À VUE

Un bric-à-brac d’objets très ordinaires, deux magiciens et un quatuor de comparses affairés… êtes-vous prêts à douter de vos yeux ? À renoncer à comprendre ? À vous laisser séduire ? Les as de la magie performative vont vous emmener au-delà du réel… bluffant !

On ne vous cachera rien : tout est là, bien en vue, résolument banal. Jusqu’à ce que les cartes se brouillent, que l’incongru s’installe et que la quintessence magique surgisse de l’innocent ordinaire. L’ombre chinoise devient concrète, les objets s’émancipent, le trouble s’installe. La Cie 32 Novembre, plébiscitée par le public il y a trois ans pour cette création made in Annecy, revient à Bonlieu pour notre plus grand plaisir. Il faut tout un art pour réaliser l’impossible !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
27 août à 9h
fermer
made in Annecy
à voir en famille
MAR.24 | MER.25 | JEU.26 JAN.
À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
DURÉE 1H
À PARTIR DE 10 ANS
LIEUPETITE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

interprétation, conception, écriture Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein
co-écriture et mise en jeu Fabien Palin
création sonore en live Marc Arrigoni
création lumière Samaël Steiner
création costumes Sigolène Petey
techniciens-interprètes-complices Marc Arrigoni, Marianne Carriau, Gaspard Mouillot et Aude Soyer
régie générale Aude Soyer et/ou Adrien Wernert
construction et suivi technique Nicolas Picot, Victor Maillardet, Jeremie Hazael-Massieux
production et diffusion Geneviève Clavelin
production et administration Pauline Horteur

 

 

coproduction Bonlieu, Scène nationale à Annecy, Les Subsistances, Lyon, Théâtre du Vellein à Villefontaine, Groupe des 20, Scènes publiques Auvergne Rhône-Alpes, Dispositif Créa-Diff. Théâtre des Collines, Cran-Gevrier, L’Esplanade du Lac, Divonne-les-Bains, Centre social et culturel du Parmelan (73)
avec le soutien Groupe des 20, Auvergne Rhône-Alpes, Région Auvergne Rhône-Alpes Aide aux équipes artistiques, DRAC région Auvergne Rhône-Alpes – Aide à la création Ville d’Annecy – Soutien à la création, Conseil Départemental Haute Savoie – Dispositif résidence association DGCA – Ministère de la Culture – Aide à la création, Adami – Aide à la création, Le Polaris de Corbas – aide à la reprise

La Cie 32 Novembre souhaite se défaire des archétypes associés à la magie et déjouer les protocoles. Tout comme le cirque a fait sa révolution, l’art magique, est à ce jour en pleine renaissance. Sans cesse en quête de distorsion des codes traditionnels, la Cie compose une magie, offrant de nouvelles formes de théâtralité. Par cette discipline technique se suffisant à elle- même, la Cie 32 Novembre expérimente une magie résolument contemporaine et performative.
À l’origine de la compagnie, deux artistes magiciens passionnés : Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein. Tous deux fascinés par leurs univers réciproques, ils décident de créer leur compagnie pour explorer un univers commun.
Ils cofondent la Compagnie 32 novembre en 2011 et le premier spectacle : CloC voit le jour en novembre 2014. Pièce pour deux magiciens, CloC conte l’évasion de deux individus piégés par un quotidien réglé. Ils défient la monotonie et les rouages du temps qui passe, ils se réfugient dans un monde surréaliste, sorte de chaos onirique et poétique. La magie à l’échelle des objets est alors au service du propos.
Après quatre années de tournées de CloC, ils poursuivent leur démarche de création et souhaitent désormais placer la magie au cœur de leur recherche, comme une fin et non un moyen ou un effet spécial. Dans À VUE, Magie performative, ils expérimentent une magie à l’échelle des corps.
Les plastiques utilisés par la compagnie sont recyclés en partenariat avec la compagnie 100 racines.

