LE CHAT

Une pièce sur le harcèlement, l’humiliation, la stigmatisation en milieu scolaire mais aussi sur l’impuissance des adultes face à cette violence. Un petit bijou hyperréaliste, écrit à partir des témoignages de jeunes collégiens. Tout y est : le langage parfois cru des ados, leur difficulté à prendre conscience des sévices subis ou donnés, la complexité du passage de l’enfance à l’âge adulte. Ce chat est de toute beauté !

Tout débute avec un animal mal en point retrouvé devant le collège dont le sauvetage va créer désaccords et hostilités entre deux jeunes filles. Simultanément, on accompagne Louna, collégienne en conflit avec ses amies, que l’équipe pédagogique de l’établissement tente d’aider. Les deux récits se mêlent et s’ensuit une cascade de réactions qui déclenchent animosité, violence et incompréhensions. Tout cela alors qu’avant tout… ce sont juste des gens qui veulent sauver un chat !

 

 


 

 

Dans le cadre des « Chemins de la culture », financés pas le Département de la Haute-Savoie, l’équipe du spectacle Le Chat donnera des ateliers pendant une semaine au collège Jacques Prévert de Meythet et une semaine au collège des Barattes d’Annecy-le-Vieux. Une représentation de la pièce aura lieu dans chaque collège pour les élèves et les équipes pédagogiques. 

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels
je suis abonné
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
plus disponible
je réserve
fermer
à voir en famille

REPRÉSENTATION SUPPLÉMENTAIRE

UNE REPRÉSENTATION SUPPLÉMENTAIRE A ÉTÉ RAJOUTÉE
À CELLES INITIALEMENT PRÉVUES
REPRÉSENTATION SUPPLÉMENTAIRE :

LUN.16 OCT. À 19H
À BONLIEU SCÈNE NATIONALE

MER.11 | VEN.13
ET LUN.16 OCT.
SALLE DE CRÉATION - BONLIEU

JEU.12 OCT.
LE MIKADO - MJC CENTRE SOCIAL - SITE NOVEL
À 19H
DURÉE 1H
À PARTIR DE 11 ANS
LIEUMER.11 | VEN.13 ET LUN.16 OCT.
BONLIEU - SALLE DE CRÉATION

JEU.12 OCT.
LE MIKADO - MJC CENTRE SOCIAL - SITE NOVEL

TARIF C

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
TS 36 29 29 25 18  €
A 29 24 24 14 10  €
B 23 18 18 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Téthys
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Rebelle(s) sans cause
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TBG Tarif Le Brise Glace
(23 € / 21 € / 19 € / 17 € / 17 €)

texte François Hien en partenariat avec les élèves du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin
mise en scène Yann Lheureux en partenariat avec les élèves du collège Évariste Galois de Meyzieu
avec Yann Lheureux, Marin Moreau, Florianne Vilpont
costumes Paul Andriamanana Rasoariaramanana
scénographie Benjamin Lebreton
lumières Romain de Lagarde
son Baptiste Tanné
avec l’aide précieuse de Baptiste Tanné
remerciements Léa Barbier, Flore Charbouillot et Mathilde Régnier

 

 

production l’association pratique et l’harmonie communale
coproduction les Célestins, Théâtre de Lyon, le Centre Culturel Communal Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin, la Machinerie – Théâtre de Vénissieux
soutien en résidence du Théâtre Municipal d’Aurillac
avec l’aide de la Fondation Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

