RÉSISTE

De son fil tendu au-dessus de la foule, place de l’Hôtel-de-Ville, elle avait stupéfié les Annéciens en ouverture d’Annecy Paysages 2018. Funambule incandescente, Johanne Humblet se lance un nouveau défi : Résiste ou la folle entreprise de celle qui ne se pose jamais, quoi qu’il arrive.

Une jeune femme… et des structures qui n’en font qu’à leur tête ! Soutenue par la complicité attentive de la musique en live, quand le plateau se déchaîne, elle décide de résister ! Surprise, malmenée, ses prises de risque font frémir, son audace laisse bouche bée, mais c’est nous qui tombons… sous la puissance folle de cette incroyable « filambule » !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
3 octobre à 9h
fermer
à voir en famille
MAR.27 | MER.28 | JEU.29 | VEN.30 AVR.
À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
DURÉE 50 MIN
À PARTIR DE 8 ANS
LIEUPETITE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

création collective sous la direction artistique de Johanne Humblet
collaboration à la mise en scène Yann Ecauvre
collaboration artistique Maxime Bourdon
création musicale Deadwood
filambule Johanne Humblet
chanteuse Violette Legrand
régie générale et plateau, construction Steve Duprez
création sonore Jérémy Manche, Mathieu Ryo
création lumière Clément Bonnin, David Baudenon
costumes Solenne Capmas
chausson de fil Maison Clairvoy
construction Fil Instable Sud Side
logistique Romane Vanderstichele
administration, production Bérénice Riollet

 

 

production Les filles du renard pâle
aide à la création Ministère de la Culture‑DGCA, DRAC du Grand‑Est, Région Grand‑Est, Département de la Marne
coproduction et accueil en résidence Bonlieu Scène nationale Annecy, Le PALC ‑ Furies, Pôle national des Arts du Cirque et de la Rue en Préfiguration, Cirque Jules Verne, Pôle national des Arts du Cirque et de la Rue d’Amiens, CIRCA, Pôle national Cirque Auch, La Verrerie, Pôle national Cirque Occitanieco
production et préachat Éclat(s) de rue ‑ ville de Caen, Les Halles de Schaerbeek ‑ Bruxelles
soutiens et accueil en résidence La Cascade, Pôle national Cirque Ardèche‑Auvergne‑Rhône‑Alpes, Cirk’éole, Le Boulon, Centre national des Arts de la Rue et de l’Espace Public, Académie Fratellini
avec le soutien des Scènes de rue de Mulhouse

Les filles du renard pâle sont deux amies de longue date, Virginie Fremaux et Johanne Humblet qui sont à l’initiative de la création de la compagnie Les filles du renard pâle. Elles se sont rencontrées lors de leur formation professionnelle à l’Académie Fratellini. Virginie Fremaux s’est axée vers le graphisme. Elle est la créatrice graphique de la compagnie. Les projets artistiques des filles du renard pâle sont portés par Johanne Humblet qui réalise différentes formes de performances funambules. Toutes les rencontres et expériences diverses sur le fil ont donné envie à Johanne Humblet d’aller plus loin dans ses recherches. Son travail et sa démarche artistique, au sein de la compagnie, sont dans le dépassement de soi, chercher les limites et les repousser, le tout dans une volonté tenace de partage artistique, de rencontres et d’échanges. Johanne veut aller toujours plus loin, toujours plus haut…

 

Un fil. 12 mm de diamètre. En équilibre, Johanne Humblet trace son parcours sur cette ligne droite. Elle fait ses débuts à l’École de Cirque de Bruxelles, passe par l’Espace Catastrophe, puis, en 2003, quitte sa Belgique natale pour Paris. Elle y intègre, pour 4 années, la formation professionnelle de l’Académie Fratellini et y obtient son Diplôme du Métier des Arts du Cirque. Attirée par la grande hauteur, Johanne teste, joue et explore toutes les possibilités qu’offre ce partenaire métallique. Sur scène avec, entre autres, Komplex Kapharnaüm, Cirque Bijou (UK), Cie Barolosolo, Sodade du Cirque Rouages, Soritat de la Cie Timshel, La Quincaillerie Lamoureux de la Cie Max et Maurice, Les Cabanons du Buren Cirque, London 2012 avec la Cie Les Colporteurs. Sur écran avec, entre autres, le court‑métrage Les acrobatiques – Le fil de Catherine Cabrol, et le film L’affaire Farewell de Christian Carion. Aujourd’hui implantée en France, et riche de son expérience, Johanne évolue avec toujours autant de plaisir sur ces fils tendus.

