Dans le pays d’hiver

Bustes de plâtre, talons hauts et habits stylisés : trois déesses parlent de l’Homme. Inspiré par les Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese, le spectacle de Silvia Costa, metteuse en scène, scénographe, interprète et plasticienne, convoque la puissance des mythes dans un rituel fascinant.

Élégantes, quoique capables de toutes les métamorphoses jusqu’à la monstruosité, trois créatures divines devisent de l’homme et du destin. Dans une mise en scène atemporelle, Silvia Costa, artiste protéiforme, collaboratrice de Romeo Castellucci, déploie un véritable livre d’images et conçoit une ode à la force poétique, capable de réveiller nos imaginaires. Un véritable choc artistique !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
3 octobre à 9h
fermer

EN ITALIEN SURTITRÉ EN FRANÇAIS

MER.3 | JEU.4 MARS
MER. À 20H30 | JEU. À 19H
DURÉE 1H20
LIEUPETITE SALLE

TARIF C

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

texte d’après six des Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese – Le mystère,
La mère, La bête, L’homme-Loup, Le déluge et Les Dieux
mise en scène, adaptation et scénographie Silvia Costa
avec Silvia Costa, Laura Dondoli, My Prim
création sonore Nicola Ratti
lumière Marco Giusti
costumes Laura Dondoli
collaboration à la scénographie Maroussia Vaes
sculptures de scène Paola Villani
travail vocal NicoNote
construction décor Ateliers de la MC93

 

 

production MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis
coproduction Festival d’Automne à Paris, Le Quai — CDN Angers Pays de la Loire, FOG Triennale Milano Performing Arts, Festival delle Colline Torinesi/ TPE Teatro Piemonte Europa, Teatro Metastasio di Prato, LAC — Lugano Arte e Cultura, Teatro Stabile del Veneto
avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique

Metteuse en scène, scénographe et interprète Diplômée en « Arts Visuels et Théâtre » à l’Université IUAV de Venise en 2006, Silvia Costa propose un théâtre visuel et poétique, nourri d’un travail sur l’image comme moteur de réflexion chez le spectateur. Tour à tour auteure, metteuse en scène, interprète ou scénographe, cette artiste protéiforme use de tous les champs artistiques pour mener son exploration du théâtre. Elle présente ses créations dans les principaux festivals italiens ainsi qu’à l’international. Elle se fait connaître avec des performances : La quiescenza del seme (2007) et Musica da Camera (2008) sont présentées au Festival Es. Terni en Italie, suivies de 16 b, come un vaso d’oro adorno di pietre preziose (2009) au Festival Lupo à Forli. En 2015, elle crée A sangue freddo pour le Uovo Performing Art Festival de Milan. Sa première mise en scène, Figure, présentée au Festival Uovo de Milan en 2009, remporte le prix de la nouvelle création. Elle entame dès lors un partenariat fidèle avec ce festival. En 2012, elle est invitée à l’Euroscene Festival de Leipzig pour y présenter La fine ha dimenticato il principio. En 2013, elle est finaliste du prix du scénario au Festival des collines de Turin avec Quello che di più grande l’uomo ha realizzato sulla terra. Avec cette pièce, elle fait ses premiers pas sur les scènes françaises en tant que metteure en scène au Théâtre de Gennevilliers, au Théâtre de la Cité internationale, et ailleurs en Europe, au BIT Teatergarasjen de Bergen ou à Ljubljana au Drugajanje Festival. En 2016, elle crée pour le Festival d’Automne à Paris et avec le Théâtre Nanterre-Amandiers, une adaptation du roman de Jules Renard, Poil de Carotte. Ce spectacle tout public poursuit sa route à La Villette, La Commune d’Aubervilliers, au Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France ou encore à L’Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise Val d’Oise. Parallèlement à ses performances et pièces de théâtre, elle invente des installations pour le jeune public. D’abord conçues en Italie à la demande du Festival UovoKids de Milan, ses installations sont désormais présentées en France au Théâtre de Gennevilliers, au théâtre de l’œuvre à Marseille mais aussi à Belgrade au Festival KidsPatch. Ces installations, accompagnées d’ateliers, sont conçues comme une expérience concrète et sensorielle où les enfants font l’expérience d’une compréhension intellectuelle et pratique de l’art. Depuis 2006, elle contribue en tant qu’actrice et collaboratrice artistique à la plupart des créations de Romeo Castellucci pour le théâtre et l’opéra.

