AURORES

C’est sous la baguette de son nouveau chef d’origine néerlandaise que nous retrouvons l’Orchestre des Pays de Savoie. Pianiste, organiste et compositeur, Pieter-Jelle de Boer est un musicien complet et raffiné. Pour ce voyage musical et historique passionnant, il s’entoure de deux prestigieux solistes français : le pianiste mondialement reconnu Roger Muraro et le jeune et brillant trompettiste Romain Leleu.

Feinte légèreté d’un Divertimento galant pour orchestre à cordes d’un Mozart de seize ans, humour acide aux accents évocateurs du cinéma muet dans le Concerto pour piano no 1 de Chostakovitch, puissant choral à la trompette de la Symphonie no 2 de Honegger redonnant l’espoir dans les heures sombres de l’Occupation… De sa baguette, le chef invite solistes et orchestre-personnages à dévoiler un récit contrasté, d’une grande richesse émotionnelle.

Au programme Mozart – Divertimento en ré majeur no 1, K 136 | Chostakovitch – Concerto pour piano, trompette et orchestre à cordes en do mineur no 1, op. 35 | Honegger – Symphonie no 2 pour cordes et trompette ad libitum, H 153

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
28 août à 9h
fermer
SAM.5 MARS
À 20H30
DURÉE 1H10 (HORS ENTRACTE)
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

avec Romain Leleu (trompette) et Roger Muraro (piano)

Romain Leleu est considéré, grâce à son jeu alliant virtuosité et élégance, comme l’un des meilleurs interprètes de sa génération. Élu « révélation soliste instrumental » par les Victoires de la musique classique en 2009, il se produit en soliste sur les cinq continents, tant en récital qu’accompagné des plus grands orchestres. En tant que chambriste, il partage la scène avec Thierry Escaich, François Dumont, Ibrahim Maalouf, Frank Braley… Formé dans la tradition de l’école française de trompette, Romain Leleu est un musicien aventureux qui aime explorer de nouveaux répertoires. Il est dédicataire de nombreuses œuvres de compositeurs d’aujourd’hui comme Martin Matalon, Philippe Hersant, Karol Beffa, Jean-Baptiste Robin… Il crée en 2010 l’Ensemble Convergences, quintette à cordes composé de musiciens issus des grands orchestres français, avec lequel il revisite les grands classiques de la musique savante et populaire. Sa discographie enregistrée chez Sony et Aparté rencontre un réel engouement public et médiatique. Son enregistrement des grands concertos classiques (Haydn, Hummel, Neruda) est récompensé par le Classique d’or RTL, 5 de diapason, Pizzicato, Resmusica.
En 2018-2019, Romain Leleu a joué le Concerto de Haydn avec Rubinstein Philharmonie de Lodz en Pologne et enregistré le Concerto de Shostakovich avec Frank Braley et l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie ; il tourna avec Thierry Escaich à travers la France et à la Philharmonie du Luxembourg ; et a tourné également en Russie et au Liban dans le programme Inspirations avec l’Ensemble Convergences. Il a été en tournée de récitals avec piano ou avec orgue aux États-Unis, à Taïwan.
Romain Leleu est professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, et directeur de collection aux Éditions Gérard Billaudot Paris. Romain Leleu est membre du Bureau Export et Yamaha Performing Artist.

Né à Lyon en 1959 de parents vénitiens, Roger Muraro entreprend dans sa ville natale des études de saxophone avant de découvrir le piano en autodidacte. A 19 ans, il entre dans la classe d’Yvonne Loriod au Conservatoire de Paris et fait la connaissance d’Olivier Messiaen. Il s’impose très tôt comme l’un des interprètes majeurs du compositeur français et lui consacre en 2001 une intégrale de son œuvre pour piano seul qui fait l’unanimité de la critique. Son exécution des Vingt Regards sur l’Enfant Jésus ou encore du Catalogue d’oiseaux est considérée non seulement comme une gageure, mais comme une appropriation intime de l’œuvre de Messiaen à laquelle il s’identifie totalement.
Doté d’une technique éblouissante, étudiant plusieurs années avec Eliane Richepin – il a été lauréat des concours Tchaïkovsky de Moscou et Franz Liszt de Parme – son jeu se met toujours au service de la poésie et de la sincérité. Son art à la fois onirique et lucide, imaginatif et rigoureux s’applique tout autant à Moussorgsky, Ravel, Albeniz, Rachmaninov, Debussy, qu’à Beethoven, Chopin, Liszt, Schumann dont il sait dégager l’émotion, les couleurs, le romantisme à fleur de peau et les ambiances sonores.
Accueilli en récital dans les plus grandes salles du monde, il collabore avec les plus grands chefs d’orchestre ainsi qu’avec les plus prestigieuses formations.
La discographie de Roger Muraro est essentiellement disponible chez Universal où il a enregistré l’intégrale de l’œuvre pour piano solo de Messiaen, un coffret Regards sur le XXe siècle qui rassemble Bartok, Boulez, Dutilleux, Ives, Jolas, Schoenberg, Tremblay et Messiaen dans un hommage à Claude Helffer, la Symphonie fantastique de Berlioz dans la transcription pour piano seul de Liszt ou encore les deux concertos de Ravel, entre autres.
Au mois de juin 2017, Roger Muraro a assuré à Tokyo la création mondiale d’une œuvre d’Olivier Messiaen pour piano solo (Fauvettes de l’Hérault – concert des garrigues) d’après les esquisses retrouvées dans les archives du compositeur à la Bibliothèque nationale de France et qu’il a rassemblées, reprise en février 2018 à Paris au Festival Présences. Cet ouvrage a été publié en première mondiale par harmonia mundi en novembre 2018.
Éclectique, ouvert sur un monde musical le plus large qui soit, Roger Muraro enseigne désormais aux étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Distributions Crédits

avec Romain Leleu (trompette) et Roger Muraro (piano)