 

Musicienne, chanteuse issue d’une scène rock’n’roll et électrique, Violette Legrand débute dans le groupe punk Cherry Banana and the Splits. Elle découvre le milieu du cirque avec la compagnie Cheptel Aleïkoum où elle rencontre Rémi Sciuto avec lequel elle monte un trio jazz pour Le Repas. Arrive ensuite Yann Ecauvre avec lequel elle collabore pour divers projets (Extension, Extrem Night Fever…). Elle accompagne également la compagnie de bascules La GrosseB dans la comédie musicale déjantée Insert Coin. Violette a également chanté dans le groupe Magnétic Ensemble et a accompagné en musique Tatiana Mosio Bongonga et Johanne Humblet pour des performances sur le fil. Elle crée avec Jérémy Manche le duo blues électro Deadwood.

 

Passionné par la musique Jérémy Manche oriente ses études en musicologie afin d’acquérir des bases en histoire de la musique et en commentaire d’écoute. Il intègre en 2009 la section musique actuelle du Conservatoire national de Lyon afin de développer son projet électro indus noise rock Deadwood. En parallèle il intègre le monde du cirque et accompagne en live les spectacles de la compagnie BAM et Insert Coin de lagrosse B. En 2015 le premier vinyl de Deadwood, into the woods, sort sur le label Carogna Record. Le deuxième album est maintenant en phase de préparation. Jérémy participe aussi à extreme night fever (Cirque Inextremiste).

« L’acrobate marche en rythme et danse, à la fois libre et solide, paradoxalement enracinée sur son fil. En guerrière, elle brave la pesanteur  quand celui-ci s’affaisse, s’incline et s’assouplit : elle s’y trouve soudain forcée d’y assumer un autre équilibre. Cette « fille du renard pâle » fait de l’une des plus anciennes disciplines du cirque, un langage bien à elle. »
Télérama, OCT. 19

Distributions Crédits

création collective sous la direction artistique de Johanne Humblet
collaboration à la mise en scène Yann Ecauvre
collaboration artistique Maxime Bourdon
création musicale Deadwood
filambule Johanne Humblet
chanteuse Violette Legrand
régie générale et plateau, construction Steve Duprez
création sonore Jérémy Manche, Mathieu Ryo
création lumière Clément Bonnin, David Baudenon
costumes Solenne Capmas
chausson de fil Maison Clairvoy
construction Fil Instable Sud Side
logistique Romane Vanderstichele
administration, production Bérénice Riollet

 

 

production Les filles du renard pâle
aide à la création Ministère de la Culture‑DGCA, DRAC du Grand‑Est, Région Grand‑Est, Département de la Marne
coproduction et accueil en résidence Bonlieu Scène nationale Annecy, Le PALC ‑ Furies, Pôle national des Arts du Cirque et de la Rue en Préfiguration, Cirque Jules Verne, Pôle national des Arts du Cirque et de la Rue d’Amiens, CIRCA, Pôle national Cirque Auch, La Verrerie, Pôle national Cirque Occitanieco
production et préachat Éclat(s) de rue ‑ ville de Caen, Les Halles de Schaerbeek ‑ Bruxelles
soutiens et accueil en résidence La Cascade, Pôle national Cirque Ardèche‑Auvergne‑Rhône‑Alpes, Cirk’éole, Le Boulon, Centre national des Arts de la Rue et de l’Espace Public, Académie Fratellini
avec le soutien des Scènes de rue de Mulhouse

