ENTRE CHIEN
ET LOUP

Cinéaste et metteuse en scène brésilienne, Christiane Jatahy a toujours confronté les arts, estompé les frontières, mêlé le récit fictionnel à la réalité de l’acteur. Elle s’intéresse depuis longtemps au statut de l’étranger, à l’accueil de l’exilé, aux miroirs qu’ils nous tendent. Après l’Odyssée d’Homère, elle puise maintenant sa matière dans l’un des films les plus marquants des vingt dernières années, Dogville de Lars von Trier. Frappée par l’évolution politique récente de son pays, elle voit dans cette œuvre l’instrument idéal pour mettre à nu les racines du mal dans toute communauté. À quel moment bascule-t-on vers un fascisme « ordinaire » ? La question reste ouverte… Une expérience théâtrale sous forme d’alerte !

Sur le plateau, des acteurs s’interrogent. Depuis quelques mois, ils questionnent la notion d’acceptation de l’autre. Ensemble, ils tentent de changer, de ne pas se laisser emporter vers l’échec de l’humanité. Quand déboule dans leur collectif une jeune Brésilienne fuyant le fascisme de son pays, c’est l’opportunité d’une mise à l’épreuve. Les beaux idéaux vont-ils fondre devant l’égoïsme le plus radical ? Christiane Jatahy déploie un dispositif scénique modulable, des éléments de décor déplacés à vue par les comédiens. Le théâtre est bien là où on l’attend. Les images projetées, filmées en direct ou pas, multiplient les centres d’attention – de la vue panoramique au très gros plan – invitant le public à changer sans cesse de point de vue. Peut-on lutter contre le courant et modifier la fin de la fable ? Une mise en abyme vertigineuse !

tRéserver
Ouverture
des abonnements
le samedi
27 août à 9h
fermer
MER.9 ET JEU.10 NOV.
MER. À 20H30 | JEU. À 19H
DURÉE 1H50
À PARTIR DE 15 ANS
LIEUGRANDE SALLE

TARIF A

?×
Plein tarif Tarif réduit Tarif abonné Tarif abonné réduit Tarif -12 ans
A+ 31 26 26 13 10  €
A 27 22 22 10 8  €
B 24 19 19 10 8  €
C 20 15 15 10 8  €
P&G 10 10 10 10 8  €
TS Tarif spécial
TAS Tarif A Auditorium Seynod
(10 € / 7 € / 7 € / 7 € / 7 €)
TAS Tarif B Auditorium Seynod
(21 € / 14 € / 12 € / 10 € / 7 €)
TU Tarif unique
EL Entrée libre

d’après le film Dogville de Lars von Trier
adaptation, mise en scène et réalisation filmique Christiane Jatahy
collaboration artistique, scénographie et lumières Thomas Walgrave
direction de la photographie Paulo Camacho
musique Vitor Araujo
costumes Anna Van Brée
système vidéo Julio Parente et Charlélie Chauvel
son Jean Keraudren
collaboration et assistanat Henrique Mariano
assistant à la mise en scène Stella Rabello
fabrication décor Ateliers de la Comédie de Genève
avec Véronique Alain, Julia Bernat, Élodie Bordas, Paulo Camacho, Azelyne Cartigny, Philippe Duclos, Vincent Fontannaz, Viviane Pavillon, Matthieu Sampeur, Valerio Scamuffa
avec la participation de Harry Blättler Bordas
remerciements Martine Bornoz, Adèle Lista, Arthur Lista

 

 

production Comédie de Genève
Odéon-Théâtre de l’Europe – Paris, Piccolo Teatro di Milano-Teatro d’Europa, Théâtre national de Bretagne – Rennes, Maillon Théâtre de Strasbourg – Scène européenne
Lars Von Trier est représenté en Europe francophone par Marie Cécile Renauld, MCR Agence Littéraire en accord avec Nordiska ApS.
Christiane Jatahy est artiste associée à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, au Centquatre-Paris, au Schauspielhaus Zürich, au Arts Emerson Boston et au Piccolo Teatro di Milano. La compagnie Axis est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, Ministère de la Culture France.
Tournée 2021-2022 organisée avec le soutien de Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture.

