TRAIT(S)

Laissez-vous surprendre ! Trait(s) est une expérience de cirque graphique et musical dans laquelle une acrobate se sert du grand anneau de la roue Cyr comme d’un pinceau géant. Dans l’espace, le mouvement se déploie et, au sol, à l’aide de quelques pots de peinture, un immense tableau abstrait et coloré prend forme sous l’impression de la roue.

Ici une figure, là un animal… le spectacle surgit, joyeux et hypnotisant ! Accompagnées par un musicien ingénieux qui revisite l’univers sonore du cirque traditionnel, l’empreinte picturale et la virtuosité du geste créent l’émerveillement. Inspiré par les œuvres des peintres Joan Miró et Vassili Kandinsky, Trait(s) est une ode au désir de s’exprimer et au plaisir d’inventer. Un spectacle dont l’art est la matière !

à voir en famille
SAM.25 ET DIM.26 NOV.
SAM. À 15H30 ET 18H | DIM. À 15H
DURÉE 35 MIN
À PARTIR DE 3 ANS
LIEUFORUM DE BONLIEU

ENTRÉE LIBRE

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
TS 36 29 29 25 18  €
A 29 24 24 14 10  €
B 23 18 18 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Téthys
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Rebelle(s) sans cause
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TBG Tarif Le Brise Glace
(23 € / 21 € / 19 € / 17 € / 17 €)

conception, scénographie, mise en scène Coline Garcia
interprétation Marica Marinoni, Elena Damasio, Robyn Haefeli et Julia Tesson (en alternance)
musique live Jonas Chirouze, Lucas Desroches et Romaric Bories (en alternance)
regard extérieur Nathalie Bertholio
construction Pierre Pailles
régie générale Julie Malka

 

 

production Cie SCoM
coproduction Plateforme 2 pôles cirque en Normandie : Le Brèche à Cherbourg et le cirque Théâtre à Elbeuf, ARCHAOS – Pôle national cirque Marseille, Odyssud – scène conventionnée art enfance et jeunesse Blagnac, CASDDV Espace G.Sadou/La NEF
soutiens et partenaires Créa Kingersheim – Festival MOMIX, Festival Petits et grands, Théâtre d’Angoulême – scène nationale, Le Palc – Pôle national cirque Grand Est, Région Grand Est, CNAC, CIRCa – Pôle national cirque d’Auch, La Grainerie – Fabrique des arts du cirque et de l’itinérance, Cirque Jules Vers – pôle national cirque d’Amiens, Domaine d’O, Théâtre du champ exquis – scène conventionnée d’intérêt national art enfance jeunesse, Ville de Cugnaux

Dans un premier temps, la compagnie SCoM a orienté son travail vers le cirque de création pour le jeune public avec le désir de formuler pour celui-ci une écriture circassienne contemporaine spécifique. Pour cela, Coline Garcia œuvre à la construction de pièces circassiennes très ancrées dans la réalité en plaçant ses processus de création proche d’un travail ethnographique. Les pièces de la compagnie s’appuient donc sur des propos très proches du quotidien des enfants et prend forme au cœur de scénographies brutes, minimales. L’axe majeur des créations jeune public de la compagnie est donc de proposer une esthétique dénuée de naïveté, capable de stimuler l’imagination des enfants, tant dans la projection que dans la réflexion. Par ailleurs, la compagnie défend une réelle volonté de diffusion sur les territoires ruraux. En ce sens, elle travaille à mettre au point des dispositifs portatifs capables de s’adapter à des lieux non équipés. Ceci dans le but de rendre itinérantes des disciplines circassiennes qui ne le sont pas, en l’occurrence la corde lisse. Ce projet d’itinérance des disciplines circassiennes aériennes est un axe cher à la compagnie qui se mobilise concrètement pour la diffusion des nouvelles formes de cirque auprès de publics non-initiés. Enfin, la compagnie SCoM développe une démarche de création militante en faveur de l’égalité femme-homme. Dans sa forme tout d’abord, elle veille scrupuleusement à ne jamais véhiculer – et donc reproduire – des stéréotypes sexués dans ses créations. En outre, elle veille à créer des rôles mixtes dans ses créations. Cette approche singulière sera poussée encore un peu plus loin dans le projet TRAIT(s) avec la mise en place d’un processus de création mixte (une circassienne et un circassien) d’un solo. Enfin, la compagnie développe un projet de création (2023) qui interrogera les manières dont la sexualité (au sens large : drague, séduction, érotisme, pornographie, pratiques sexuelles, orientations et inclinaisons hétérosexuelles, homosexuelles, bisexuelles) et ses représentations (liées aux pratiques) s’articulent avec la domination masculine.

