BROADWAY SYMPHONIQUE

Fermez les yeux et plongez dans le Broadway de Judy Garland et Frank Sinatra ! Isabelle Georges et Frederik Steenbrink, figures incontournables de la comédie musicale en France, s’associent à l’Orchestre des Pays de Savoie pour un programme unique en son genre qui mélange le swing et les ballades jazzy à la largeur et la virtuosité d’une formation symphonique. Une soirée événement qui renoue avec le côté spectaculaire des shows new-yorkais !

Que serait un hommage aÌ la comédie musicale sans couple ? Une Ginger sans son Fred ? Isabelle Georges, artiste surdouée héritière de Zizi Jeanmaire et de Liza Minnelli, forme avec Frederik Steenbrink, le touche-à-tout de génie, un duo de choc ! Leurs deux voix permettent des « numéros » à la manière de Ginger Rogers et de Fred Astaire, mais aussi Ella Fitzgerald et Louis Armstrong. Dans chaque titre, un ou plusieurs éléments de l’effectif sont à l’honneur : solos de sax, piano ou batterie, les solistes de l’orchestre ou toute une section en particulier, comme les cuivres, offrent un arc-en-ciel de couleurs musicales. À la baguette, le malicieux directeur musical de l’OPS, Pieter-Jelle de Boer, s’en donne à cœur joie !

tRéserver
je m'abonne!Tarifs préférentiels,
priorité de réservation
je suis abonnéJ'échange mon billet ou je complète mon abonnement
Je complète mon
abonnement
Dès le 27 sept.
12h30
J'échange
mon billet
Dès le 27 sept.
12h30
je réserveHors abonnement
À partir du
jeu. 10 nov. dès 12h30
fermer
SAM.10 DÉC.
À 20H30
DURÉE ENV. 1H30
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A+

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

mezzo-soprano Isabelle Georges
baryton Frederik Steenbrink
saxophone Gilles Barikosky
piano Guillaume Naud
contrebasse Viktor Nyberg
batterie Philippe Maniez,
orchestrations Cyrille Lehn

 

 

L’Orchestre des Pays de Savoie est soutenu par le Conseil Savoie Mont Blanc, le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes), la Région Auvergne-Rhône-Alpes et par son Club d’entreprises mécènes Amadeus.

 

 

 

Sur scène, interprète et souvent conceptrice de ses propres spectacles, Isabelle Georges fait entendre tout un héritage artistique et culturel inspirant, qui concilie dans la bonne humeur comédie musicale, chanson française, théâtre musical, musique classique, jazz américain et musique yiddish. Ce melting-pot de musiques et de langues est à l’image d’un esprit libre et curieux de tout, aiguisé dès l’enfance. L’univers familial dans lequel Isabelle Georges grandit – mélomane et musicien, humaniste et ouvert – est plein de promesses, qui germent en elle, comme un sursaut vital dont l’énergie plus jamais ne la quittera, après plusieurs années d’hospitalisation. La comédie musicale lui permet de trouver sa propre voix en marge du soprano dramatique maternel, de revitaliser son corps par la danse et de faire ses premières armes sur scène dans Barnum de Jean-Paul Lucet. Elle suit le Cours Florent ; ses modèles d’alors sont Judy Garland – à qui elle consacre son premier spectacle en 2005 –, Liza Minelli, Barbra Streisand, Jacques Brel… « J’aime les chansons qui ont pu résonner à une certaine époque et qui résonnent différemment aujourd’hui, mais tout aussi fortement. Je me considère comme passeuse, surtout pas passéiste ! » Isabelle Georges transmet avec une générosité sans limite tous les répertoires qui la touchent et la nourrissent, prête à toutes les expériences musicales, mais « sensible à l’excellence plus qu’à la profusion ». Elle apprivoise les grandes pages de la comédie musicale – surtout celle des années 1940, qu’elle adore – comme de la chanson française, et met sa créativité au service de spectacles qu’elle imagine comme des rêves qui se réalisent : Une étoile et moi, Padam Padam, Broadway en chanté !, Amour Amor, et le petit dernier, le tour de chant Oh là là !. Pour Broadway Symphonique ou récemment C’est si Bon, elle sollicite la participation d’orchestres symphoniques. Cet éventail de propositions lui permet de se produire dans des salles aussi différentes et prestigieuses que le Théâtre des Champs-Élysées, le Musikverein de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Paris, le Bal Blomet, le Festival d’Édimbourg ou encore celui de Radio France Occitanie Montpellier, qui l’accueillent avec les différents complices de ses aventures musicales. Car Isabelle Georges, dotée d’une foi inconditionnelle en l’autre, n’avance pas seule, bonifiant les rencontres qu’elle a pu faire au fil de son parcours : ce furent d’abord des mentors comme le danseur, chorégraphe et pédagogue américain Matt Mattox, la chanteuse et comédienne Fabienne Guyon et le chanteur Jean Salamero, qui l’aida à trouver sa voix hors des circuits de formation conventionnels ; puis Frederik Steenbrink, chanteur et directeur musical, et Cyrille Lehn, son arrangeur de prédilection, les piliers de sa troupe de musiciens fidèles. Elle collabore également régulièrement avec le Sirba Octet de Richard Schmoucler pour des programmes de musique yiddish, ainsi qu’avec Bruno Fontaine pour la chanson française.
« Les rencontres peuvent tout faire basculer dans une vie. C’est ce qui est formidable. »
À travers cette pluralité de répertoires et de collaborations se dégage la cohérence d’une artiste passionnée, traçant le chemin de sa vie à travers les musiques qu’elle aime, qu’elle incarne et qu’elle transmet.