Née à Rio de Janeiro, Christiane Jatahy est à la fois auteur, metteuse en scène et cinéaste. Elle est diplômée en théâtre, en journalisme, et titulaire d’un Master en art et philosophie. Depuis 2003, sa démarche consiste à confronter divers genres artistiques. Au théâtre, elle a créé de nombreuses pièces explorant les frontières entre réalité et fiction, acteur et personnage, théâtre et cinéma. Elle a écrit et dirigé les travaux suivants à partir de 2004 : ConjugadoA falta que nos move ou Todas as histórias são ficção et Corte Seco. Elle a également créé et dirigé le long-métrage The lack that moves us, filmé sans interruption pendant treize heures à l’aide de trois caméras portables. Cette version, toujours présentée dans des festivals nationaux et internationaux, est restée à l’affiche des salles brésiliennes pendant douze semaines. La matière première du film a également été projetée simultanément sur trois écrans à l’occasion d’une performance cinématographique de treize heures à la Parque Lage Art Gallery, au théâtre São Luiz de Lisbonne et au Centquatre à Paris.
À Londres, elle a monté et dirigé le projet In the comfort of your home, un documentaire / vidéo-installation présenté simultanément avec les performances de trente artistes brésiliens dans des maisons anglaises. Elle a été invitée par l’École des Maîtres en 2016. En approfondissant la relation entre le théâtre et le cinéma, elle a créé Julia, adaptation de Mademoiselle Julie de Strindberg dans laquelle se mêlent théâtre et cinéma. Cette pièce/film a été présentée dans de prestigieux festivals internationaux et théâtres européens (accueillie à Bonlieu en avril 2016). Ce travail lui valut le premier prix Shell pour la meilleure mise en scène en 2012. En 2013, elle a développé le projet d’installation audiovisuelle et documentaire Utopia.doc à Paris, Francfort et Sao Paulo.  En 2014, What if they went to Moscow ? voit le jour, inspiré des Trois Sœurs de Tchekhov. Il s’agit d’une pièce de théâtre et d’un film, présentés en deux espaces bien distincts. Ce travail a été récompensé par les prix Shell, Questão de Crítica et APTR. What if they went to Moscow ? continue de parcourir les festivals d’Europe et des États-Unis. En 2016, afin de clore sa trilogie initiée avec Julia, Christiane Jatahy a créé La Forêt qui marche, performance librement adaptée de Macbeth de Shakespeare, mêlant documentaire, performance et cinéma en live.  En 2017, répondant à l’invitation de la Comédie-Française, elle a créé à la Salle Richelieu La Règle du jeu, inspirée du film de Jean Renoir. Cette même année, l’invitée du Festival Theater der Welt et du Thalia Theater de Hambourg lance la performance Moving People, ainsi qu’une version du texte Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltes. Elle a été artiste invitée à Lisbonne en 2018, année durant laquelle elle a présenté ses travaux dans les principaux théâtres et cinémas de la capitale portugaise.
En 2018, elle a commencé à développer le diptyque Notre Odyssée, d’après l’Odyssée d’Homère. La première partie, intitulée Ithaque, a été lancée à l’Odéon–Théâtre de l’Europe à Paris ; la deuxième partie, Le présent qui déborde, a été filmée en Palestine, au Liban, en Afrique du Sud, en Grèce et en Amazonie. Ce film dialogue avec le théâtre et mélange la fiction avec des histoires réelles d’artistes réfugiés. La création, une production du Théâtre National Wallonie Brussels et du SESC au Brésil, a été lancée à Sao Paulo en juin 2019 et au festival d’Avignon en juillet de la même année. Diverses co-productions lui permettront de poursuivre la tournée en Europe, en Asie et aux États-Unis.
En 2021 elle dévoile Entre Chien et Loup au Festival d’Avignon, une étude sur les mécanismes du fascisme, à partir du film Dogville de Lars Von Trier, premier volet de la “Trilogie des horreurs » ; du machisme toxique dans “Before the Sky fall (Avant que le ciel tombe) » en octobre 2021 (encore une fois basé sur Macbeth) ; et de l’esclavage et de ses conséquences sur le racisme structurel dans « Depois do silêncio (Après le silence) ».
Aujourd’hui, Christiane Jatahy est artiste associée à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, au Centquatre-Paris, au Schauspielhaus Zürich, au Arts Emerson Boston et au Piccolo Teatro di Milano. La compagnie Axis est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, Ministère de la Culture France.

Distributions Crédits

d’après le film Dogville de Lars von Trier
adaptation, mise en scène et réalisation filmique Christiane Jatahy
collaboration artistique, scénographie et lumières Thomas Walgrave
direction de la photographie Paulo Camacho
musique Vitor Araujo
costumes Anna Van Brée
système vidéo Julio Parente et Charlélie Chauvel
son Jean Keraudren
collaboration et assistanat Henrique Mariano
assistant à la mise en scène Stella Rabello
fabrication décor Ateliers de la Comédie de Genève
avec Véronique Alain, Julia Bernat, Élodie Bordas, Paulo Camacho, Azelyne Cartigny, Philippe Duclos, Vincent Fontannaz, Viviane Pavillon, Matthieu Sampeur, Valerio Scamuffa
avec la participation de Harry Blättler Bordas
remerciements Martine Bornoz, Adèle Lista, Arthur Lista

 

 

production Comédie de Genève
Odéon-Théâtre de l’Europe – Paris, Piccolo Teatro di Milano-Teatro d’Europa, Théâtre national de Bretagne – Rennes, Maillon Théâtre de Strasbourg – Scène européenne
Lars Von Trier est représenté en Europe francophone par Marie Cécile Renauld, MCR Agence Littéraire en accord avec Nordiska ApS.
Christiane Jatahy est artiste associée à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, au Centquatre-Paris, au Schauspielhaus Zürich, au Arts Emerson Boston et au Piccolo Teatro di Milano. La compagnie Axis est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, Ministère de la Culture France.
Tournée 2021-2022 organisée avec le soutien de Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture.

