DÉSOBÉIR

Un jour, elles ont dit « non » ! Sur cet acte fondateur, elles construiront leur liberté. Julie Berès donne la parole à quatre jeunes femmes issues de l’immigration. Drôles et sacrément culottées, elles se racontent, et c’est une formidable invitation au courage d’être soi !

Le théâtre engagé de Julie Berès est tissé par l’intime… D’une sincérité absolue, ces jeunes femmes témoignent. De tout : des filiations difficiles, des attentes familiales ou sociales, des fausses pistes, de la religion, mais aussi confrontent leur féminité solaire et envoient valser les tabous. Avec l’énergie joyeuse des rebelles et la jubilation de le faire ensemble, elles balaient un avenir tracé d’avance et leur appétit de vivre embrase le plateau !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
3 octobre à 9h
fermer
MAR.1ER | MER.2 | JEU. 3 JUIN
À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
DURÉE 1H15
LIEUPETITE SALLE

TARIF B

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 30 25 25 12 10  €
A 26 21 21 10 8  €
B 23 18 18 10 8  €
C 19 14 14 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(27 € / 20 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 16 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

conception et mise en scène Julie Berès
avec Ava Baya, Lou-Adriana Bouziouane, Charmine Fariborzi, Séphora Pondi
texte Julie Berès, Kevin Keiss, Alice Zeniter
travail sur le corps Jessica Noita
scénographie Marc Lainé, Stephan Zimmerli
dramaturgie Kevin Keiss
costumes Elisabeth Cerqueira
création sonore David Ségalen
création lumière Laïs Foulc
création vidéo Christian Archambeau

 

 

production déléguée saison 2019/2020 Compagnie les Cambrioleurs
précédemment le Théâtre de la Commune – CDN d’Aubervilliers
avec le soutien du Fonds de Dotation Agnès Troublé dite Agnès B., du FIJAD, Fonds d’Insertion pour les Jeunes Artistes Dramatiques, DRAC et Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

 

La Compagnie les Cambrioleurs est conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Bretagne, par la Région Bretagne et par la Ville de Brest, et est soutenue pour ses projets par le Conseil Départemental du Finistère

 

Elle bénéficie du soutien du Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif national d’appui à l’indépendance artistique

 

Elle est accompagnée par DeploY, programme international de Spectacle vivant en Bretagne

Dans le paysage théâtral français, Julie Berès a la caractéristique de traduire sur scène les contours d’un « espace mental », loin de toute forme de naturalisme, et de concevoir chaque spectacle comme un « voyage onirique » où se mêlent éléments de réalité (qui peuvent être apportés par des textes, ainsi que par une collecte de témoignages) et imaginaire poétique. Julie Berès revendique une « pratique collégiale » dans l’élaboration des spectacles, en réunissant autour du plateau chorégraphes, vidéastes, scénographes, plasticiens, scénaristes, créateurs lumières…
Née en 1972, Julie Berès a créé sa compagnie Les Cambrioleurs en 2001. Depuis, elle a été artiste associée au Théâtre national de Chaillot, au Théâtre Romain Rolland de Villejuif, au Quartz, scène nationale de Brest, à la Comédie de Caen, CDN de Normandie, au Théâtre de Chelles, au Théâtre Anne de Bretagne, et ses spectacles ont été portés entre autres par la MC2:Grenoble, l’Espace des Arts – scène nationale de Chalon-sur-Saône, la Commune – CDN d’Aubervilliers.

 

Auteur, traducteur, dramaturge et metteur en scène né en 1983, Kevin Keiss est également doctorant en lettres classiques et enseignant, spécialiste des théâtres antiques. Il a été programmé au Festival d’Avignon 2016 pour Ceux qui errent ne se trompent pas, pièce écrite à la Chartreuse en collaboration avec Maëlle Poésy (Éd. Actes Sud-Papiers), et en 2019 pour Sous d’autres cieux, une adaptation de l’Énéide qu’il signe dans une mise en scène de Maëlle Poésy. Pour le jeune public, il est l’auteur de deux textes, Love me tender (Éd. En Acte(s)) et Je vous jure que je peux le faire (Ed. Actes Sud), sélectionné par Momix 2018.