Acteur, auteur, compositeur, chanteur et pianiste, Frederik Steenbrink découvre Jacques Brel durant sa première année au Conservatoire d’Art Dramatique d’Amsterdam. Il s’installe à Paris et y complète sa formation à l’école du Théâtre National de Chaillot, au Centre d’Informations Musicales (CIM) et au Bill Evans Piano Académie. Il écrit ses premières chansons, fait partie de deux productions du Théâtre de l’Unité et joue dans Inaccessibles amours (mise en scène d’Abbès Zahmani) avec Jacques Bonnaffé, Aladin Reibel et Karin Viard. Il est Prix du jury et du public de plusieurs concours de chanson française. À New York, il suit la Master Class de Performance for Singers à la New School University et en 2003, il chante ses compositions à l’Olympia et au Casino de Paris en première partie d’Annie Girardot dans Mme Marguerite et d’Annie Cordy, Que du bonheur. Au cinéma, il joue dans Désaccord parfait d’Antoine de Caunes, aux côtés de Charlotte Rampling et Jean Rochefort. Sa collaboration avec Herman van Veen donne naissance au spectacle Chopin, chanson de Daniel dont il interprète le rôle- titre. Il est également à l’affiche de Mon cœur fait boum, un hommage délirant au fou chantant, Charles Trenet, Irma la douce et Titanic où il rencontre Isabelle Georges. Ensemble, ils créent Une étoile et moi, Padam Padam, Broadway en chanté, Chante, Amour Amor, Broadway Symphonique, C’est si bon et Oh Là Là !

L’Orchestre des Pays de Savoie est un orchestre de chambre professionnel, composé de 23 musiciens permanents (19 cordes, 2 hautbois, 2 cors), sous la Direction musicale de Pieter-Jelle de Boer depuis septembre 2021. Créé en 1984, sous l’impulsion des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, la région Rhône-Alpes et le Ministère de la Culture, l’Orchestre des Pays de Savoie a eu pour directeurs musicaux Patrice Fontanarosa, Tibor Varga, Mark Foster, Graziella Contratto et Nicolas Chalvin. L’Orchestre des Pays de Savoie est membre du réseau national des orchestres permanents en région. Il conçoit et développe une offre de concerts à destination d’un public varié, diffusés en itinérance toute l’année en Savoie, Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France et à l’étranger. Avec plus de 80 concerts donnés chaque année, l’Orchestre des Pays de Savoie fait rayonner son activité sur le territoire en nouant des partenariats avec les acteurs culturels (associations, festivals, scènes nationales, etc.), les collectivités territoriales et le milieu économique. Depuis sa création, l’Orchestre des Pays de Savoie est fortement engagé dans la sensibilisation à la musique classique auprès de tous les publics, grâce à de nombreuses interventions en milieu scolaire et universitaire, hospitalier, carcéral et maisons de retraite. En 38 ans d’existence, l’Orchestre des Pays de Savoie a gagné sa place et sa réputation dans le paysage musical national. Son excellence musicale et la variété de son répertoire, ses artistes invités d’envergure, sa large diffusion territoriale, son implication dans la formation et l’insertion de jeunes musiciens professionnels et ses actions de sensibilisation à la musique, constituent les axes principaux d’une politique volontariste d’aménagement culturel du territoire et d’élargissement des publics de la musique.