Après des études de montage à l’Insas, en Belgique, François Hien est devenu réalisateur de documentaires : Brice Guilbert, le Bel Age, Saint-Marcel – Tout et rien voir, Kustavi, et Kaïros. Il a aussi réalisé plusieurs fictions, notamment Félix et les lois de l’inertie en 2014, et Le guide, court-métrage tourné dans le sud marocain. En 2019, il achève le film Après la fin, fiction réalisée à partir d’images trouvées sur internet. Tous ces films ont circulé dans de nombreux festivals, notamment le FIPA (Biarritz), le RIDM (Montréal), Filmer à tout prix (Bruxelles), le GFFIS (Séoul), Le court en dit long (Paris), DIFF (Dubaï)… Il écrit en 2016 La Crèche, son premier texte de théâtre, accompagné d’un essai sur le même sujet : Retour à Baby-Loup. Avec Nicolas Ligeon, il créé la compagnie L’Harmonie Communale, destinée à porter sur scène ses pièces. La Crèche (théâtre de l’Elysée, 2019 – reprise au théâtre du Point du Jour en 2020), Olivier Masson doit-il mourir ? (théâtre des Célestins, janvier 2020), La Peur (théâtre des Cémestins, novembre 2021). Avec le Collectif X, il mène de 2017 à 2019 une résidence artistique dans le quartier de La Duchère, dont il tire une pièce, L’affaire Correra, reprise au TNP en 2021. En collaboration avec l’Opéra de Lyon, il mène de 2019 à 2021 un projet autour de la révolte des Canuts, Échos de la Fabrique, qui fera l’objet d’un spectacle au printemps 2021. Certains de ses textes sont portés aux plateaux par d’autres metteurs en scène : Jean-Christophe Blondel (La Honte, CDN Poitou-Charentes), Julie Guichard (Gestion de Colère, Festival En Actes). Ses pièces ont été repérées par de nombreux comités de lecture (théâtre de l’Ephémère, théâtre de la Tête Noire, CDN Poitou-Charentes, A mots Découverts…). Il est auteur pour le Collectif X, la compagnie Les Non-Alignés, pour le duo de marionnettistes JuscoMama, ainsi que pour Angélique Clairand et Eric Massé, de la compagnie des Lumas. À partir de 2020, il est artiste-compagnon du théâtre La Mouche à Saint-Genis Laval, du Centre Culturel Charlie Chaplin, Scène Régionale, à Vaulx-en-Velin et du théâtre des Célestins de Lyon. En avril 2020 sort, aux Editions du Rocher, son premier roman : Les Soucieux.

 

Après des études musicales, Yann Lheureux se tourne vers le théâtre, et sort de l’ENSATT en 2004. Il joue ensuite entre autres avec Anne-Laure Liégeois (Dom Juan), Adel Hakim (Les principes de la foi), Raúl Osorio (Le séducteur), Cyril Cotinaut (Agamemnon, Electre, Oreste, Bérénice, Timon d’Athènes), Étienne Gaudillère (Pale Blue Dot), Anne Monfort (Sous la glace, Next Door, Si c’était à refaire, Ranger [sa vieille maîtresse]), Galin Stoev (Le triomphe de l’amour), Édouard Signolet (Hänsel et Gretel, Sporting Club), François Hien et l’Harmonie Communale (La Crèche – Mécanique d’un conflit), ainsi qu’avec David Mambouch (Noires pensées mains fermes…) et Catherine Hargreaves (La ballade du vieux marin, Cargo), au sein de la compagnie les 7 sœurs. Il participe de l’aventure des 7 Sœurs à sa création, et dans ce cadre, il est l’un des co-metteurs en scène avec Blandine Pinon de L’un de nous ne peut être faux (l’Élysée 2008) et Le refuge (CCN Rillieux-la-Pape 2009), puis Sucre de pastèque d’après Richard Brautigan (NTH8, Lyon, Mairies de Lyon (festival Avril), et Le Granit (Scène Nationale de Belfort, 2010). Il crée en 2014 sa compagnie, l’association pratique, avec laquelle il crée La Mort de Danton au théâtre de l’Élysée, Lyon, repris ensuite à Un Festival à Villerville, ainsi qu’Une Saison en Enfer, créé à Un Festival à Villeréal, et repris à l’Élysée et à la Loge à Paris, et en tournée dans les villages du Lot-et-Garonne en partenariat avec la compagnie Vous Êtes Ici, ainsi que dans d’autres lieux. Une version concert d’Une Saison en Enfer voit le jour en 2019 au Cheylard, en Ardèche, avec un chœur amateur, et repris ensuite en 2020 au T° – CDN de Tours. En 2020, il met en scène Du Cœur, une adaptation de Husbands de John Cassavetes, accompagné par le NTH8 (Lyon), le ThéâtredelaCité – CDN de Toulouse-Occitanie, et Bonlieu Scène nationale Annecy. Parallèlement à ses activités de comédien et de metteur en scène, Yann Lheureux a aussi une grande activité pédagogique, via le TNP – Villeurbanne, le Théâtre de Vénissieux, le Théâtre des Ateliers, le TNG-Lyon, le Granit – Scène Nationale de Belfort, la Comédie de Valence, le Théâtre Olympia – CDN de Tours, en collèges, en lycées, pour des groupes amateurs adultes. Il a aussi dirigé des ateliers autour de l’art oratoire.

