L’OISEAU-LIGNES

Tout est question d’air dans cette pièce imaginée par la multi-instrumentiste virtuose Marielle Chatain et la trapéziste à couper le souffle Chloé Moglia. Ensemble, les deux femmes donnent naissance à une création en apesanteur et suspendent le temps.

Carla souffle une partition entièrement électronique, Chloé expire dans le vide, dans l’air qui est brassé par la respiration de tous les vivants en présence. On est dans un monde de l’air et des songes, de légèreté et d’absence d’appui, un monde imaginaire peuplé par les oiseaux. Passé, présent, futur, les oiseaux voyagent sur les lignes de l’espace-temps. Même s’ils vont de moins en moins loin. Entre terre et ciel, les deux artistes nous livrent un poème graphique et sonore, et nous invitent à partager leur envol.

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJe complète mon abonnement ou j'échange mon billet
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
pas disponible
je réserve
sans abonnement
fermer
à voir en famille
MAR.4 | MER.5 FÉV.
À 20H30
EN CRÉATION | DURÉE ENV. 1H
dès 10 ans
LIEUPETITE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

de Chloé Moglia, Marielle Chatain
avec Chloé Moglia, Carla Pallone
direction artistique Chloé Moglia
création musicale Marielle Chatain
dispositif sonore Valérie Bajcsa
création lumière Coralie Pacreau
costumes Clémentine Monsaingeon
scénographie équipe Rhizome
ligne de suspension (conception et réalisation) Éric Noël, Silvain Ohl
régie son Valérie Bajcsa
régie lumière Michel Bertrand
direction technique Hervé Chantepie

 

 

production (2019) Rhizome, Vinvella Lecocq, Killian Le Dorner
remerciements Le Quartz, Scène nationale de Brest : Matthieu Banvillet, Anne Le Quang, Marie-Linda Cao Van Sanh, Lucie Vignal
partenaires, coproductions et accueils en résidence CCN2, Centre chorégraphique national de Grenoble, Le Quartz, Scène nationale de Brest, Les Scènes du Golfe, Théâtres Vannes-Arradon, Théâtre national de Bretagne, La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc
aide à la création Direction générale de la création artistique (Ministère de la culture et de la communication)

 

Rhizome est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC DE BRETAGNE, et bénéficie pour le développement de ses projets des soutiens de la Région Bretagne et de la Fondation BNP Paribas.

 

Chloé Moglia est artiste associée à la Scène nationale de l’Essonne, Agora-Desnos, à La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc et artiste complice des Scènes du Golfe, Théâtres Vannes-Arradon

Performeuse, Chloé Moglia intègre sa pratique des arts martiaux dans son cheminement artistique et développe au travers de ses spectacles une exploration singulière de la suspension. Défendant une pensée incarnée, autant qu’une corporéité sensible, elle s’attache à déployer attention et acuité en liant pratique physique, réflexion et sensitivité.Ainsi confronte-t-elle son rapport complice à l’apesanteur et sa confrontation avec le vide dans de multiples expérimentations aériennes. Ses créations en solo ou collectives, génératrices de sens, jouent avec les corps, la lenteur, les lois de la physique et le vertige. Convoquant tout à la fois la peur et le goût du risque comme socle de ses spectacles et performances, Chloé Moglia y expose une maîtrise sidérante qui parle tout autant de fragilité.Elle assure la direction artistique du Rhizome depuis son émergence en 2009.

 

Marielle Chatain, compositrice des créations musicales de La Spire, Midi-Minuit et L’Oiseau-Lignes, développe au sein de la Cie Rhizome un environnement musical qui mêle sa personnalité artistique au propos onirique de Chloé Moglia, un magma sonore méditatif propice à la rêverie et à la contemplation. Saxophoniste de formation jazz (Edim), Marielle Chatain a tout autant sillonné l’univers des musiques actuelles et improvisées (Les Chevals, Surnatural Orchestra, Fred Pallem) que le répertoire de la musique pop contemporaine ou de la chanson (Emily Loizeau, The DØ, Jeanne Added), en y développant au fil du temps l’usage de synthétiseurs et de l’électronique. Une démarche parachevée par la rencontre avec Chloé Moglia, dont l’abstraction artistique pave la voie à l’exploration infinie offerte par l’utilisation de ces machines.

 

Violoniste et compositrice, Carla Pallone écrit tant pour les musiques actuelles que pour le cinéma ou le spectacle vivant. En 2004, elle fonde – avec Julia Lanoë – le groupe Mansfield.TYA. Depuis 2007, elle se produit également en France et à l’étranger avec l’ensemble baroque Stradivaria dirigé par Daniel Cuiller. En studio comme en tournée, elle accompagne régulièrement des musiciens des scènes pop, expérimentales, rock ou électro parmi lesquels Christophe, Rone, Stranded Horse, Matt Elliott ou Will Guthrie… Aux côtés de Gaspard Claus et Christelle Lassort, elle forme en 2013 le trio à cordes VACARME. Ensemble, ils savent se mettre au service d’un répertoire existant, mais aiment surtout plonger dans des expériences sonores totalement improvisées. Elle rejoint également Guillaume Marmim, artiste visuel et le musicien Jean-Baptiste Cognet dans Walter Dean, qui mêle sonorités électroniques et rock dans un dispositif immersif où des faisceaux lumineux sculptent l’espace. Au cinéma, elle a composé la musique de nombreux court-métrages et vient de signer la B.O du long-métrage de Stéphane Demoustier La fille au bracelet (2020).

