DUB

Sur le territoire éphémère du plateau jaillit une déferlante de vitalité créative ! La dizaine de danseurs, jeunes virtuoses des danses urbaines 2.0, transforment la scène en un inépuisable terrain de rencontres. Le délicat chorégraphe Amala Dianor les a poussés à inventer de nouveaux espaces, plus mouvants, plus lumineux et plus libres. Il convoque la gestuelle hybride de la génération Z pour composer un tableau vivant et jouissif des danses d’aujourd’hui !

Elles s’appellent le waacking, le dancehall, le hell, le jookin, la pantsula. Diffusées via les réseaux sociaux, ces danses sont issues de communautés spécifiques implantées aux États-Unis, en Corée du Sud, en Europe, en Afrique du Sud et de l’Ouest. Elles sont portées par une nouvelle génération qui puise son énergie rythmique dans les beats de DJ remixant des musiques traditionnelles ou populaires et qui s’approprie les codes du hip-hop en transposant les tensions sociales contemporaines pour construire son propre langage corporel. Chorégraphe de la croisée des styles, de l’hybridation des formes, Amala Dianor invite ces talentueux solistes à se glisser dans son écriture singulière, fluide et élégante, bâtie sur l’écoute de l’altérité, et à construire ensemble une utopie visuelle, musicale… et magiquement incarnée !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels
je suis abonné
Je complète mon
abonnement
J'ajoute
ce spectacle
J'échange
mon billet
Cette option n'est
plus disponible
je réserve
fermer
à voir en famille
MAR.6 ET MER.7 FÉV.
À 20H30
DURÉE 1H
À PARTIR DE 10 ANS
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
TS 36 29 29 25 18  €
A 29 24 24 14 10  €
B 23 18 18 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Téthys
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif L'Auditorium Seynod Rebelle(s) sans cause
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TBG Tarif Le Brise Glace
(23 € / 21 € / 19 € / 17 € / 17 €)

chorégraphe Amala Dianor
danseurs Slate Hemedi Dindangila, Romain Franco, Jordan John Hope, Enock Kalubi Kadima, Mwendwa Marchand, Kgotsofalang Joseph Mavundla, Sangram Mukhopadhyay, Tatiana Gueria Nade, Yanis Ramet, Germain Zambi, Asia Zonta
artiste visuel Grégoire Korganow
musicien live Awir Leon
lumière, régie générale Nicolas Tallec
costumes Minuit Deux, Fabrice Couturier
régie son Emmanuel Catty
régie plateau David Normand, Martin Rahard
direction technique décor Véronique Charbit
construction décor Juan Cariou, Fabienne Desfleches, Paul Dufayet, Valentin Dumeige, Moïse Elkaout, Manon Garnier, Louise Gateaud, Gaëlle Le‑stum, Gaelle Meurice, Fanchon Voisin
graffeur décor François Raveau
direction déléguée Mélanie Roger
chargée de production Lucie Jeannenot

 

 

production Kaplan I Cie Amala Dianor, conventionnée par l’Etat-DRAC Pays de la Loire, la Région Pays de la Loire et la Ville d’Angers
coproduction Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur France, Théâtre de la Ville – Paris, Le Volcan Scène nationale du Havre, Théâtre de Mâcon Scène nationale, Le Grand R Scène nationale la Roche-sur-Yon, Les Quinconces et L’Espal Scène nationale du Mans, MC2: Maison de la Culture de Grenoble – Scène nationale, Théâtre-Sénart Scène nationale, Maison de la Danse Lyon, Scène nationale d’Albi – Tarn, Théâtre-Sénart Scène nationale, Équinoxe Scène nationale de Chateauroux, Cndc Angers, Julidans Amsterdam (Pays-bas), Touka Danses CDCN Guyane
soutiens Fondation BNP Paribas abritée par la Fondation de
France, Ville d’Angers, Région Pays de la Loire
résidence de recherche Villa Albertine, USA, 2023, en partenariat avec le Théâtre de la Ville-Paris
résidence de construction décor Paris Le Moulin Fondu, Oposito – CNAREP, Garges-lès-Gonesse
workshop audition Ménagerie de Verre, Paris

 

La Cie Amala Dianor est régulièrement soutenue dans ses projets par l’Institut Français et L’ONDA.