« Un petit bijou hyperréaliste. Tout y est, le langage parfois cru des ados, propre aux différents lieux et situations, et les références aux codes des adultes entre eux. »
Le Progrès, 28 JAN.2022

département haute savoie
Le Mikado

Distribution Crédits

texte François Hien en partenariat avec les élèves du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin
mise en scène Yann Lheureux en partenariat avec les élèves du collège Évariste Galois de Meyzieu
avec Yann Lheureux, Marin Moreau, Florianne Vilpont
costumes Paul Andriamanana Rasoariaramanana
scénographie Benjamin Lebreton
lumières Romain de Lagarde
son Baptiste Tanné
avec l’aide précieuse de Baptiste Tanné
remerciements Léa Barbier, Flore Charbouillot et Mathilde Régnier

 

 

production l’association pratique et l’harmonie communale
coproduction les Célestins, Théâtre de Lyon, le Centre Culturel Communal Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin, la Machinerie – Théâtre de Vénissieux
soutien en résidence du Théâtre Municipal d’Aurillac
avec l’aide de la Fondation Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

Biographie

Après des études de montage à l’Insas, en Belgique, François Hien est devenu réalisateur de documentaires : Brice Guilbert, le Bel Age, Saint-Marcel – Tout et rien voir, Kustavi, et Kaïros. Il a aussi réalisé plusieurs fictions, notamment Félix et les lois de l’inertie en 2014, et Le guide, court-métrage tourné dans le sud marocain. En 2019, il achève le film Après la fin, fiction réalisée à partir d’images trouvées sur internet. Tous ces films ont circulé dans de nombreux festivals, notamment le FIPA (Biarritz), le RIDM (Montréal), Filmer à tout prix (Bruxelles), le GFFIS (Séoul), Le court en dit long (Paris), DIFF (Dubaï)… Il écrit en 2016 La Crèche, son premier texte de théâtre, accompagné d’un essai sur le même sujet : Retour à Baby-Loup. Avec Nicolas Ligeon, il créé la compagnie L’Harmonie Communale, destinée à porter sur scène ses pièces. La Crèche (théâtre de l’Elysée, 2019 – reprise au théâtre du Point du Jour en 2020), Olivier Masson doit-il mourir ? (théâtre des Célestins, janvier 2020), La Peur (théâtre des Cémestins, novembre 2021). Avec le Collectif X, il mène de 2017 à 2019 une résidence artistique dans le quartier de La Duchère, dont il tire une pièce, L’affaire Correra, reprise au TNP en 2021. En collaboration avec l’Opéra de Lyon, il mène de 2019 à 2021 un projet autour de la révolte des Canuts, Échos de la Fabrique, qui fera l’objet d’un spectacle au printemps 2021. Certains de ses textes sont portés aux plateaux par d’autres metteurs en scène : Jean-Christophe Blondel (La Honte, CDN Poitou-Charentes), Julie Guichard (Gestion de Colère, Festival En Actes). Ses pièces ont été repérées par de nombreux comités de lecture (théâtre de l’Ephémère, théâtre de la Tête Noire, CDN Poitou-Charentes, A mots Découverts…). Il est auteur pour le Collectif X, la compagnie Les Non-Alignés, pour le duo de marionnettistes JuscoMama, ainsi que pour Angélique Clairand et Eric Massé, de la compagnie des Lumas. À partir de 2020, il est artiste-compagnon du théâtre La Mouche à Saint-Genis Laval, du Centre Culturel Charlie Chaplin, Scène Régionale, à Vaulx-en-Velin et du théâtre des Célestins de Lyon. En avril 2020 sort, aux Editions du Rocher, son premier roman : Les Soucieux.

