LA NUIT
SERA CALME

Hospitalité. Ce merveilleux mot de la langue française que l’on croyait intouchable, inattaquable, semble à deux doigts d’être effacé de la devise tacite de la République. Voilà que l’autre n’est plus qu’un « étrange étranger », et voilà que nous ne nous en émouvons presque plus. Moïse Touré tisse la trame sensible d’une pièce – jouée et chantée – pour questionner le principe même d’hospitalité et remuer les âmes. Il nous entraîne dans un émouvant voyage au cœur de la nuit.

Un homme au travail, une mère et son enfant, des corps vivants et des fantômes, un arbre, le miracle d’une femme qui chante… Dobet Gnahoré, chanteuse et danseuse ivoirienne, trace l’itinéraire d’une promenade nocturne fantasmée. Elle met en lumière des textes puissants et poignants autour de l’hospitalité. Que place-t-on derrière ce mot ? Comment vit-on cet acte d’accueil si souvent malmené ? Sa voix aux sonorités mêlant modernité et tradition nous conduit vers le chemin de la réconciliation. Et comme c’est dans la paix nocturne que la voix porte le plus loin, alors… sereine sera la nuit !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je réserveHors abonnement
À partir du
mer. 02 nov. dès 12h30
fermer
JEU.1ER ET VEN.2 DÉC.
JEU. À 19H | VEN. À 20H30
DURÉE 1H10
LIEUPETITE SALLE

TARIF C

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

mise en scène Moïse Touré
auteurices, compositrices Rokia Traoré et Dobet Gnahoré
dramaturgie Claude-Henri Buffard
chanteuse Dobet Gnahoré
musicien Lassina Diabaté
rôle du père Nicolas Anastassiou
rôle de la Mère et du Fils distribution en cours
et la voix de Charles Wattarra
des textes inédits de Claude-Henri Buffard, Simon Njami, Aristide Tarnagda, Rokia Traoré…
et des extraits de l’Hospitalité de Jacques Derrida © 1997 – Calmann-Lévy, et de Passer, qui qu’il en coûte de Georges-Didi Huberman et Nikki Giannari © 2017 – Les éditions de Minuit
chorégraphie Jean Claude Galotta – Youtci Erdos
scénographie costume Estelle Deniaud et Moïse Touré
construction – ateliers décor de la MC2: Grenoble
création lumière Rémi Lamotte
création vidéo Germain Fourvel
création son / régie son Jean-Louis Imbert
régie générale, régie lumière Fabien Sanchez
régie vidéo Frédéric Vaillant
régie plateau Nicolas Anastassiou

 

 

production Les Inachevés
coproduction MC2: Grenoble – Bonlieu Scène nationale Annecy – Le 104 Paris – L’Archipel, Scène nationale Perpignan – Les francophonies en Limousin, Limoges – Espace Malraux, Scène nationale Chambéry – Le Grand Angle, Voiron – Le bois de l’Aune, Aix-en-Provence
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National – avec le soutien du département de l’Isère et de la région Auvergne-Rhône-Alpes
avec le soutien de la Fondation Passerelle (Bamako), des Récréâtrales (Ouagadougou)
Les Inachevés / Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) sont conventionnés par le Ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Grenoble Alpes Métropole ; subventionnés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de l’Isère, la ville de Grenoble ; avec le soutien de l’Institut Français et d’Actis (Office public d’habitat – Grenoble)

Depuis 30 ans, Les Inachevés ont expérimenté de nouvelles pratiques artistiques dans des espaces différents en posant au cœur de l’acte de création l’échange du local au global et inversement. Depuis la saison 2012/2013, s’est ouvert une nouvelle perspective de l’aventure artistique avec la création de l’Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) avec pour premier acte fondateur, la mise en œuvre du projet Trilogie pour un dialogue des continents : Europe (France) / Afrique (Burkina Faso) / Asie (Vietnam) – Duras, notre contemporain(e) à travers les écrits de l’auteur. L’Académie ce n’est plus seulement de produire des spectacles, mais c’est interroger la société d’une manière inédite, car c’est un désir social qui habite la communauté et pas seulement un désir de divertissement. L’Académie c’est une tentative pour renouer le lien, retrouver le sens de l’accueil, le goût d’autrui. L’Académie c’est réinventer des espaces de créativité dans la ville en faisant du théâtre la matrice créatrice, en empruntant d’autres chemins, d’autres fictions, d’autres récits. L’Académie c’est habiter poétiquement le monde.

À voir aussi

Distributions Crédits

mise en scène Moïse Touré
auteurices, compositrices Rokia Traoré et Dobet Gnahoré
dramaturgie Claude-Henri Buffard
chanteuse Dobet Gnahoré
musicien Lassina Diabaté
rôle du père Nicolas Anastassiou
rôle de la Mère et du Fils distribution en cours
et la voix de Charles Wattarra
des textes inédits de Claude-Henri Buffard, Simon Njami, Aristide Tarnagda, Rokia Traoré…
et des extraits de l’Hospitalité de Jacques Derrida © 1997 – Calmann-Lévy, et de Passer, qui qu’il en coûte de Georges-Didi Huberman et Nikki Giannari © 2017 – Les éditions de Minuit
chorégraphie Jean Claude Galotta – Youtci Erdos
scénographie costume Estelle Deniaud et Moïse Touré
construction – ateliers décor de la MC2: Grenoble
création lumière Rémi Lamotte
création vidéo Germain Fourvel
création son / régie son Jean-Louis Imbert
régie générale, régie lumière Fabien Sanchez
régie vidéo Frédéric Vaillant
régie plateau Nicolas Anastassiou

 

 

production Les Inachevés
coproduction MC2: Grenoble – Bonlieu Scène nationale Annecy – Le 104 Paris – L’Archipel, Scène nationale Perpignan – Les francophonies en Limousin, Limoges – Espace Malraux, Scène nationale Chambéry – Le Grand Angle, Voiron – Le bois de l’Aune, Aix-en-Provence
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National – avec le soutien du département de l’Isère et de la région Auvergne-Rhône-Alpes
avec le soutien de la Fondation Passerelle (Bamako), des Récréâtrales (Ouagadougou)
Les Inachevés / Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) sont conventionnés par le Ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Grenoble Alpes Métropole ; subventionnés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de l’Isère, la ville de Grenoble ; avec le soutien de l’Institut Français et d’Actis (Office public d’habitat – Grenoble)

Biographie

Depuis 30 ans, Les Inachevés ont expérimenté de nouvelles pratiques artistiques dans des espaces différents en posant au cœur de l’acte de création l’échange du local au global et inversement. Depuis la saison 2012/2013, s’est ouvert une nouvelle perspective de l’aventure artistique avec la création de l’Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) avec pour premier acte fondateur, la mise en œuvre du projet Trilogie pour un dialogue des continents : Europe (France) / Afrique (Burkina Faso) / Asie (Vietnam) – Duras, notre contemporain(e) à travers les écrits de l’auteur. L’Académie ce n’est plus seulement de produire des spectacles, mais c’est interroger la société d’une manière inédite, car c’est un désir social qui habite la communauté et pas seulement un désir de divertissement. L’Académie c’est une tentative pour renouer le lien, retrouver le sens de l’accueil, le goût d’autrui. L’Académie c’est réinventer des espaces de créativité dans la ville en faisant du théâtre la matrice créatrice, en empruntant d’autres chemins, d’autres fictions, d’autres récits. L’Académie c’est habiter poétiquement le monde.

À voir aussi