Biographie

Les filles du renard pâle sont deux amies de longue date, Virginie Fremaux et Johanne Humblet qui sont à l’initiative de la création de la compagnie Les filles du renard pâle. Elles se sont rencontrées lors de leur formation professionnelle à l’Académie Fratellini. Virginie Fremaux s’est axée vers le graphisme. Elle est la créatrice graphique de la compagnie. Les projets artistiques des filles du renard pâle sont portés par Johanne Humblet qui réalise différentes formes de performances funambules. Toutes les rencontres et expériences diverses sur le fil ont donné envie à Johanne Humblet d’aller plus loin dans ses recherches. Son travail et sa démarche artistique, au sein de la compagnie, sont dans le dépassement de soi, chercher les limites et les repousser, le tout dans une volonté tenace de partage artistique, de rencontres et d’échanges. Johanne veut aller toujours plus loin, toujours plus haut…

 

Un fil. 12 mm de diamètre. En équilibre, Johanne Humblet trace son parcours sur cette ligne droite. Elle fait ses débuts à l’École de Cirque de Bruxelles, passe par l’Espace Catastrophe, puis, en 2003, quitte sa Belgique natale pour Paris. Elle y intègre, pour 4 années, la formation professionnelle de l’Académie Fratellini et y obtient son Diplôme du Métier des Arts du Cirque. Attirée par la grande hauteur, Johanne teste, joue et explore toutes les possibilités qu’offre ce partenaire métallique. Sur scène avec, entre autres, Komplex Kapharnaüm, Cirque Bijou (UK), Cie Barolosolo, Sodade du Cirque Rouages, Soritat de la Cie Timshel, La Quincaillerie Lamoureux de la Cie Max et Maurice, Les Cabanons du Buren Cirque, London 2012 avec la Cie Les Colporteurs. Sur écran avec, entre autres, le court‑métrage Les acrobatiques – Le fil de Catherine Cabrol, et le film L’affaire Farewell de Christian Carion. Aujourd’hui implantée en France, et riche de son expérience, Johanne évolue avec toujours autant de plaisir sur ces fils tendus.

 

Musicienne, chanteuse issue d’une scène rock’n’roll et électrique, Violette Legrand débute dans le groupe punk Cherry Banana and the Splits. Elle découvre le milieu du cirque avec la compagnie Cheptel Aleïkoum où elle rencontre Rémi Sciuto avec lequel elle monte un trio jazz pour Le Repas. Arrive ensuite Yann Ecauvre avec lequel elle collabore pour divers projets (Extension, Extrem Night Fever…). Elle accompagne également la compagnie de bascules La GrosseB dans la comédie musicale déjantée Insert Coin. Violette a également chanté dans le groupe Magnétic Ensemble et a accompagné en musique Tatiana Mosio Bongonga et Johanne Humblet pour des performances sur le fil. Elle crée avec Jérémy Manche le duo blues électro Deadwood.

 

Passionné par la musique Jérémy Manche oriente ses études en musicologie afin d’acquérir des bases en histoire de la musique et en commentaire d’écoute. Il intègre en 2009 la section musique actuelle du Conservatoire national de Lyon afin de développer son projet électro indus noise rock Deadwood. En parallèle il intègre le monde du cirque et accompagne en live les spectacles de la compagnie BAM et Insert Coin de lagrosse B. En 2015 le premier vinyl de Deadwood, into the woods, sort sur le label Carogna Record. Le deuxième album est maintenant en phase de préparation. Jérémy participe aussi à extreme night fever (Cirque Inextremiste).

La presse en parle

« L’acrobate marche en rythme et danse, à la fois libre et solide, paradoxalement enracinée sur son fil. En guerrière, elle brave la pesanteur  quand celui-ci s’affaisse, s’incline et s’assouplit : elle s’y trouve soudain forcée d’y assumer un autre équilibre. Cette « fille du renard pâle » fait de l’une des plus anciennes disciplines du cirque, un langage bien à elle. »
Télérama, OCT. 19