindra la prochaine création de Michel Didym, à l’automne 2020, Habiter le temps, de Rasmus Lindberg.

 

Comédien, Aurélien Chaussade a participé à des créations collectives avec le Collectif Jakart. Il a été mis en scène à plusieurs reprises par Pierre Pradinas. Il a également joué sous la direction de Claire Lapeyre Mazeratou, Thomas Quillardet, Claudia Stavisky, Michel Didym, Martin Engler, Jean-Louis Martin-Barbaz, Enora Boelle, Violette Campo ou encore Panchika Velez. Au cinéma, il a tourné sous la direction de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, Didier Bourdon ainsi que Brigitte Rouan. Pour la télévision, il a tourné avec des réalisateurs tels que Samuel Collardey, Jean-Luc Mathieu, Patrice Martineau, Sylvie Ayme, Paul Cowan et Didier Bivel.Il a participé à plusieurs courts-métrage réalisés par Maria Larrea, Jennifer Lumbroso, Arthur Mercier, Charles Redon, Claire Lapeyre Mazerat et Laetitia Caubel.

 

Après sa formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Thierry Gimenez fait partie de l’équipe qui fonde le Théâtre du Chapeau Rouge avec Pierre Pradinas, avec qui il partage l’essentiel des aventures de la compagnie. Il travaille entre autre avec Daniel Benoin, Jean-Jacques Fdida, Michel Didym et participe aux principaux spectacles de Pierre Pradinas au Théâtre de l’Union, notamment à Victor Bâton, d’après Emmanuel Bove, dont il signe également l’adaptation. Il tourne pour le cinéma avec Jean-Jacques Rouffio, Pierre Pradinas, Bernard Stora, Bertrand Tavernier, Jean-Pierre Darroussin… Il a travaillé aussi pour la télévision avec des réalisateurs comme Simone Vanier, Claude Loursais, Jean-Jacques Goron, Joanick Desclers… Il est l’un des personnages principaux de la série Ainsi soient-ils réalisée par Rodolphe Tissot et diffusée sur Arte.

À voir aussi

Distributions Crédits

de Marius Von Mayenburg
traduction Hélène Mauler et René Zahnd édition L’Arche Éditeur
mise en scène Pierre Pradinas
avec Quentin Baillot, Romane Bohringer, Aurélien Chaussade, Thierry Gimenez
musique originale Christophe Minck dit « Disco » et Loïk Dury
scénographie Orazio Trotta, Simon Pradinas
vidéos Simon Pradinas, Herbert Posch
lumière Orazio Trotta
son Frédéric Bures
effets spéciaux Guillaume Castagnier
costumes Céline Guignard
maquillage, coiffure Catherine Saint-Sever
assistant à la mise en scène Simon Courtois
régie générale et plateau Olivier Beauchet-Filleau

 

 

 

production Le Chapeau Rouge
coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy, Théâtre de L’Union CDN de Limoges, Le Chapeau Rouge

 

Pour cette création, la compagnie Le Chapeau Rouge a été accueillie en résidence à Bonlieu Scène nationale Annecy en février et mars 2020

 

Le Chapeau Rouge est une compagnie conventionnée par la Drac et la région Nouvelle-Aquitaine

Biographie

Pierre Pradinas crée la compagnie du Chapeau Rouge en 1978 à Avignon. De 1985 à 1987, il dirige le Centre dramatique régional de Picardie puis le Théâtre de l’Union, Centre dramatique national du Limousin, de 2002 à 2014. Parallèlement, il dirige l’Académie, École supérieure professionnelle de Théâtre du Limousin. Il est à l’origine de la création de l’École du Passage avec Niels Arestrup en 1990. De 1995 à 1997, il enseigne l’art dramatique à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (Ensatt). De 2007 à 2017, il met en scène plusieurs pièces dont La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco, créée à Bonlieu en octobre 2016 (nomination de Romane Bohringer pour le Molière de la meilleure actrice en 2017). Pierre Pradinas créé L’occupation d’Annie Ernaux avec Romane Bohringer et Christophe « Disco » Minck à Bonlieu en mars 2018, tournée nationale en 2019-2020.