Maxime Delforges est un artiste atypique qui s’intéresse, très jeune, aux arts mais aussi aux techniques du Spectacle vivant. Il se tourne tout naturellement vers la création et se forme à l’Institut Général des Techniques du Spectacle à Grenoble où il obtient son diplôme en 2009. Cette formation en alternance au Centre Dramatique National des Alpes (CDNA) lui permet de participer aux processus de création lumière des spectacles de metteurs en scène tels que Laurent Pelly et Jacques Osinski. Maxime pratique de concert la magie, le théâtre et le mime qu’il apprend à l’école du mime Marceau. Au gré de ses premières créations, il participe aux championnats de France de magie et obtient plusieurs prix en 2005 et 2006 pour son numéro de grande illusion Imagine. Il crée avec Cédric Bertolino et Léopoldine le numéro Parenthèse cubique qui lui vaut d’une part d’être récompensé par ses pairs dans la catégorie « illusion » avec le titre de champion de France en 2010, puis celui de champion d’Europe en 2011 et enfin celui de vice-champion du monde obtenu à Blackpool en 2012. Le numéro s’envole pour la Chine où il obtient le Gold Prize au Shangaï International Magic Festival et obtient par ailleurs, entre autres prix, un Mandrake d’or en 2016. Porté par une envie de s’exprimer autrement que par le biais de la magie moderne, il cofonde en 2012 avec Jérôme Helfenstein la Cie 32 novembre avec une première création en 2014. Cloc, pièce pour 2 magiciens, conte l’aventure de deux individus englués dans un dédale surréaliste où la magie s’exprime comme un support au service du propos. L’aventure se poursuit avec la création de À vue en 2019 où les expérimentations magiques se succèdent dans une magie dite performative. Maxime fait partie de cette génération d’artistes qui souhaitent tordre les codes et emmener l’art de la magie vers de nouveaux horizons.

Jérôme Helfenstein est originaire de Haute-Savoie (Annecy). Magicien autodidacte, c’est aux pieds des montagnes qu’il se forme également aux arts du cirque au sein de l’école de cirque d’Annecy. Intéressé par la magie, la jonglerie et le croisement des écritures, il fonde en 1994 avec ses complices de l’école la Cie « Éclats de cirque ». De petits spectacles en manifestations plus importantes Jérôme se lance en douceur dans la magie. Les récompenses suivent très vite : 1er prix aux championnats de France de magie « close-up » (2000), « Mandrake d’Or » (2006 et 2012), Lauréat des Monte Carlo Magic Stars (2007)… La machine est en marche et sa reconnaissance Internationale débute avec les numéros visuels L’infini (2003), Ombres et Lumières (2004), Voyageurs égarés (2006) et les Chapeaux Blancs (2010). Ces spectacles joués depuis plus de 15 ans participeront à l’émergence d’une magie résolument actuelle dans la sphère du monde magique. En 2012, il est récompensé par ses pairs et obtient à Blackpool en Angleterre le titre de vice-champion du monde de « magie générale » en duo avec son comparse Claude Brun. Artiste pluridisciplinaire Jérôme Helfenstein, en quête de faire bouger les cadres traditionnels de l’illusionnisme, oriente sa recherche vers une écriture plus singulière de la magie. Ainsi voit le jour la Cie 32 Novembre (2012) et le spectacle CloC (2014). Une pièce pour deux magiciens créés avec son acolyte Maxime Delforges. Fort du succès de cette pièce aux allures surréalistes le duo de magiciens s’entoure d’une équipe de techniciens complices et poursuit ses expérimentations magique avec la création du spectacle À Vue. Magie performative(2019).