 

La Compagnie bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas depuis 2020.

 

Amala Dianor est actuellement associé à Touka Danses CDCN Guyane (2021-2024), au Théâtre de Mâcon Scène nationale (2023-2025) et membre du Grand Ensemble Les Quinconces et L’Espal Scène nationale du Mans (2021-2024).

 

Autodidacte au brillant parcours de danseur hip-hop, Amala Dianor intègre l’école supérieure du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers dont il sort diplômé en 2002. Pendant dix ans, il est interprète et s’inspire de toutes les techniques. En 2012, il crée sa compagnie après avoir remporté deux prix au concours Reconnaissance 2011 pour sa première chorégraphie, Crossroad. Le chorégraphe est très vite identifié dans le monde de la danse pour la singularité de son écriture élégante et organique qui s’inscrit dans une recherche formelle sur le mouvement, à la croisée des styles. Glissant dʼune grammaire à l’autre avec virtuosité, il dépouille les techniques chorégraphiques de leurs dimensions spectaculaires pour ne conserver que les mouvements bruts. Attiré par la rencontre et le dialogue entre les êtres, il déploie une danse-fusion qui hybride les formes et ouvre une poétique de l’altérité. Depuis 2014, il travaille avec la complicité du compositeur électro-soul Awir Leon qui crée les musiques de ses spectacles. Il s’associe ponctuellement avec des musiciens, plasticiens, comédiens, écrivains ou calligraphes… En 2019, il reçoit la Médaille de Chevalier des Arts et des Lettres. En 2021, avec le plasticien Grégoire Korganow, il crée une collection de films de danse, intitulée CinéDanse, qui compte déjà 6 court-métrages faisant l’objet de sélections renommées. En 2022, il figure parmi les 4 chorégraphes européens sélectionnés par le réseau Big Pulse Dance Alliance. La même année, il présente en Europe le projet de coopération Siguifin visant à mettre en valeur la créativité d’artistes basés en Afrique de l’Ouest et signe une pièce pour le groupe urbain d’Afrique du Sud les Via Katlehong, dont la Première française est donnée au Festival d’Avignon. Pour 2023, le chorégraphe prépare une grande forme avec musique live, DUB, et un concert dansé filmé Love You, Drink Water, en association avec le compositeur Awir Leon et le plasticien Grégoire Korganow. Sa compagnie compte aujourd’hui 18 pièces à son répertoire et diffuse en moyenne 80 dates par an en France et dans le monde, avec le soutien d’institutions prestigieuses. Artiste prolifique, il aime inscrire sa recherche sur des territoires pérennes et transmettre.

Distribution Crédits

chorégraphe Amala Dianor
danseurs Slate Hemedi Dindangila, Romain Franco, Jordan John Hope, Enock Kalubi Kadima, Mwendwa Marchand, Kgotsofalang Joseph Mavundla, Sangram Mukhopadhyay, Tatiana Gueria Nade, Yanis Ramet, Germain Zambi, Asia Zonta
artiste visuel Grégoire Korganow
musicien live Awir Leon
lumière, régie générale Nicolas Tallec
costumes Minuit Deux, Fabrice Couturier
régie son Emmanuel Catty
régie plateau David Normand, Martin Rahard
direction technique décor Véronique Charbit
construction décor Juan Cariou, Fabienne Desfleches, Paul Dufayet, Valentin Dumeige, Moïse Elkaout, Manon Garnier, Louise Gateaud, Gaëlle Le‑stum, Gaelle Meurice, Fanchon Voisin
graffeur décor François Raveau
direction déléguée Mélanie Roger
chargée de production Lucie Jeannenot