 

En 1991, Romane Bohringer est révélée au théâtre dans La tempête, mise en scène par Peter Brook. Elle travaille depuis avec Hans Peter Cloos, Irina Brook, Michel Didym, Adeline Defay, Pierre Pradinas et Philippe Rebbot. Au cinéma, elle reçoit en 1992 le César du meilleur jeune espoir féminin pour le film de Cyril Collard, Les nuits fauves. Elle choisit souvent des œuvres exigeantes, aux côtés de réalisateurs aussi divers que Claude Miller, Martine Dugowson, Yves Angelo, Agnieszka Holland, Bigas Luna, Olivier Dahan, Benoît Cohen, Chantal Richard, Richard Bohringer, Maïwenn Le Besco. Elle co-réalise avec Philippe Rebbot, son premier film L’Amour Flou. Elle joue dans L’occupation d’Annie Ernaux mise en scène par Pierre Pradinas avec Christophe «Disco» Minck.

 

Quentin Baillot a été formé à l’École nationale supérieure d’art technique du Théâtre (Rue blanche) puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Il montera notamment la pièce Platonov de Tchekhov avec Aurélien Recoing. Il joue, notamment, sous la direction de Jean-Luc Tardieu, Michèle Foucher, Gilles Bouillon, Jacques Nichet, Michel Didym, David Géry… Parallèlement, il travaille au cinéma pour Claude Zidi, Francis Palluau, Philippe Claudel ou encore Gilles Bannier. Il tourne également pour le télévision notamment dans Paradis Criminel de Serge Meynard, où il tient le rôle principal avant de rejoindre la série loufoque Lazy Company où il incarne Hitler. Prochainement il continuera à tourner dans la série Alexandra Ehle, et participera à une nouvelle saison des Petits meurtres d’Agatha Christie. Il rejoindra la prochaine création de Michel Didym, à l’automne 2020, Habiter le temps, de Rasmus Lindberg.

 

Comédien, Aurélien Chaussade a participé à des créations collectives avec le Collectif Jakart. Il a été mis en scène à plusieurs reprises par Pierre Pradinas. Il a également joué sous la direction de Claire Lapeyre Mazeratou, Thomas Quillardet, Claudia Stavisky, Michel Didym, Martin Engler, Jean-Louis Martin-Barbaz, Enora Boelle, Violette Campo ou encore Panchika Velez. Au cinéma, il a tourné sous la direction de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, Didier Bourdon ainsi que Brigitte Rouan. Pour la télévision, il a tourné avec des réalisateurs tels que Samuel Collardey, Jean-Luc Mathieu, Patrice Martineau, Sylvie Ayme, Paul Cowan et Didier Bivel.Il a participé à plusieurs courts-métrage réalisés par Maria Larrea, Jennifer Lumbroso, Arthur Mercier, Charles Redon, Claire Lapeyre Mazerat et Laetitia Caubel.

 

Après sa formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Thierry Gimenez fait partie de l’équipe qui fonde le Théâtre du Chapeau Rouge avec Pierre Pradinas, avec qui il partage l’essentiel des aventures de la compagnie. Il travaille entre autre avec Daniel Benoin, Jean-Jacques Fdida, Michel Didym et participe aux principaux spectacles de Pierre Pradinas au Théâtre de l’Union, notamment à Victor Bâton, d’après Emmanuel Bove, dont il signe également l’adaptation. Il tourne pour le cinéma avec Jean-Jacques Rouffio, Pierre Pradinas, Bernard Stora, Bertrand Tavernier, Jean-Pierre Darroussin… Il a travaillé aussi pour la télévision avec des réalisateurs comme Simone Vanier, Claude Loursais, Jean-Jacques Goron, Joanick Desclers… Il est l’un des personnages principaux de la série Ainsi soient-ils réalisée par Rodolphe Tissot et diffusée sur Arte.

À voir aussi