UN GARÇON C’EST PRESQUE RIEN

Moïse Touré, dont le regard généreux scrute inlassablement les autres humains pour tenter de les comprendre et de porter leur parole, se penche sur l’adolescence en adaptant à la scène le roman jeunesse de Lisa Balavoine. À travers l’histoire de Roméo, seize ans, garçon solitaire amoureux d’une fille solaire, rétif aux injonctions de genre, il questionne ce moment de grands tourments, entre fragilité et bouillonnement… Un spectacle profond, intense, à fleur de mots !

Un garçon endormi dans une chambre d’hôpital, une fille à son chevet qui le veille, qui attend. En remontant le fil de l’histoire, on comprendra quel mal-être les aura conduits là. Une différence de sensibilité, la difficulté d’adopter les codes en vigueur, l’incompréhension tout autour. Heureusement, la musique sauve… « Les adolescents, il faut leur prêter attention ; ce sont les vrais sismographes de la société », dit Moïse Touré qui tire le portrait d’un garçon d’aujourd’hui. Touchant et terriblement d’actualité !

à voir en famille
MER.20 ET VEN.22 MARS
À 19H
DURÉE ENV. 1H15
À PARTIR DE 11 ANS
LIEUPETITE SALLE

TARIF C

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif L'Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TM Tarif Malraux, Scène nationale Chambéry Savoie
(25 € / 18 € / 12 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre
autrice Lisa Balavoine
dramaturgie Claude Henri Buffard
mise en scène Moise Touré
avec Rosa Pradinas, Yanis Boufferache et Patrick Zimmerman
régie générale Fabien Sanchez
régie son Jean Louis Imbert
régie vidéo Cédric Cartaut
scénographie Estelle Deniaud
collaboration artistique Fani Carenco
production Elise Reymond

 

 

 

production Cie les Inachevés (création 2024)
coproduction Malraux, Scène nationale Chambéry – Savoie
soutien Bonlieu, Scène nationale Annecy

 

Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.

 

Les Inachevés / Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) sont conventionnés par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne Rhône-Alpes, subventionnés par le Département de l’Isère, la région Auvergne Rhône-Alpes, la ville de Grenoble, ; avec le soutien de l’Institut Français et d’Actis (Office public d’habitat – Grenoble).

 

Lisa Balavoine a reçu plusieurs récompenses pour son texte : Prix Gwarlan jeunesse – catégorie Ados, Prix des Ados du Festival Livres & Musiques de Deauville 2020-2021, Prix Jean-Claude Izzo 2021, Prix Collégiens lecteurs de Gironde 2020-2021, Prix Rillieux La Pape, Prix littéraire ados 2021 Librairie Le Silence de la mer.

Depuis sa création, Les Inachevés ont expérimenté de nouvelles pratiques artistiques dans des espaces différents en posant au cœur de l’acte de création l’échange du local au global et inversement. Depuis la saison 2012/2013, s’est ouvert une nouvelle perspective de l’aventure artistique avec la création de l’Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) avec pour premier acte fondateur, la mise en œuvre du projet Trilogie pour un dialogue des continents : Europe (France) / Afrique (Burkina Faso) / Asie (Vietnam) – Duras, notre contemporain(e) à travers les écrits de l’auteur. L’Académie ce n’est plus seulement de produire des spectacles, mais c’est interroger la société d’une manière inédite, car c’est un désir social qui habite la communauté et pas seulement un désir de divertissement. L’Académie c’est une tentative pour renouer le lien, retrouver le sens de l’accueil, le goût d’autrui. L’Académie c’est réinventer des espaces de créativité dans la ville en faisant du théâtre la matrice créatrice, en empruntant d’autres chemins, d’autres fictions, d’autres récits. L’Académie c’est habiter poétiquement le monde.

Distribution Crédits

autrice Lisa Balavoine
dramaturgie Claude Henri Buffard
mise en scène Moise Touré
avec Rosa Pradinas, Yanis Boufferache et Patrick Zimmerman
régie générale Fabien Sanchez
régie son Jean Louis Imbert
régie vidéo Cédric Cartaut
scénographie Estelle Deniaud
collaboration artistique Fani Carenco
production Elise Reymond

 

 

 

production Cie les Inachevés (création 2024)
coproduction Malraux, Scène nationale Chambéry – Savoie
soutien Bonlieu, Scène nationale Annecy

 

Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.

 

Les Inachevés / Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) sont conventionnés par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne Rhône-Alpes, subventionnés par le Département de l’Isère, la région Auvergne Rhône-Alpes, la ville de Grenoble, ; avec le soutien de l’Institut Français et d’Actis (Office public d’habitat – Grenoble).

 

Lisa Balavoine a reçu plusieurs récompenses pour son texte : Prix Gwarlan jeunesse – catégorie Ados, Prix des Ados du Festival Livres & Musiques de Deauville 2020-2021, Prix Jean-Claude Izzo 2021, Prix Collégiens lecteurs de Gironde 2020-2021, Prix Rillieux La Pape, Prix littéraire ados 2021 Librairie Le Silence de la mer.

Biographie

Depuis sa création, Les Inachevés ont expérimenté de nouvelles pratiques artistiques dans des espaces différents en posant au cœur de l’acte de création l’échange du local au global et inversement. Depuis la saison 2012/2013, s’est ouvert une nouvelle perspective de l’aventure artistique avec la création de l’Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées (intergénérationnelles) avec pour premier acte fondateur, la mise en œuvre du projet Trilogie pour un dialogue des continents : Europe (France) / Afrique (Burkina Faso) / Asie (Vietnam) – Duras, notre contemporain(e) à travers les écrits de l’auteur. L’Académie ce n’est plus seulement de produire des spectacles, mais c’est interroger la société d’une manière inédite, car c’est un désir social qui habite la communauté et pas seulement un désir de divertissement. L’Académie c’est une tentative pour renouer le lien, retrouver le sens de l’accueil, le goût d’autrui. L’Académie c’est réinventer des espaces de créativité dans la ville en faisant du théâtre la matrice créatrice, en empruntant d’autres chemins, d’autres fictions, d’autres récits. L’Académie c’est habiter poétiquement le monde.