 

 

production Kaplan I Cie Amala Dianor, conventionnée par l’Etat-DRAC Pays de la Loire, la Région Pays de la Loire et la Ville d’Angers
coproduction Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur France, Théâtre de la Ville – Paris, Le Volcan Scène nationale du Havre, Théâtre de Mâcon Scène nationale, Le Grand R Scène nationale la Roche-sur-Yon, Les Quinconces et L’Espal Scène nationale du Mans, MC2: Maison de la Culture de Grenoble – Scène nationale, Théâtre-Sénart Scène nationale, Maison de la Danse Lyon, Scène nationale d’Albi – Tarn, Théâtre-Sénart Scène nationale, Équinoxe Scène nationale de Chateauroux, Cndc Angers, Julidans Amsterdam (Pays-bas), Touka Danses CDCN Guyane
soutiens Fondation BNP Paribas abritée par la Fondation de
France, Ville d’Angers, Région Pays de la Loire
résidence de recherche Villa Albertine, USA, 2023, en partenariat avec le Théâtre de la Ville-Paris
résidence de construction décor Paris Le Moulin Fondu, Oposito – CNAREP, Garges-lès-Gonesse
workshop audition Ménagerie de Verre, Paris

 

La Cie Amala Dianor est régulièrement soutenue dans ses projets par l’Institut Français et L’ONDA.

 

La Compagnie bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas depuis 2020.

 

Amala Dianor est actuellement associé à Touka Danses CDCN Guyane (2021-2024), au Théâtre de Mâcon Scène nationale (2023-2025) et membre du Grand Ensemble Les Quinconces et L’Espal Scène nationale du Mans (2021-2024).

 

Biographie

Autodidacte au brillant parcours de danseur hip-hop, Amala Dianor intègre l’école supérieure du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers dont il sort diplômé en 2002. Pendant dix ans, il est interprète et s’inspire de toutes les techniques. En 2012, il crée sa compagnie après avoir remporté deux prix au concours Reconnaissance 2011 pour sa première chorégraphie, Crossroad. Le chorégraphe est très vite identifié dans le monde de la danse pour la singularité de son écriture élégante et organique qui s’inscrit dans une recherche formelle sur le mouvement, à la croisée des styles. Glissant dʼune grammaire à l’autre avec virtuosité, il dépouille les techniques chorégraphiques de leurs dimensions spectaculaires pour ne conserver que les mouvements bruts. Attiré par la rencontre et le dialogue entre les êtres, il déploie une danse-fusion qui hybride les formes et ouvre une poétique de l’altérité. Depuis 2014, il travaille avec la complicité du compositeur électro-soul Awir Leon qui crée les musiques de ses spectacles. Il s’associe ponctuellement avec des musiciens, plasticiens, comédiens, écrivains ou calligraphes… En 2019, il reçoit la Médaille de Chevalier des Arts et des Lettres. En 2021, avec le plasticien Grégoire Korganow, il crée une collection de films de danse, intitulée CinéDanse, qui compte déjà 6 court-métrages faisant l’objet de sélections renommées. En 2022, il figure parmi les 4 chorégraphes européens sélectionnés par le réseau Big Pulse Dance Alliance. La même année, il présente en Europe le projet de coopération Siguifin visant à mettre en valeur la créativité d’artistes basés en Afrique de l’Ouest et signe une pièce pour le groupe urbain d’Afrique du Sud les Via Katlehong, dont la Première française est donnée au Festival d’Avignon. Pour 2023, le chorégraphe prépare une grande forme avec musique live, DUB, et un concert dansé filmé Love You, Drink Water, en association avec le compositeur Awir Leon et le plasticien Grégoire Korganow. Sa compagnie compte aujourd’hui 18 pièces à son répertoire et diffuse en moyenne 80 dates par an en France et dans le monde, avec le soutien d’institutions prestigieuses. Artiste prolifique, il aime inscrire sa recherche sur des territoires pérennes et transmettre.