Biographie

Née à Rio de Janeiro, Christiane Jatahy est à la fois auteur, metteuse en scène et cinéaste. Elle est diplômée en théâtre, en journalisme, et titulaire d’un Master en art et philosophie. Depuis 2003, sa démarche consiste à confronter divers genres artistiques. Au théâtre, elle a créé de nombreuses pièces explorant les frontières entre réalité et fiction, acteur et personnage, théâtre et cinéma. Elle a écrit et dirigé les travaux suivants à partir de 2004 : ConjugadoA falta que nos move ou Todas as histórias são ficção et Corte Seco. Elle a également créé et dirigé le long-métrage The lack that moves us, filmé sans interruption pendant treize heures à l’aide de trois caméras portables. Cette version, toujours présentée dans des festivals nationaux et internationaux, est restée à l’affiche des salles brésiliennes pendant douze semaines. La matière première du film a également été projetée simultanément sur trois écrans à l’occasion d’une performance cinématographique de treize heures à la Parque Lage Art Gallery, au théâtre São Luiz de Lisbonne et au Centquatre à Paris.
À Londres, elle a monté et dirigé le projet In the comfort of your home, un documentaire / vidéo-installation présenté simultanément avec les performances de trente artistes brésiliens dans des maisons anglaises. Elle a été invitée par l’École des Maîtres en 2016. En approfondissant la relation entre le théâtre et le cinéma, elle a créé Julia, adaptation de Mademoiselle Julie de Strindberg dans laquelle se mêlent théâtre et cinéma. Cette pièce/film a été présentée dans de prestigieux festivals internationaux et théâtres européens (accueillie à Bonlieu en avril 2016). Ce travail lui valut le premier prix Shell pour la meilleure mise en scène en 2012. En 2013, elle a développé le projet d’installation audiovisuelle et documentaire Utopia.doc à Paris, Francfort et Sao Paulo.  En 2014, What if they went to Moscow ? voit le jour, inspiré des Trois Sœurs de Tchekhov. Il s’agit d’une pièce de théâtre et d’un film, présentés en deux espaces bien distincts. Ce travail a été récompensé par les prix Shell, Questão de Crítica et APTR. What if they went to Moscow ? continue de parcourir les festivals d’Europe et des États-Unis. En 2016, afin de clore sa trilogie initiée avec Julia, Christiane Jatahy a créé La Forêt qui marche, performance librement adaptée de Macbeth de Shakespeare, mêlant documentaire, performance et cinéma en live.  En 2017, répondant à l’invitation de la Comédie-Française, elle a créé à la Salle Richelieu La Règle du jeu, inspirée du film de Jean Renoir. Cette même année, l’invitée du Festival Theater der Welt et du Thalia Theater de Hambourg lance la performance Moving People, ainsi qu’une version du texte Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltes. Elle a été artiste invitée à Lisbonne en 2018, année durant laquelle elle a présenté ses travaux dans les principaux théâtres et cinémas de la capitale portugaise.
En 2018, elle a commencé à développer le diptyque Notre Odyssée, d’après l’Odyssée d’Homère. La première partie, intitulée Ithaque, a été lancée à l’Odéon–Théâtre de l’Europe à Paris ; la deuxième partie, Le présent qui déborde, a été filmée en Palestine, au Liban, en Afrique du Sud, en Grèce et en Amazonie. Ce film dialogue avec le théâtre et mélange la fiction avec des histoires réelles d’artistes réfugiés. La création, une production du Théâtre National Wallonie Brussels et du SESC au Brésil, a été lancée à Sao Paulo en juin 2019 et au festival d’Avignon en juillet de la même année. Diverses co-productions lui permettront de poursuivre la tournée en Europe, en Asie et aux États-Unis.
En 2021 elle dévoile Entre Chien et Loup au Festival d’Avignon, une étude sur les mécanismes du fascisme, à partir du film Dogville de Lars Von Trier, premier volet de la “Trilogie des horreurs » ; du machisme toxique dans “Before the Sky fall (Avant que le ciel tombe) » en octobre 2021 (encore une fois basé sur Macbeth) ; et de l’esclavage et de ses conséquences sur le racisme structurel dans « Depois do silêncio (Après le silence) ».
Aujourd’hui, Christiane Jatahy est artiste associée à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, au Centquatre-Paris, au Schauspielhaus Zürich, au Arts Emerson Boston et au Piccolo Teatro di Milano. La compagnie Axis est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, Ministère de la Culture France.