« Un drôle de bric-à-brac pour un spectacle hors du commun, qui déjoue tout ce qu’on peut imaginer ! Jérôme Helfenstein et Maxime Delforges, deux artistes visuels indisciplinés (souvenons-nous de Cloc, 2014), s’affairent autour d’une palette couverte de matériaux de toutes sortes, tout juste tombée du camion. Les deux comparses, manutentionnaires de l’illusion, manipulent et métamorphosent à vue chaque objet. Ils jouent avec leurs corps, leurs identités, celles des régisseurs aussi, omniprésents sur la scène, dans d’invraisemblables numéros d’équilibre, de lévitation et d’évasion, ajoutant au spectaculaire des notes de poésie et de burlesque. Ils contrecarrent notre raison et notre imperturbable logique dans un spectacle loin des archétypes de la magie. »
Télérama, Thierry Voisin

CLUB CRÉATION

Distributions Crédits

interprétation, conception, écriture Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein
co-écriture et mise en jeu Fabien Palin
création sonore en live Marc Arrigoni
création lumière Samaël Steiner
création costumes Sigolène Petey
techniciens-interprètes-complices Marc Arrigoni, Marianne Carriau, Gaspard Mouillot et Aude Soyer
régie générale Aude Soyer et/ou Adrien Wernert
construction et suivi technique Nicolas Picot, Victor Maillardet, Jeremie Hazael-Massieux
production et diffusion Geneviève Clavelin
production et administration Pauline Horteur

 

 

coproduction Bonlieu, Scène nationale à Annecy, Les Subsistances, Lyon, Théâtre du Vellein à Villefontaine, Groupe des 20, Scènes publiques Auvergne Rhône-Alpes, Dispositif Créa-Diff. Théâtre des Collines, Cran-Gevrier, L’Esplanade du Lac, Divonne-les-Bains, Centre social et culturel du Parmelan (73)
avec le soutien Groupe des 20, Auvergne Rhône-Alpes, Région Auvergne Rhône-Alpes Aide aux équipes artistiques, DRAC région Auvergne Rhône-Alpes – Aide à la création Ville d’Annecy – Soutien à la création, Conseil Départemental Haute Savoie – Dispositif résidence association DGCA – Ministère de la Culture – Aide à la création, Adami – Aide à la création, Le Polaris de Corbas – aide à la reprise

Biographie

La Cie 32 Novembre souhaite se défaire des archétypes associés à la magie et déjouer les protocoles. Tout comme le cirque a fait sa révolution, l’art magique, est à ce jour en pleine renaissance. Sans cesse en quête de distorsion des codes traditionnels, la Cie compose une magie, offrant de nouvelles formes de théâtralité. Par cette discipline technique se suffisant à elle- même, la Cie 32 Novembre expérimente une magie résolument contemporaine et performative.
À l’origine de la compagnie, deux artistes magiciens passionnés : Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein. Tous deux fascinés par leurs univers réciproques, ils décident de créer leur compagnie pour explorer un univers commun.
Ils cofondent la Compagnie 32 novembre en 2011 et le premier spectacle : CloC voit le jour en novembre 2014. Pièce pour deux magiciens, CloC conte l’évasion de deux individus piégés par un quotidien réglé. Ils défient la monotonie et les rouages du temps qui passe, ils se réfugient dans un monde surréaliste, sorte de chaos onirique et poétique. La magie à l’échelle des objets est alors au service du propos.
Après quatre années de tournées de CloC, ils poursuivent leur démarche de création et souhaitent désormais placer la magie au cœur de leur recherche, comme une fin et non un moyen ou un effet spécial. Dans À VUE, Magie performative, ils expérimentent une magie à l’échelle des corps.
Les plastiques utilisés par la compagnie sont recyclés en partenariat avec la compagnie 100 racines.