« Avec une grâce qui fait oublier l’immense effort accompli, Chloé Moglia se hisse sur le panneau mobile et le traverse lentement, multipliant les postures et les amplitudes, tout en arabesques et bascules corporelles. […] Soutenue uniquement par la musique et une force musculaire insoupçonnable, elle se meut sur cette ligne fragile, dont certains tronçons se rompent, et avance inexorablement vers son dénouement. Un spectacle qui invite à une totale déconnexion, un moment où nos neurones miroirs s’installent eux aussi dans l’apesanteur, un instant suspendu dans l’espace et dans le temps. »
Inferno magazine, Martine Fehlbaum, 4 JAN. 2020

À voir aussi

Distributions Crédits

de Chloé Moglia, Marielle Chatain
avec Chloé Moglia, Carla Pallone
direction artistique Chloé Moglia
création musicale Marielle Chatain
dispositif sonore Valérie Bajcsa
création lumière Coralie Pacreau
costumes Clémentine Monsaingeon
scénographie équipe Rhizome
ligne de suspension (conception et réalisation) Éric Noël, Silvain Ohl
régie son Valérie Bajcsa
régie lumière Michel Bertrand
direction technique Hervé Chantepie

 

 

production (2019) Rhizome, Vinvella Lecocq, Killian Le Dorner
remerciements Le Quartz, Scène nationale de Brest : Matthieu Banvillet, Anne Le Quang, Marie-Linda Cao Van Sanh, Lucie Vignal
partenaires, coproductions et accueils en résidence CCN2, Centre chorégraphique national de Grenoble, Le Quartz, Scène nationale de Brest, Les Scènes du Golfe, Théâtres Vannes-Arradon, Théâtre national de Bretagne, La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc
aide à la création Direction générale de la création artistique (Ministère de la culture et de la communication)

 

Rhizome est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC DE BRETAGNE, et bénéficie pour le développement de ses projets des soutiens de la Région Bretagne et de la Fondation BNP Paribas.

 

Chloé Moglia est artiste associée à la Scène nationale de l’Essonne, Agora-Desnos, à La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc et artiste complice des Scènes du Golfe, Théâtres Vannes-Arradon

Biographie

Performeuse, Chloé Moglia intègre sa pratique des arts martiaux dans son cheminement artistique et développe au travers de ses spectacles une exploration singulière de la suspension. Défendant une pensée incarnée, autant qu’une corporéité sensible, elle s’attache à déployer attention et acuité en liant pratique physique, réflexion et sensitivité.Ainsi confronte-t-elle son rapport complice à l’apesanteur et sa confrontation avec le vide dans de multiples expérimentations aériennes. Ses créations en solo ou collectives, génératrices de sens, jouent avec les corps, la lenteur, les lois de la physique et le vertige. Convoquant tout à la fois la peur et le goût du risque comme socle de ses spectacles et performances, Chloé Moglia y expose une maîtrise sidérante qui parle tout autant de fragilité.Elle assure la direction artistique du Rhizome depuis son émergence en 2009.

 

Marielle Chatain, compositrice des créations musicales de La Spire, Midi-Minuit et L’Oiseau-Lignes, développe au sein de la Cie Rhizome un environnement musical qui mêle sa personnalité artistique au propos onirique de Chloé Moglia, un magma sonore méditatif propice à la rêverie et à la contemplation. Saxophoniste de formation jazz (Edim), Marielle Chatain a tout autant sillonné l’univers des musiques actuelles et improvisées (Les Chevals, Surnatural Orchestra, Fred Pallem) que le répertoire de la musique pop contemporaine ou de la chanson (Emily Loizeau, The DØ, Jeanne Added), en y développant au fil du temps l’usage de synthétiseurs et de l’électronique. Une démarche parachevée par la rencontre avec Chloé Moglia, dont l’abstraction artistique pave la voie à l’exploration infinie offerte par l’utilisation de ces machines.

 

Violoniste et compositrice, Carla Pallone écrit tant pour les musiques actuelles que pour le cinéma ou le spectacle vivant. En 2004, elle fonde – avec Julia Lanoë – le groupe Mansfield.TYA. Depuis 2007, elle se produit également en France et à l’étranger avec l’ensemble baroque Stradivaria dirigé par Daniel Cuiller. En studio comme en tournée, elle accompagne régulièrement des musiciens des scènes pop, expérimentales, rock ou électro parmi lesquels Christophe, Rone, Stranded Horse, Matt Elliott ou Will Guthrie… Aux côtés de Gaspard Claus et Christelle Lassort, elle forme en 2013 le trio à cordes VACARME. Ensemble, ils savent se mettre au service d’un répertoire existant, mais aiment surtout plonger dans des expériences sonores totalement improvisées. Elle rejoint également Guillaume Marmim, artiste visuel et le musicien Jean-Baptiste Cognet dans Walter Dean, qui mêle sonorités électroniques et rock dans un dispositif immersif où des faisceaux lumineux sculptent l’espace. Au cinéma, elle a composé la musique de nombreux court-métrages et vient de signer la B.O du long-métrage de Stéphane Demoustier La fille au bracelet (2020).

La presse en parle

« Avec une grâce qui fait oublier l’immense effort accompli, Chloé Moglia se hisse sur le panneau mobile et le traverse lentement, multipliant les postures et les amplitudes, tout en arabesques et bascules corporelles. […] Soutenue uniquement par la musique et une force musculaire insoupçonnable, elle se meut sur cette ligne fragile, dont certains tronçons se rompent, et avance inexorablement vers son dénouement. Un spectacle qui invite à une totale déconnexion, un moment où nos neurones miroirs s’installent eux aussi dans l’apesanteur, un instant suspendu dans l’espace et dans le temps. »
Inferno magazine, Martine Fehlbaum, 4 JAN. 2020

À voir aussi