 

Alice Zeniter est néée en 1986 en Normandie. Cette normalienne est également une passionnée de théâtre. Elle fait ses premières armes comme comédienne avec Bertrand Chauvet et Laurence Roy à l’Institut des Hautes Études de Tunis. Elle s’intéresse à l’écriture dramaturgique et à la mise en scène : elle se forme avec Brigitte Jaques-Wajeman et avec François Regnault à l’ École normale supérieure de Lyon. Autrice, elle publie son premier roman à 16 ans, Deux moins un égal zéro (Éd. du Petit Véhicule, 2003, Prix littéraire de la ville de Caen). Elle publie également Jusque dans nos bras (Éd. Albin Michel, 2010, Prix littéraire de la Porte dorée et Prix de la Fondation Laurence Trân), Sombre dimanche (Éd. Albin Michel, 2013, Prix Inter et Prix des lecteurs l’Express), Juste avant l’oubli (Éd. Flammarion, 2015) et L’Art de perdre (Éd. Flammarion, 2017, Prix Goncourt des Lycéens).

Distributions Crédits

conception et mise en scène Julie Berès
avec Ava Baya, Lou-Adriana Bouziouane, Charmine Fariborzi, Séphora Pondi
texte Julie Berès, Kevin Keiss, Alice Zeniter
travail sur le corps Jessica Noita
scénographie Marc Lainé, Stephan Zimmerli
dramaturgie Kevin Keiss
costumes Elisabeth Cerqueira
création sonore David Ségalen
création lumière Laïs Foulc
création vidéo Christian Archambeau

 

 

production déléguée saison 2019/2020 Compagnie les Cambrioleurs
précédemment le Théâtre de la Commune – CDN d’Aubervilliers
avec le soutien du Fonds de Dotation Agnès Troublé dite Agnès B., du FIJAD, Fonds d’Insertion pour les Jeunes Artistes Dramatiques, DRAC et Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

 

La Compagnie les Cambrioleurs est conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Bretagne, par la Région Bretagne et par la Ville de Brest, et est soutenue pour ses projets par le Conseil Départemental du Finistère

 

Elle bénéficie du soutien du Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif national d’appui à l’indépendance artistique

 

Elle est accompagnée par DeploY, programme international de Spectacle vivant en Bretagne

Biographie

Dans le paysage théâtral français, Julie Berès a la caractéristique de traduire sur scène les contours d’un « espace mental », loin de toute forme de naturalisme, et de concevoir chaque spectacle comme un « voyage onirique » où se mêlent éléments de réalité (qui peuvent être apportés par des textes, ainsi que par une collecte de témoignages) et imaginaire poétique. Julie Berès revendique une « pratique collégiale » dans l’élaboration des spectacles, en réunissant autour du plateau chorégraphes, vidéastes, scénographes, plasticiens, scénaristes, créateurs lumières…
Née en 1972, Julie Berès a créé sa compagnie Les Cambrioleurs en 2001. Depuis, elle a été artiste associée au Théâtre national de Chaillot, au Théâtre Romain Rolland de Villejuif, au Quartz, scène nationale de Brest, à la Comédie de Caen, CDN de Normandie, au Théâtre de Chelles, au Théâtre Anne de Bretagne, et ses spectacles ont été portés entre autres par la MC2:Grenoble, l’Espace des Arts – scène nationale de Chalon-sur-Saône, la Commune – CDN d’Aubervilliers.

 

Auteur, traducteur, dramaturge et metteur en scène né en 1983, Kevin Keiss est également doctorant en lettres classiques et enseignant, spécialiste des théâtres antiques. Il a été programmé au Festival d’Avignon 2016 pour Ceux qui errent ne se trompent pas, pièce écrite à la Chartreuse en collaboration avec Maëlle Poésy (Éd. Actes Sud-Papiers), et en 2019 pour Sous d’autres cieux, une adaptation de l’Énéide qu’il signe dans une mise en scène de Maëlle Poésy. Pour le jeune public, il est l’auteur de deux textes, Love me tender (Éd. En Acte(s)) et Je vous jure que je peux le faire (Ed. Actes Sud), sélectionné par Momix 2018.

 

Alice Zeniter est néée en 1986 en Normandie. Cette normalienne est également une passionnée de théâtre. Elle fait ses premières armes comme comédienne avec Bertrand Chauvet et Laurence Roy à l’Institut des Hautes Études de Tunis. Elle s’intéresse à l’écriture dramaturgique et à la mise en scène : elle se forme avec Brigitte Jaques-Wajeman et avec François Regnault à l’ École normale supérieure de Lyon. Autrice, elle publie son premier roman à 16 ans, Deux moins un égal zéro (Éd. du Petit Véhicule, 2003, Prix littéraire de la ville de Caen). Elle publie également Jusque dans nos bras (Éd. Albin Michel, 2010, Prix littéraire de la Porte dorée et Prix de la Fondation Laurence Trân), Sombre dimanche (Éd. Albin Michel, 2013, Prix Inter et Prix des lecteurs l’Express), Juste avant l’oubli (Éd. Flammarion, 2015) et L’Art de perdre (Éd. Flammarion, 2017, Prix Goncourt des Lycéens).