Maxime Delforges est un artiste atypique qui s’intéresse, très jeune, aux arts mais aussi aux techniques du Spectacle vivant. Il se tourne tout naturellement vers la création et se forme à l’Institut Général des Techniques du Spectacle à Grenoble où il obtient son diplôme en 2009. Cette formation en alternance au Centre Dramatique National des Alpes (CDNA) lui permet de participer aux processus de création lumière des spectacles de metteurs en scène tels que Laurent Pelly et Jacques Osinski. Maxime pratique de concert la magie, le théâtre et le mime qu’il apprend à l’école du mime Marceau. Au gré de ses premières créations, il participe aux championnats de France de magie et obtient plusieurs prix en 2005 et 2006 pour son numéro de grande illusion Imagine. Il crée avec Cédric Bertolino et Léopoldine le numéro Parenthèse cubique qui lui vaut d’une part d’être récompensé par ses pairs dans la catégorie « illusion » avec le titre de champion de France en 2010, puis celui de champion d’Europe en 2011 et enfin celui de vice-champion du monde obtenu à Blackpool en 2012. Le numéro s’envole pour la Chine où il obtient le Gold Prize au Shangaï International Magic Festival et obtient par ailleurs, entre autres prix, un Mandrake d’or en 2016. Porté par une envie de s’exprimer autrement que par le biais de la magie moderne, il cofonde en 2012 avec Jérôme Helfenstein la Cie 32 novembre avec une première création en 2014. Cloc, pièce pour 2 magiciens, conte l’aventure de deux individus englués dans un dédale surréaliste où la magie s’exprime comme un support au service du propos. L’aventure se poursuit avec la création de À vue en 2019 où les expérimentations magiques se succèdent dans une magie dite performative. Maxime fait partie de cette génération d’artistes qui souhaitent tordre les codes et emmener l’art de la magie vers de nouveaux horizons.

Jérôme Helfenstein est originaire de Haute-Savoie (Annecy). Magicien autodidacte, c’est aux pieds des montagnes qu’il se forme également aux arts du cirque au sein de l’école de cirque d’Annecy. Intéressé par la magie, la jonglerie et le croisement des écritures, il fonde en 1994 avec ses complices de l’école la Cie « Éclats de cirque ». De petits spectacles en manifestations plus importantes Jérôme se lance en douceur dans la magie. Les récompenses suivent très vite : 1er prix aux championnats de France de magie « close-up » (2000), « Mandrake d’Or » (2006 et 2012), Lauréat des Monte Carlo Magic Stars (2007)… La machine est en marche et sa reconnaissance Internationale débute avec les numéros visuels L’infini (2003), Ombres et Lumières (2004), Voyageurs égarés (2006) et les Chapeaux Blancs (2010). Ces spectacles joués depuis plus de 15 ans participeront à l’émergence d’une magie résolument actuelle dans la sphère du monde magique. En 2012, il est récompensé par ses pairs et obtient à Blackpool en Angleterre le titre de vice-champion du monde de « magie générale » en duo avec son comparse Claude Brun. Artiste pluridisciplinaire Jérôme Helfenstein, en quête de faire bouger les cadres traditionnels de l’illusionnisme, oriente sa recherche vers une écriture plus singulière de la magie. Ainsi voit le jour la Cie 32 Novembre (2012) et le spectacle CloC (2014). Une pièce pour deux magiciens créés avec son acolyte Maxime Delforges. Fort du succès de cette pièce aux allures surréalistes le duo de magiciens s’entoure d’une équipe de techniciens complices et poursuit ses expérimentations magique avec la création du spectacle À Vue. Magie performative(2019).

La presse en parle

« Un drôle de bric-à-brac pour un spectacle hors du commun, qui déjoue tout ce qu’on peut imaginer ! Jérôme Helfenstein et Maxime Delforges, deux artistes visuels indisciplinés (souvenons-nous de Cloc, 2014), s’affairent autour d’une palette couverte de matériaux de toutes sortes, tout juste tombée du camion. Les deux comparses, manutentionnaires de l’illusion, manipulent et métamorphosent à vue chaque objet. Ils jouent avec leurs corps, leurs identités, celles des régisseurs aussi, omniprésents sur la scène, dans d’invraisemblables numéros d’équilibre, de lévitation et d’évasion, ajoutant au spectaculaire des notes de poésie et de burlesque. Ils contrecarrent notre raison et notre imperturbable logique dans un spectacle loin des archétypes de la magie. »
Télérama, Thierry Voisin

CLUB CRÉATION