BOULE À NEIGE

Ridicule, poussiéreuse, inutile, laide, surannée ? La boule à neige est plus qu’un simple objet, c’est un véritable phénomène ! Et si par surprise, au travers de ses paillettes virevoltantes, ce gadget désuet souvent perçu comme le comble du mauvais goût dévoilait une histoire passionnante ? L’homme de théâtre Mohamed El Khatib et l’historien Patrick Boucheron se livrent à une auscultation minutieuse de ces petites sphères plastiques, poétiques, profanes ou sacrées et très souvent collectionnées. Époussetons nos étagères, les deux analystes d’un monde sous cloche viennent disséquer nos intérieurs et notre façon de vivre !

Mohamed El Khatib invitait la saison dernière sur le plateau de la grande salle de Bonlieu des enfants de parents séparés à livrer leur propre point de vue, offrant un regard inédit sur un sujet de société universel. Son théâtre documentaire, la loupe résolument penchée sur notre humanité, rend sa noblesse à chaque individu. Il ne pouvait trouver de support plus dérisoire ni éloquent que la boule à neige… et ses collectionneurs ! Petit monde miniaturisé, préservé pour l’éternité, qui fait le ravissement de son propriétaire, signe d’une brève régression vers l’enfance qui peut devenir également, sous le regard ironique des autres, la cible de passions effrénées ! La boule à neige, née au XIXe siècle, a beaucoup de choses à conter, pour peu qu’on la fasse parler ! Cernés par le kitsch, les deux compères retracent son histoire, toutes les images que l’on peut en tirer, de l’urne funéraire à la boule de voyance, analysent notre amour pour elle ! Et questionnent, en passant, le statut de l’objet d’art et la notion de bon goût. Résolument drôle et passionnant !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je réserveHors abonnement
À partir du
jeu. 01 déc. dès 12h30
fermer
MAR.14 | MER.15 | JEU.16 | VEN.17 MARS
À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
DURÉE 1H10
LIEUSALLE DE CRÉATION

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception, texte et réalisation Mohamed El Khatib et Patrick Boucheron
assistanat de projet Vassia Chavaroche
scénographie Fred Hocké
image Zacharie Dutertre
montage Emmanuel Manzano
son Arnaud Léger
régie Arnaud Léger, Jonathan Douchet, Zacharie Dutertre, Olivier Lecce, Nicolas Hadot, Madeleine Campa (en alternance)
production Martine Bellanza
diffusion Sylvia Courty
administration Alice Le Diouron
presse Nathalie Gasser
photo Yohanne Lamoulère

 

 

production Zirlib
coproduction Malraux – Scène nationale de Chambéry Savoie, la Villette (Paris), Théâtre de la Ville – Paris,Festival d’Automne à Paris,Théâtre national de Bretagne (Rennes),Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique,La Comédie de Saint-Étienne-CDN, Équinoxe – Scène nationale de Châteauroux, Points communs, Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise
avec le soutien de Fusalp
Zirlib est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication – Drac Centre-Val de Loire, par la Région Centre-Val de Loire et soutenue par la Ville d’Orléans.
Mohamed El Khatib est artiste associé au Théâtre de la Ville à Paris, au Théâtre national de Bretagne à Rennes, au Théâtre National Wallonie-Bruxelles et à Malraux – scène nationale Chambéry Savoie

Spectacle créé le 13 octobre 2020 à la Comédie de Saint-Étienne.

Auteur, metteur en scène et réalisateur, il développe des projets de fiction documentaire singuliers dans le champ de la performance, de la littérature ou du cinéma. À travers des épopées intimes, il invite tour à tour un agriculteur, une femme de ménage, des marins, à cosigner avec lui une écriture du temps présent. Après Moi, Corinne Dadat qui proposait à une femme de ménage et à une danseuse classique de faire un point sur leurs compétences, il a poursuivi son exploration de la classe ouvrière avec la pièce monumentale, STADIUM, qui convoque sur scène 58 supporters du Racing Club de Lens.
Mohamed El Khatib a obtenu le Grand Prix de Littérature dramatique 2016 avec la pièce Finir en beauté où il évoque la fin de vie sa mère. Son texte C’est la vie, primé par l’Académie française, vient clore ce cycle sur la question du deuil, qui démontre qu’une comédie n’est qu’une tragédie avec un peu de recul… Enfin, après avoir monté une Dispute singulière, c’est au cinéma qu’il aborde la question de l’héritage dans son dernier film Renault 12, road movie entre Orléans et Tanger.