Distributions Crédits

texte d’après six des Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese – Le mystère,
La mère, La bête, L’homme-Loup, Le déluge et Les Dieux
mise en scène, adaptation et scénographie Silvia Costa
avec Silvia Costa, Laura Dondoli, My Prim
création sonore Nicola Ratti
lumière Marco Giusti
costumes Laura Dondoli
collaboration à la scénographie Maroussia Vaes
sculptures de scène Paola Villani
travail vocal NicoNote
construction décor Ateliers de la MC93

 

 

production MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis
coproduction Festival d’Automne à Paris, Le Quai — CDN Angers Pays de la Loire, FOG Triennale Milano Performing Arts, Festival delle Colline Torinesi/ TPE Teatro Piemonte Europa, Teatro Metastasio di Prato, LAC — Lugano Arte e Cultura, Teatro Stabile del Veneto
avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique

Biographie

Metteuse en scène, scénographe et interprète Diplômée en « Arts Visuels et Théâtre » à l’Université IUAV de Venise en 2006, Silvia Costa propose un théâtre visuel et poétique, nourri d’un travail sur l’image comme moteur de réflexion chez le spectateur. Tour à tour auteure, metteuse en scène, interprète ou scénographe, cette artiste protéiforme use de tous les champs artistiques pour mener son exploration du théâtre. Elle présente ses créations dans les principaux festivals italiens ainsi qu’à l’international. Elle se fait connaître avec des performances : La quiescenza del seme (2007) et Musica da Camera (2008) sont présentées au Festival Es. Terni en Italie, suivies de 16 b, come un vaso d’oro adorno di pietre preziose (2009) au Festival Lupo à Forli. En 2015, elle crée A sangue freddo pour le Uovo Performing Art Festival de Milan. Sa première mise en scène, Figure, présentée au Festival Uovo de Milan en 2009, remporte le prix de la nouvelle création. Elle entame dès lors un partenariat fidèle avec ce festival. En 2012, elle est invitée à l’Euroscene Festival de Leipzig pour y présenter La fine ha dimenticato il principio. En 2013, elle est finaliste du prix du scénario au Festival des collines de Turin avec Quello che di più grande l’uomo ha realizzato sulla terra. Avec cette pièce, elle fait ses premiers pas sur les scènes françaises en tant que metteure en scène au Théâtre de Gennevilliers, au Théâtre de la Cité internationale, et ailleurs en Europe, au BIT Teatergarasjen de Bergen ou à Ljubljana au Drugajanje Festival. En 2016, elle crée pour le Festival d’Automne à Paris et avec le Théâtre Nanterre-Amandiers, une adaptation du roman de Jules Renard, Poil de Carotte. Ce spectacle tout public poursuit sa route à La Villette, La Commune d’Aubervilliers, au Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France ou encore à L’Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise Val d’Oise. Parallèlement à ses performances et pièces de théâtre, elle invente des installations pour le jeune public. D’abord conçues en Italie à la demande du Festival UovoKids de Milan, ses installations sont désormais présentées en France au Théâtre de Gennevilliers, au théâtre de l’œuvre à Marseille mais aussi à Belgrade au Festival KidsPatch. Ces installations, accompagnées d’ateliers, sont conçues comme une expérience concrète et sensorielle où les enfants font l’expérience d’une compréhension intellectuelle et pratique de l’art. Depuis 2006, elle contribue en tant qu’actrice et collaboratrice artistique à la plupart des créations de Romeo Castellucci pour le théâtre et l’opéra.