À voir aussi

Distributions Crédits

mezzo-soprano Isabelle Georges
baryton Frederik Steenbrink
saxophone Gilles Barikosky
piano Guillaume Naud
contrebasse Viktor Nyberg
batterie Philippe Maniez,
orchestrations Cyrille Lehn

 

 

L’Orchestre des Pays de Savoie est soutenu par le Conseil Savoie Mont Blanc, le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes), la Région Auvergne-Rhône-Alpes et par son Club d’entreprises mécènes Amadeus.

 

 

 

Biographie

Sur scène, interprète et souvent conceptrice de ses propres spectacles, Isabelle Georges fait entendre tout un héritage artistique et culturel inspirant, qui concilie dans la bonne humeur comédie musicale, chanson française, théâtre musical, musique classique, jazz américain et musique yiddish. Ce melting-pot de musiques et de langues est à l’image d’un esprit libre et curieux de tout, aiguisé dès l’enfance. L’univers familial dans lequel Isabelle Georges grandit – mélomane et musicien, humaniste et ouvert – est plein de promesses, qui germent en elle, comme un sursaut vital dont l’énergie plus jamais ne la quittera, après plusieurs années d’hospitalisation. La comédie musicale lui permet de trouver sa propre voix en marge du soprano dramatique maternel, de revitaliser son corps par la danse et de faire ses premières armes sur scène dans Barnum de Jean-Paul Lucet. Elle suit le Cours Florent ; ses modèles d’alors sont Judy Garland – à qui elle consacre son premier spectacle en 2005 –, Liza Minelli, Barbra Streisand, Jacques Brel… « J’aime les chansons qui ont pu résonner à une certaine époque et qui résonnent différemment aujourd’hui, mais tout aussi fortement. Je me considère comme passeuse, surtout pas passéiste ! » Isabelle Georges transmet avec une générosité sans limite tous les répertoires qui la touchent et la nourrissent, prête à toutes les expériences musicales, mais « sensible à l’excellence plus qu’à la profusion ». Elle apprivoise les grandes pages de la comédie musicale – surtout celle des années 1940, qu’elle adore – comme de la chanson française, et met sa créativité au service de spectacles qu’elle imagine comme des rêves qui se réalisent : Une étoile et moi, Padam Padam, Broadway en chanté !, Amour Amor, et le petit dernier, le tour de chant Oh là là !. Pour Broadway Symphonique ou récemment C’est si Bon, elle sollicite la participation d’orchestres symphoniques. Cet éventail de propositions lui permet de se produire dans des salles aussi différentes et prestigieuses que le Théâtre des Champs-Élysées, le Musikverein de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Paris, le Bal Blomet, le Festival d’Édimbourg ou encore celui de Radio France Occitanie Montpellier, qui l’accueillent avec les différents complices de ses aventures musicales. Car Isabelle Georges, dotée d’une foi inconditionnelle en l’autre, n’avance pas seule, bonifiant les rencontres qu’elle a pu faire au fil de son parcours : ce furent d’abord des mentors comme le danseur, chorégraphe et pédagogue américain Matt Mattox, la chanteuse et comédienne Fabienne Guyon et le chanteur Jean Salamero, qui l’aida à trouver sa voix hors des circuits de formation conventionnels ; puis Frederik Steenbrink, chanteur et directeur musical, et Cyrille Lehn, son arrangeur de prédilection, les piliers de sa troupe de musiciens fidèles. Elle collabore également régulièrement avec le Sirba Octet de Richard Schmoucler pour des programmes de musique yiddish, ainsi qu’avec Bruno Fontaine pour la chanson française.
« Les rencontres peuvent tout faire basculer dans une vie. C’est ce qui est formidable. »
À travers cette pluralité de répertoires et de collaborations se dégage la cohérence d’une artiste passionnée, traçant le chemin de sa vie à travers les musiques qu’elle aime, qu’elle incarne et qu’elle transmet.