Patrick Boucheron est né en 1965, à Paris. Après des études secondaires au lycée Marcelin-Berthelot (Saint-Maur-des-Fossés) puis au lycée Henri-IV (Paris), il entre à l’École normale supérieure de Saint-Cloud en 1985 et obtient l’agrégation d’histoire en 1988. C’est sous la direction de Pierre Toubert qu’il soutient en 1994 à l’université de Paris-I sa thèse de doctorat d’histoire médiévale, publiée quatre ans plus tard sous le titre Le pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan (XIVe-XVe siècles).
Il fut, de 2015 à 2020, président du conseil scientifique de l’École française de Rome et est depuis 2018 membre du conseil scientifique de l’IEA de Paris. En 2015, il a été élu professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle, prononçant sa leçon inaugurale le 17 décembre 2015, Ce que peut l’histoire.
Ses travaux ont d’abord porté sur l’histoire urbaine de l’Italie médiévale et sur l’expression monumentale du pouvoir princier, cette histoire sociale étant envisagée dans toutes ses dimensions, des plus matérielles (économie de l’édilité, techniques de construction) aux plus abstraites (pensée politique et styles architecturaux).
Patrick Boucheron participe régulièrement au Banquet du Livre de Lagrasse depuis 2008, ainsi qu’à différentes manifestations publiques, festivals littéraires, représentations théâtrales : théâtre national de la Colline à Paris (siégeant au conseil d’administration), Festival d’Avignon (coorganisateur des rencontres « Recherche et création » de l’ANR), Grand T de Nantes où il est commissaire du festival Nous autres et chercheur associé, TNB de Rennes où il est également chercheur associé et assume un rendez-vous mensuel intitulé Rencontrer l’histoire, MC93 de Bobigny où il anime depuis 2020 une série de rencontres).

À voir aussi

Distributions Crédits

conception, texte et réalisation Mohamed El Khatib et Patrick Boucheron
assistanat de projet Vassia Chavaroche
scénographie Fred Hocké
image Zacharie Dutertre
montage Emmanuel Manzano
son Arnaud Léger
régie Arnaud Léger, Jonathan Douchet, Zacharie Dutertre, Olivier Lecce, Nicolas Hadot, Madeleine Campa (en alternance)
production Martine Bellanza
diffusion Sylvia Courty
administration Alice Le Diouron
presse Nathalie Gasser
photo Yohanne Lamoulère

 

 

production Zirlib
coproduction Malraux – Scène nationale de Chambéry Savoie, la Villette (Paris), Théâtre de la Ville – Paris,Festival d’Automne à Paris,Théâtre national de Bretagne (Rennes),Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique,La Comédie de Saint-Étienne-CDN, Équinoxe – Scène nationale de Châteauroux, Points communs, Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise
avec le soutien de Fusalp
Zirlib est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication – Drac Centre-Val de Loire, par la Région Centre-Val de Loire et soutenue par la Ville d’Orléans.
Mohamed El Khatib est artiste associé au Théâtre de la Ville à Paris, au Théâtre national de Bretagne à Rennes, au Théâtre National Wallonie-Bruxelles et à Malraux – scène nationale Chambéry Savoie

Spectacle créé le 13 octobre 2020 à la Comédie de Saint-Étienne.

Biographie

Auteur, metteur en scène et réalisateur, il développe des projets de fiction documentaire singuliers dans le champ de la performance, de la littérature ou du cinéma. À travers des épopées intimes, il invite tour à tour un agriculteur, une femme de ménage, des marins, à cosigner avec lui une écriture du temps présent. Après Moi, Corinne Dadat qui proposait à une femme de ménage et à une danseuse classique de faire un point sur leurs compétences, il a poursuivi son exploration de la classe ouvrière avec la pièce monumentale, STADIUM, qui convoque sur scène 58 supporters du Racing Club de Lens.
Mohamed El Khatib a obtenu le Grand Prix de Littérature dramatique 2016 avec la pièce Finir en beauté où il évoque la fin de vie sa mère. Son texte C’est la vie, primé par l’Académie française, vient clore ce cycle sur la question du deuil, qui démontre qu’une comédie n’est qu’une tragédie avec un peu de recul… Enfin, après avoir monté une Dispute singulière, c’est au cinéma qu’il aborde la question de l’héritage dans son dernier film Renault 12, road movie entre Orléans et Tanger.

Patrick Boucheron est né en 1965, à Paris. Après des études secondaires au lycée Marcelin-Berthelot (Saint-Maur-des-Fossés) puis au lycée Henri-IV (Paris), il entre à l’École normale supérieure de Saint-Cloud en 1985 et obtient l’agrégation d’histoire en 1988. C’est sous la direction de Pierre Toubert qu’il soutient en 1994 à l’université de Paris-I sa thèse de doctorat d’histoire médiévale, publiée quatre ans plus tard sous le titre Le pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan (XIVe-XVe siècles).
Il fut, de 2015 à 2020, président du conseil scientifique de l’École française de Rome et est depuis 2018 membre du conseil scientifique de l’IEA de Paris. En 2015, il a été élu professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle, prononçant sa leçon inaugurale le 17 décembre 2015, Ce que peut l’histoire.
Ses travaux ont d’abord porté sur l’histoire urbaine de l’Italie médiévale et sur l’expression monumentale du pouvoir princier, cette histoire sociale étant envisagée dans toutes ses dimensions, des plus matérielles (économie de l’édilité, techniques de construction) aux plus abstraites (pensée politique et styles architecturaux).
Patrick Boucheron participe régulièrement au Banquet du Livre de Lagrasse depuis 2008, ainsi qu’à différentes manifestations publiques, festivals littéraires, représentations théâtrales : théâtre national de la Colline à Paris (siégeant au conseil d’administration), Festival d’Avignon (coorganisateur des rencontres « Recherche et création » de l’ANR), Grand T de Nantes où il est commissaire du festival Nous autres et chercheur associé, TNB de Rennes où il est également chercheur associé et assume un rendez-vous mensuel intitulé Rencontrer l’histoire, MC93 de Bobigny où il anime depuis 2020 une série de rencontres).

À voir aussi