Distribution Crédits

conception, scénographie, mise en scène Coline Garcia
interprétation Marica Marinoni, Elena Damasio, Robyn Haefeli et Julia Tesson (en alternance)
musique live Jonas Chirouze, Lucas Desroches et Romaric Bories (en alternance)
regard extérieur Nathalie Bertholio
construction Pierre Pailles
régie générale Julie Malka

 

 

production Cie SCoM
coproduction Plateforme 2 pôles cirque en Normandie : Le Brèche à Cherbourg et le cirque Théâtre à Elbeuf, ARCHAOS – Pôle national cirque Marseille, Odyssud – scène conventionnée art enfance et jeunesse Blagnac, CASDDV Espace G.Sadou/La NEF
soutiens et partenaires Créa Kingersheim – Festival MOMIX, Festival Petits et grands, Théâtre d’Angoulême – scène nationale, Le Palc – Pôle national cirque Grand Est, Région Grand Est, CNAC, CIRCa – Pôle national cirque d’Auch, La Grainerie – Fabrique des arts du cirque et de l’itinérance, Cirque Jules Vers – pôle national cirque d’Amiens, Domaine d’O, Théâtre du champ exquis – scène conventionnée d’intérêt national art enfance jeunesse, Ville de Cugnaux

Biographie

Dans un premier temps, la compagnie SCoM a orienté son travail vers le cirque de création pour le jeune public avec le désir de formuler pour celui-ci une écriture circassienne contemporaine spécifique. Pour cela, Coline Garcia œuvre à la construction de pièces circassiennes très ancrées dans la réalité en plaçant ses processus de création proche d’un travail ethnographique. Les pièces de la compagnie s’appuient donc sur des propos très proches du quotidien des enfants et prend forme au cœur de scénographies brutes, minimales. L’axe majeur des créations jeune public de la compagnie est donc de proposer une esthétique dénuée de naïveté, capable de stimuler l’imagination des enfants, tant dans la projection que dans la réflexion. Par ailleurs, la compagnie défend une réelle volonté de diffusion sur les territoires ruraux. En ce sens, elle travaille à mettre au point des dispositifs portatifs capables de s’adapter à des lieux non équipés. Ceci dans le but de rendre itinérantes des disciplines circassiennes qui ne le sont pas, en l’occurrence la corde lisse. Ce projet d’itinérance des disciplines circassiennes aériennes est un axe cher à la compagnie qui se mobilise concrètement pour la diffusion des nouvelles formes de cirque auprès de publics non-initiés. Enfin, la compagnie SCoM développe une démarche de création militante en faveur de l’égalité femme-homme. Dans sa forme tout d’abord, elle veille scrupuleusement à ne jamais véhiculer – et donc reproduire – des stéréotypes sexués dans ses créations. En outre, elle veille à créer des rôles mixtes dans ses créations. Cette approche singulière sera poussée encore un peu plus loin dans le projet TRAIT(s) avec la mise en place d’un processus de création mixte (une circassienne et un circassien) d’un solo. Enfin, la compagnie développe un projet de création (2023) qui interrogera les manières dont la sexualité (au sens large : drague, séduction, érotisme, pornographie, pratiques sexuelles, orientations et inclinaisons hétérosexuelles, homosexuelles, bisexuelles) et ses représentations (liées aux pratiques) s’articulent avec la domination masculine.