Biographie

Romain Leleu est considéré, grâce à son jeu alliant virtuosité et élégance, comme l’un des meilleurs interprètes de sa génération. Élu « révélation soliste instrumental » par les Victoires de la musique classique en 2009, il se produit en soliste sur les cinq continents, tant en récital qu’accompagné des plus grands orchestres. En tant que chambriste, il partage la scène avec Thierry Escaich, François Dumont, Ibrahim Maalouf, Frank Braley… Formé dans la tradition de l’école française de trompette, Romain Leleu est un musicien aventureux qui aime explorer de nouveaux répertoires. Il est dédicataire de nombreuses œuvres de compositeurs d’aujourd’hui comme Martin Matalon, Philippe Hersant, Karol Beffa, Jean-Baptiste Robin… Il crée en 2010 l’Ensemble Convergences, quintette à cordes composé de musiciens issus des grands orchestres français, avec lequel il revisite les grands classiques de la musique savante et populaire. Sa discographie enregistrée chez Sony et Aparté rencontre un réel engouement public et médiatique. Son enregistrement des grands concertos classiques (Haydn, Hummel, Neruda) est récompensé par le Classique d’or RTL, 5 de diapason, Pizzicato, Resmusica.
En 2018-2019, Romain Leleu a joué le Concerto de Haydn avec Rubinstein Philharmonie de Lodz en Pologne et enregistré le Concerto de Shostakovich avec Frank Braley et l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie ; il tourna avec Thierry Escaich à travers la France et à la Philharmonie du Luxembourg ; et a tourné également en Russie et au Liban dans le programme Inspirations avec l’Ensemble Convergences. Il a été en tournée de récitals avec piano ou avec orgue aux États-Unis, à Taïwan.
Romain Leleu est professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, et directeur de collection aux Éditions Gérard Billaudot Paris. Romain Leleu est membre du Bureau Export et Yamaha Performing Artist.

Né à Lyon en 1959 de parents vénitiens, Roger Muraro entreprend dans sa ville natale des études de saxophone avant de découvrir le piano en autodidacte. A 19 ans, il entre dans la classe d’Yvonne Loriod au Conservatoire de Paris et fait la connaissance d’Olivier Messiaen. Il s’impose très tôt comme l’un des interprètes majeurs du compositeur français et lui consacre en 2001 une intégrale de son œuvre pour piano seul qui fait l’unanimité de la critique. Son exécution des Vingt Regards sur l’Enfant Jésus ou encore du Catalogue d’oiseaux est considérée non seulement comme une gageure, mais comme une appropriation intime de l’œuvre de Messiaen à laquelle il s’identifie totalement.
Doté d’une technique éblouissante, étudiant plusieurs années avec Eliane Richepin – il a été lauréat des concours Tchaïkovsky de Moscou et Franz Liszt de Parme – son jeu se met toujours au service de la poésie et de la sincérité. Son art à la fois onirique et lucide, imaginatif et rigoureux s’applique tout autant à Moussorgsky, Ravel, Albeniz, Rachmaninov, Debussy, qu’à Beethoven, Chopin, Liszt, Schumann dont il sait dégager l’émotion, les couleurs, le romantisme à fleur de peau et les ambiances sonores.
Accueilli en récital dans les plus grandes salles du monde, il collabore avec les plus grands chefs d’orchestre ainsi qu’avec les plus prestigieuses formations.
La discographie de Roger Muraro est essentiellement disponible chez Universal où il a enregistré l’intégrale de l’œuvre pour piano solo de Messiaen, un coffret Regards sur le XXe siècle qui rassemble Bartok, Boulez, Dutilleux, Ives, Jolas, Schoenberg, Tremblay et Messiaen dans un hommage à Claude Helffer, la Symphonie fantastique de Berlioz dans la transcription pour piano seul de Liszt ou encore les deux concertos de Ravel, entre autres.
Au mois de juin 2017, Roger Muraro a assuré à Tokyo la création mondiale d’une œuvre d’Olivier Messiaen pour piano solo (Fauvettes de l’Hérault – concert des garrigues) d’après les esquisses retrouvées dans les archives du compositeur à la Bibliothèque nationale de France et qu’il a rassemblées, reprise en février 2018 à Paris au Festival Présences. Cet ouvrage a été publié en première mondiale par harmonia mundi en novembre 2018.
Éclectique, ouvert sur un monde musical le plus large qui soit, Roger Muraro enseigne désormais aux étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.