 

Après des études musicales, Yann Lheureux se tourne vers le théâtre, et sort de l’ENSATT en 2004. Il joue ensuite entre autres avec Anne-Laure Liégeois (Dom Juan), Adel Hakim (Les principes de la foi), Raúl Osorio (Le séducteur), Cyril Cotinaut (Agamemnon, Electre, Oreste, Bérénice, Timon d’Athènes), Étienne Gaudillère (Pale Blue Dot), Anne Monfort (Sous la glace, Next Door, Si c’était à refaire, Ranger [sa vieille maîtresse]), Galin Stoev (Le triomphe de l’amour), Édouard Signolet (Hänsel et Gretel, Sporting Club), François Hien et l’Harmonie Communale (La Crèche – Mécanique d’un conflit), ainsi qu’avec David Mambouch (Noires pensées mains fermes…) et Catherine Hargreaves (La ballade du vieux marin, Cargo), au sein de la compagnie les 7 sœurs. Il participe de l’aventure des 7 Sœurs à sa création, et dans ce cadre, il est l’un des co-metteurs en scène avec Blandine Pinon de L’un de nous ne peut être faux (l’Élysée 2008) et Le refuge (CCN Rillieux-la-Pape 2009), puis Sucre de pastèque d’après Richard Brautigan (NTH8, Lyon, Mairies de Lyon (festival Avril), et Le Granit (Scène Nationale de Belfort, 2010). Il crée en 2014 sa compagnie, l’association pratique, avec laquelle il crée La Mort de Danton au théâtre de l’Élysée, Lyon, repris ensuite à Un Festival à Villerville, ainsi qu’Une Saison en Enfer, créé à Un Festival à Villeréal, et repris à l’Élysée et à la Loge à Paris, et en tournée dans les villages du Lot-et-Garonne en partenariat avec la compagnie Vous Êtes Ici, ainsi que dans d’autres lieux. Une version concert d’Une Saison en Enfer voit le jour en 2019 au Cheylard, en Ardèche, avec un chœur amateur, et repris ensuite en 2020 au T° – CDN de Tours. En 2020, il met en scène Du Cœur, une adaptation de Husbands de John Cassavetes, accompagné par le NTH8 (Lyon), le ThéâtredelaCité – CDN de Toulouse-Occitanie, et Bonlieu Scène nationale Annecy. Parallèlement à ses activités de comédien et de metteur en scène, Yann Lheureux a aussi une grande activité pédagogique, via le TNP – Villeurbanne, le Théâtre de Vénissieux, le Théâtre des Ateliers, le TNG-Lyon, le Granit – Scène Nationale de Belfort, la Comédie de Valence, le Théâtre Olympia – CDN de Tours, en collèges, en lycées, pour des groupes amateurs adultes. Il a aussi dirigé des ateliers autour de l’art oratoire.

La presse en parle

« Un petit bijou hyperréaliste. Tout y est, le langage parfois cru des ados, propre aux différents lieux et situations, et les références aux codes des adultes entre eux. »
Le Progrès, 28 JAN.2022

département haute savoie
Le Mikado