Acteur, auteur, compositeur, chanteur et pianiste, Frederik Steenbrink découvre Jacques Brel durant sa première année au Conservatoire d’Art Dramatique d’Amsterdam. Il s’installe à Paris et y complète sa formation à l’école du Théâtre National de Chaillot, au Centre d’Informations Musicales (CIM) et au Bill Evans Piano Académie. Il écrit ses premières chansons, fait partie de deux productions du Théâtre de l’Unité et joue dans Inaccessibles amours (mise en scène d’Abbès Zahmani) avec Jacques Bonnaffé, Aladin Reibel et Karin Viard. Il est Prix du jury et du public de plusieurs concours de chanson française. À New York, il suit la Master Class de Performance for Singers à la New School University et en 2003, il chante ses compositions à l’Olympia et au Casino de Paris en première partie d’Annie Girardot dans Mme Marguerite et d’Annie Cordy, Que du bonheur. Au cinéma, il joue dans Désaccord parfait d’Antoine de Caunes, aux côtés de Charlotte Rampling et Jean Rochefort. Sa collaboration avec Herman van Veen donne naissance au spectacle Chopin, chanson de Daniel dont il interprète le rôle- titre. Il est également à l’affiche de Mon cœur fait boum, un hommage délirant au fou chantant, Charles Trenet, Irma la douce et Titanic où il rencontre Isabelle Georges. Ensemble, ils créent Une étoile et moi, Padam Padam, Broadway en chanté, Chante, Amour Amor, Broadway Symphonique, C’est si bon et Oh Là Là !

L’Orchestre des Pays de Savoie est un orchestre de chambre professionnel, composé de 23 musiciens permanents (19 cordes, 2 hautbois, 2 cors), sous la Direction musicale de Pieter-Jelle de Boer depuis septembre 2021. Créé en 1984, sous l’impulsion des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, la région Rhône-Alpes et le Ministère de la Culture, l’Orchestre des Pays de Savoie a eu pour directeurs musicaux Patrice Fontanarosa, Tibor Varga, Mark Foster, Graziella Contratto et Nicolas Chalvin. L’Orchestre des Pays de Savoie est membre du réseau national des orchestres permanents en région. Il conçoit et développe une offre de concerts à destination d’un public varié, diffusés en itinérance toute l’année en Savoie, Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France et à l’étranger. Avec plus de 80 concerts donnés chaque année, l’Orchestre des Pays de Savoie fait rayonner son activité sur le territoire en nouant des partenariats avec les acteurs culturels (associations, festivals, scènes nationales, etc.), les collectivités territoriales et le milieu économique. Depuis sa création, l’Orchestre des Pays de Savoie est fortement engagé dans la sensibilisation à la musique classique auprès de tous les publics, grâce à de nombreuses interventions en milieu scolaire et universitaire, hospitalier, carcéral et maisons de retraite. En 38 ans d’existence, l’Orchestre des Pays de Savoie a gagné sa place et sa réputation dans le paysage musical national. Son excellence musicale et la variété de son répertoire, ses artistes invités d’envergure, sa large diffusion territoriale, son implication dans la formation et l’insertion de jeunes musiciens professionnels et ses actions de sensibilisation à la musique, constituent les axes principaux d’une politique volontariste d’aménagement culturel du territoire et d’élargissement des publics de la musique.

À voir aussi